Article 

Le match, Hakimi, Ugarte, Dembélé, etc, la conf' complète de Luis Enrique après PSG/Dortmund (2-0)

Publié le mercredi 20 septembre 2023 à 1:28 par Arthur Verdelet et Fouzia
C'est un Luis Enrique particulièrement satisfait du match et de ses joueurs qui s'est présenté en conférence de presse après PSG/Dortmund (2-0). Le coach espagnol était content de « presque tout » et il a salué de nombreuses performances individuelles comme Ugarte ou Dembélé. Kolo Muani ou Mbappé ont aussi reçu des mots doux. Voici ses propos en intégralité.

Qu’avez vous particulièrement aimé ce soir lors de ce succès 2-0 contre Dortmund ?

« C’est un match qui renforce l'équipe »

« Presque tout m’a plu dans le match de ce soir : l’intensité de jeu dès le début, avec et sans ballon, le rythme et le contrôle du match pendant presque 75 minutes. C’est un match qui renforce l'équipe et reflète bien notre idée (de jeu). Nous sommes tous très contents. »

Sur quel aspect avez-vous insisté lors de la préparation du match ?

« Je voulais que nous fassions notre match. Pour faire notre match, il fallait avoir le ballon, presser et le récupérer le plus haut possible. Nous l’avons très bien fait aujourd'hui puisque nous avons été capables d'attaquer sur les deux côtés et dans l’axe, face à une bonne équipe de Dortmund, très forte physiquement et qui défend bien. Mais nous avons obtenu pas mal d’occasions, même en première période, quand les deux équipes étaient plus fraîches. Nous aurions pu marquer encore plus. »

Depuis le début saison, Achraf Hakimi apparaît en grande forme. Que pensez-vous de son match et quelles consignes lui distillez-vous ?

« Hakimi est un top joueur à son poste »

« C’est un top joueur à son poste. Il a une énergie unique et beaucoup de qualités. Il a tout de même pas mal de choses à améliorer. Nous essayons de l’aider sur ces aspects-là. C’est un joueur qui nous plaît, d'une grande qualité, qui a une capacité à répéter les efforts sans aucun problème. Il occupe les zones où nous pensons qu'il est important, aussi bien sur les ailes qu'à l'intérieur du jeu. S’il travaille ces caractéristiques et qu'il arrive à trouver la tranquillité et la patience pour bien terminer ses actions, ce sera un progrès énorme. »

Comment mieux intégrer Randal Kolo Muani, apparu plus en difficulté, que ses partenaires ce soir ?

« En difficulté ? C'est une question ou une affirmation ? Je ne l’ai en aucun cas trouvé en difficulté personnellement. Kolo, comme Bradley (Barcola), venait à peine d’arriver quand il a dû nous quitter pour la sélection, comme d’autres. Nous n'avons passé que quelques jours avec eux, nous leur avons fourni des informations. Je suis enchanté des qualités de Kolo et de Bradley (Barcola), de ce qu'ils apportent et peuvent encore apporter à l'équipe. Quand la victoire est au rendez-vous, c'est facile de dire que c'est mon équipe mais non, mon équipe est aussi celle qui a perdu contre Nice. Les responsabilités sont les mêmes. Je veux créer une équipe et pour ce faire, nous avons besoin de 23 joueurs. »

En Espagne, une forte polémique concerne le football féminin et la grève des joueuses de la sélection qui se disent menacées. Pensez-vous qu’il faille une reconstruction complète de la fédération pour avancer ?

« En Espagne, une polémique… c’est une blague, non ? Je n’ai rien à dire. Je suis en France, à Paris. Je tente de profiter et de faire mon travail au mieux. Pour le reste, parlez-en autant que vous voulez ? (Il se répète) Point. »

Comment avez-vous trouvé Ousmane Dembélé sur son côté droit, lui qui n'a toujours pas marqué ?

« Si j’étais supporter d’une équipe, je paierais pour voir Ousmane Dembélé »

« Si j’étais supporter d’une équipe, je paierais pour voir Ousmane Dembélé. C'est un joueur totalement différent. Il est imprévisible, il déborde, il fait de la magie. C’est vrai qu’il a peut-être raté des choses et qu'il n'a pas marqué son premier but mais le jour où ça arrivera, je suis sûr qu'il en marquera beaucoup par la suite. Cela arrive à tous les attaquants. C’est merveilleux pour un entraîneur d’avoir un joueur de cette qualité et de ce niveau à disposition. »

Kylian Mbappé a été décisif pour la 16e fois consécutive. Pensez-vous qu’il candidate à être Ballon d’or cette saison ?

« À ce jour, il est l’un des meilleurs joueurs du monde. Ce qui m’a le plus surpris n’est pas sa qualité physique ou technique, mais ses qualités humaines. C’est un plaisir de pouvoir disposer d’un leader de ce calibre au PSG. Il est si positif, toujours la tête haute, c’est très très important pour une équipe. »

Qu’avez-vous pensé du match de Manuel Ugarte ? Pas tant défensivement, mais plutôt sur les sorties de balle, sur lesquelles il a paru très à l’aise.

« Ugarte, Warren (Zaïre-Emery) et Vitinha donnent beaucoup d’équilibre à l’équipe »

« Il existait un doute sur sa présence, après une blessure subie en fin de match contre Nice. C’est un joueur dur et fort, qui nous aide beaucoup à jouer. Il a fait un match très complet. Manu nous apporte l’énergie, la capacité de presser haut et de sauter les lignes, d'être dur sur l'homme. C’est un joueur très complet techniquement et avec une bonne lecture du jeu offensif. Avec Warren (Zaïre-Emery) et Viti (Vitinha), ils donnent beaucoup d’équilibre à l’équipe. »

Avec le match nul concédé par l’AC Milan contre Newcastle (0-0) un peu plus tôt, cette victoire est-elle plus qu’une victoire ?

« Nous ne sommes encore qu'au début de cette longue compétition. C’était de toute façon vital de l’emporter. Cette victoire nous donne de la confiance. La clé dans ce groupe est de gagner le plus possible. Le groupe s’annonce ouvert et difficile pour tout le monde. Nous allons désormais avoir l’opportunité d’aller à Newcastle, de faire le même type de match, mais cette victoire est très importante. »

Au vu de la domination de votre équipe avec 70% de possession de balle et des nombreuses occasions que vous vous êtes procuré, l’axe de progression majeur concerne-t-il pas la finition ?

« Nous avons eu beaucoup d’occasions, oui. Nous aurions pu obtenir un résultat un peu plus large. Selon moi, notre marge de progression repose sur la domination, le contrôle du match jusqu'aux dernières minutes. Nous aurions dû maintenir un peu plus le contrôle du match. Mais je me répète, c’est une soirée quasi parfaite. »


Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Match lié 

News 

Aujourd'hui

dimanche 25 février

samedi 24 février

vendredi 23 février

jeudi 22 février

mercredi 21 février

mardi 20 février

lundi 19 février

dimanche 18 février

samedi 17 février

vendredi 16 février

 

Soutenez CulturePSG 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee