Article 

Aulas tacle l'actionnaire du PSG et les autres candidats au titre

Publié le mercredi 24 février 2021 à 13:50 par Alexandre Bozio
Le président de l’Olympique Lyonnais Jean-Michel Aulas rate rarement une occasion de tacler ses concurrents. Au cours d’une sortie médiatique parfaitement maîtrisée, il a ainsi critiqué le système de gouvernance du PSG puis s'est payé les autres candidats au titre.

Grand habitué de l’exercice des médias, le président de l’OL Jean-Michel Aulas connaît la portée de ses mots. Au cours d’un entretien paru ce mercredi dans les colonnes de L’Equipe, il était ainsi interrogé sur le modèle économique de son club et sur sa viabilité au sein du championnat français et n’a pas pu s’empêcher de lancer une énième pique à la direction qatarie du PSG. 

« Le PSG a le soutien d'un État où il se passe parfois des choses sur lesquelles les médias n'interviennent pas toujours », a-t-il déclaré. « On est dans un environnement très particulier, qui ne fait pas appel à des modèles économiques, mais soit à des passe-droits, soit à des cas particuliers qui ne peuvent pas être un modèle pour les autres. » Dans cette sortie, Aulas fait évidemment référence aux récentes révélations du journal britannique The Guardian, qui a annoncé le décès de près de 6500 ouvriers étrangers sur les chantiers liés à la préparation de la Coupe du Monde 2022 au Qatar. 

Mais ce n’est pas la première attaque du président lyonnais envers le mode de direction du PSG. En 2019 lors d’un entretien avec Le Monde, il avait notamment lâché : « Trop d’argent tue la dynamique sportive, c’est contre-productif par rapport à l’éthique du sport. Quand il y a trop d’écart, c’est le jeu des entrepreneurs. Mais quand vous êtes subventionnés de manière aussi importante… Je ne critique pas le PSG, je critique le Qatar. La subvention d’État qui est complètement anormale, car disproportionnée par rapport aux règles d’équité. »

Mais le PSG peut se rassurer, Jean-Michel Aulas s'est aussi payé le LOSC et l'AS Monaco, les autres concurrents de l'OL dans la course au titre : « Je reste raisonnable, parce que je ne vois pas comment le PSG pourrait perdre, vu sa puissance financière. On a à Lille un fonds vautour (Merlyn Partners, spécialiste du rachat de dettes), un PSG avec un Qatar surpuissant, et un Monaco dirigé par des investisseurs russes avec une fiscalité et des charges qui n'ont rien à voir avec les nôtres. » 

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.


News 

Aujourd'hui

mercredi 14 avril

mardi 13 avril

lundi 12 avril

dimanche 11 avril

samedi 10 avril

vendredi 09 avril

 

Soutenez-nous 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee
Réseaux sociaux