Article 

Marquinhos : «Il faut tout de suite se remettre en question»

Publié le jeudi 26 septembre 2019 à 8:50 par Jean Chemarin
Entré en cours de jeu face à Reims mercredi soir, Marquinhos est revenu sur la défaite parisienne en zone mixte après le match. Le Brésilien n'a pas voulu accabler certains coéquipiers, mais a demandé à son équipe de vitre se remettre en question.

Son analyse de la défaite

«Ce soir, ce n’était pas notre meilleure soirée. On n’a pas réussi à faire un bon match, on a perdu beaucoup de ballons, beaucoup de duels. On savait comment était le contexte du match avec une équipe de Reims très disciplinée, avec un bloc bas et des contre-attaques très rapides. Ils ont su faire ce qu’il fallait et nous on n’a pas bien géré les contres et on n’a pas trouvé les espaces qu’il fallait. Les très peu d’occasions qu’on a eues, on n’a pas su les concrétiser donc c’est une victoire méritée de Reims.»

Pas la même concentration que d'habitude ?

(en référence à ce qu'a dit Tuchel en conf)

«Ça, c’est plus le coach qui le sent parce que c’est lui qui le voit de l’extérieur. Parfois, il avait dit ça et on avait gagné. S’il a dit ça, c’est notre coach, c’est notre commandant, on doit faire mieux les prochaines fois et savoir mieux préparer les matches.»

Une défaite à mettre sur le compte du gros turnover ?

«Je pense qu’il ne faut pas dire que c’est à cause des absents qu’on a perdu ce soir (...) C’est vrai que quand il y a beaucoup de changements et que beaucoup de joueurs ne sont pas à leur poste... Mais ce sont des joueurs de haut niveau, qui s’adaptent vite, qui ont des qualités. Ce n’était pas à cause de ça. Si on analyse bien, on n’a pas fait le match qu’il fallait, on a raté beaucoup de ballons, on n’a pas créé d’occasions. On n’a pas été actif au pressing. On avait bien débuté le match, mais ça a baissé ensuite. En face, ils ont su être patients et profiter de nos moindres erreurs.»

Un calendrier infernal

«C’est vrai que c’est dur les matches tous les trois jours. Mais on doit savoir garder notre niveau. Toutes les équipes en Europe y arrivent et c’est à nous de savoir faire ça cette saison. On a connu des saisons où on a fait des bons matches, des bonnes performances mais où on n’a pas réussi à garder notre niveau jusqu’à la fin de saison. Là, c’est le début de saison et il faut faire ça. On ne peut plus lâcher de points. On doit garder notre niveau. On doit continuer à travailler, c’est ça notre défi cette saison : garder notre niveau toute la saison.»

Les nombreuses blessures

«C'est dur... Chaque blessure fait mal au groupe. Surtout en termes de concurrence, d'intensité dans le groupe. C'est important d'avoir tout le monde, mais on connaît le football, on sait qu'il y a beaucoup de blessures pendant une saison. Il faut que tout le monde soit prêt, que tous les joueurs soient capables de faire de bons matches en gardant le même niveau que le joueur blessé, ou au repos. Le défi pour cette saison, c'est de maintenir le niveau de jeu. Les saisons précédentes, on arrivait à faire de bons matches, de bonnes performances, mais pas à maintenir le niveau de jeu en fin de saison. On l'a encore montré ce soir (mercredi soir). Il faut tout de suite se remettre en question pour maintenir le niveau, continuer à enchaîner les bons matches avec un haut niveau. C'est ce que font les bonnes équipes en Europe, celles qui remportent les grands championnats. Ce sont des équipes performantes et régulières sur toute une saison. On doit le faire aussi.»

Une défaite inquiétante ?

«Non, mais il faut quand même faire attention... On a eu de bonnes saisons où on ne perdait pas, mais à la fin, ce n'était pas notre meilleure saison... On a de grandes choses à aller chercher. On a perdu deux matches très tôt. Il n'y a pas d'inquiétude, mais il faut faire attention quand même.»

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Joueur(s) lié(s) 
Match lié 


News 

Aujourd'hui

mercredi 21 octobre

mardi 20 octobre

lundi 19 octobre

dimanche 18 octobre

samedi 17 octobre

vendredi 16 octobre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux