Article 

Les bons chiffres de Kurzawa face à l'OL

Publié le lundi 10 février 2020 à 1:58 par Thibaut Brossard
Opposé au jeune Rayan Cherki durant la majeure partie de PSG/OL (4-2), Layvin Kurzawa a signé une partie bien meilleure que ce qu'il a pu réaliser au cours des derniers mois. Les chiffres issus de sa prestation sont en tout cas très positifs pour le latéral gauche parisien.

On peut dire que l’ancien Monégasque revient en forme au bon moment. Avec les blessures de Diallo et Bernat, l’inquiétude grandissait dans les rangs des supporters parisiens (et du staff ?) à l’heure d’affronter les ailiers supersoniques de Dortmund. Et pourtant, Layvin Kurzawa aligne les bonnes, voire très bonnes prestations : déjà bon pour son retour en Ligue 1 à Louis II après un mois d’absence mi-janvier, il fut ensuite excellent contre Montpellier au Parc début février puis même buteur face à Nantes quelques jours plus tard.

Mais que dire de sa prestation de ce soir face aux Lyonnais ? Il n’est tout simplement pas loin d’être le meilleur Parisien sur la pelouse. Tous ses chiffres témoignent de son excellente partie. Offensivement tout d’abord : avec 109 ballons, il signe son plus gros match de la saison en terme de volume de jeu. L’absence de Neymar et la bonne entente avec Draxler a compté mais on a senti un joueur décomplexé.

Décomplexé, et à l’aise techniquement. Kurzawa est en confiance et retrouve son aisance balle au pied. La preuve avec son taux de passes réussies (94 %), qui est tout simplement le plus haut parmi les 22 acteurs présents au coup d’envoi. Il n’a raté que 5 passes sur 88. Mieux même, près de la moitié de ses passes ont eu lieu dans le camp adverse (40), et avec une excellente réussite (93 %).

Défensivement ensuite, il fut, une fois n’est pas coutume, parfait, tout du moins dans ce qu'il est possible de mesurer.

La preuve en chiffres là aussi : ses tacles réussis (5 sur 6) en font le meilleur « tacleur » du match ; ses 10 ballons récupérés le meilleur « récupérateur » de la rencontre et ses 7 duels gagnés (sur 12) le meilleur « fighter » de la partie. N’en jetez plus, Kurzawa s’est transformé en grand défenseur. Il n’a en outre commis qu’une seule faute, son péché mignon habituel, contre 4 de moyenne lors des deux derniers matches. S’il veut rejoindre le Calcio un jour c’est avec ce genre de prestation défensive qu’il pourra convaincre Sarri !

Au-delà des chiffres, deux actions défensives de Kurzawa ont marqué les esprits : son excellent retour sur Dembélé en milieu de première mi-temps qui permet de lancer une attaque rapide qui aboutira au premier but parisien (Di Maria 22ème) ; et sa bonne couverture en toute fin de mi-temps où sa présence évite probablement à Kimpembe, auteur d’une grosse faute sur Dembélé qui partait au but, de prendre un carton rouge.

On ne sait pas quel temps est prévu à Dortmund le 18 février mais si une tempête est annoncée, une chose est sûre, on sait que ça ne gênera pas Kurzawa !

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Joueur(s) lié(s) 
Match lié 


News 

Aujourd'hui

dimanche 09 août

samedi 08 août

vendredi 07 août

jeudi 06 août

mercredi 05 août

mardi 04 août

lundi 03 août

dimanche 02 août

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux