Article 

Ben Arfa, décollage immédiat

Publié le jeudi 1 décembre 2016 à 16:08 par Amezienne Rehaz
Titulaire pour la deuxième fois d'affilée, Ben Arfa a réussi sa meilleure prestation sous le maillot du PSG. Même si tout n'est pas parfait.

Dès qu'il touche la balle, le Parc des Princes retient son souffle. Déjà titulaire contre Lyon dimanche soir, Ben Arfa s'est vu à nouveau confier le poste de meneur de jeu dans le 4-2-3-1 d'Emery. Exit les polémiques du début de saison sur son utilisation, sur ses mises à l'écart. Cette fois Ben Arfa enchaîne. Et son niveau physique croît en même temps que les espérances sur son futur dans ce PSG-là.

Aligné derrière Cavani, Ben Arfa a eu des fulgurances dignes de sa saison dernière. À la 15e minute, sa percée en partant du côté droit transperce 4 joueurs angevins avant de se voir stoppée en pleine surface. Sur ce slalom, tout y était : extérieur du pied gauche, crochet court dans les petits périmètres et même excès de gourmandise sur son dernier dribble alors que le joueur pouvait tirer et mettre en difficulté Michel, le gardien d'Angers. Rassuré sur son état de forme, Ben Arfa se permet un contrôle orienté de qualité offrant une passe à Cavani et créant une situation de but (23e). Disponible entre les lignes, l'ancien joueur de Nice semble avoir compris ce que lui demandait son entraîneur. Entre jeu court au sol et série de dribbles. Parfois un peu forcé, son jeu fait de slaloms a longtemps réchauffé un Parc glacial à la recherche de sensations fortes.

Paradoxalement, le joueur s'est montré moins tranchant par la suite. Toujours disponible, il a surtout tenté d'assurer au niveau de son jeu de passe. C'est pourtant lui qui sur une énième folie, provoque le penalty transformé par Cavani. Un Romain Thomas dans le vent, une chute et un ballon donné à l'Uruguayen pour lui permettre de marquer son 100e but sous les couleurs du PSG. Pour le reste, il a continué à déblayer tout le front de l'attaque, étant tout près d'offrir une passe décisive à Augustin (81e).

Au-delà de sa prestation globale encore intermittente, c'est tout un concept qui se dégage de ce joueur. Son profil a cette spécificité. Chaque fois que le ballon arrive à ses pieds, un frisson parcourt le Parc. Dans un match fermé comme hier, les spectateurs recherchent un héros. Celui qui est capable de les réchauffer, de leur apporter un peu de folie. Malgré son irrégularité, Ben Arfa fait partie de ces joueurs-là. Quoi qu'on en dise. Et Emery semblait satisfait à l'issue de la rencontre : «Aujourd'hui Hatem a fait un bon match. Il peut aider l'équipe avec la qualité qu'il a», déclarait l'entraîneur espagnol à l'issue de la rencontre. En tant que numéro 10 exclusivement ? «Il est mieux dans cette position avec des joueurs qui défendent plus que lui.» Comme une dernière pique, une critique à peine voilée d'Emery avant le décollage totale de la fusée Ben Arfa. Jusqu'ici, la méthode a fonctionné.

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Joueur(s) lié(s) 
Match lié 


News 

dimanche 07 mars

samedi 06 mars

vendredi 05 mars

jeudi 04 mars

mercredi 03 mars

mardi 02 mars

lundi 01 mars

dimanche 28 février

 

Soutenez-nous 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee
Réseaux sociaux