Article 

Montpellier/PSG (1-2) en cinq remarques

Publié le dimanche 17 mai 2015 à 14:05 par Philippe Goguet
Retour sur le match du titre en cinq remarques.

Paris sacré sans trembler :

Pour la deuxième fois en trois ans, le PSG est sacré à l'extérieur, sur un terrain où il gagne rarement, comme en 2013 (1-0 à Lyon). Les Parisiens ont remarquablement pris le match en main puisqu'ils menaient 2-0 au bout de 25 minutes à peine. S'ils ont ensuite été bousculés et auraient pu concéder un nul, cela aurait malgré tout suffi, encore plus vu que l'OL n'a pas supporté la pression et a concédé un nul à Gerland. Sur les 5 dernières journées, le PSG a pris 15 points contre seulement 8 pour l'OL. Et aujourd'hui, Paris a 8 points d'avance sur Lyon, soit le plus grand écart de points de la saison entre le leader et son second à l'issue d'une journée.

Lavezzi arrive sur le podium des buteurs :

Pocho Lavezzi a beaucoup fait parler de lui cette saison, rarement en bien d'ailleurs. Son inefficacité chronique, son niveau physique douteux liée à ses sorties ou encore son retard à la trêve ont été les sujets qui ont le plus souvent accompagné son actualité. Malgré toutes ces contrariétés, Lavezzi a inscrit hier le but du titre, son neuvième personnel cette saison. C'est un de plus que Lucas et il est désormais le troisième meilleur buteur du PSG cette année derrière les intouchables Ibrahimovic (30 buts) et Cavani (28 buts). Pour un joueur qui va probablement jouer la Copa America, ce pic de forme tombe très bien.

Aurier, latéral décisif du moment :

Serge Aurier avait été préféré à Marquinhos et Van der Wiel comme arrière latéral droit, une première victoire pour le joueur, et il a su répondre présent tout au long du match, notamment d'un point de vue statistiques. Il a d'ailleurs signé une nouvelle passe décisive, sa sixième de la saison. Il est le latéral parisien le plus efficace dans ce domaine, surtout vu son temps de jeu, et a surtout confirmé sa bonne forme actuelle puisque l'Ivoirien a délivré trois passes décisives lors de ses trois derniers matches, un chiffre qui monte même à quatre offrandes lors de ses cinq dernières titularisations. Comme Lavezzi, le latéral est l'un des hommes en forme de cette fin de saison.

Pastore victime de Fautrel :

L'arbitre de Montpellier/PSG Fredy Fautrel s'était déjà signalé cette saison par son zèle en défaveur de Gregory Van der Wiel, le Néerlandais ayant vu l'arbitre lui siffler deux penalties en deux matches de L1 cette saison. Hier, l'homme en noir avait décidé de cartonner à tout va et il a sorti pas moins de 8 cartons jaunes. Si quelques uns étaient mérités, le pauvre Javier Pastore a fait partie des victimes collatérales puisqu'il a écopé d'un avertissement alors qu'il n'a rien fait, le Montpelliérain Hilton l'attrapant à la gorge. Suspendu pour la finale de la Coupe de France suite à ce coup du sort juste avant la pause, l'Argentin a complètement perdu les pédales ensuite et passant dans les grandes largeurs à côté de sa deuxième période. Qui a dit que l'arbitre n'avait pas d'influence ?

Un record de victoires égalé :

Le PSG a signé à Montpellier sa huitième victoire consécutive en championnat et égalé la meilleure marque de la saison établie par l'OM à l'automne. Plus important que les records de l'OM, le PSG de Laurent Blanc a égalé le record historique du club qui datait... de l'an passé avec également huit victoires d'affilée. Face à Reims, tout est réuni pour que le PSG améliore donc son record de victoires consécutives en L1, qui passerait alors à 9. Si Paris réussit, il égalera aussi son nombre de points total de 2012/2013 (83 points).

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Joueur(s) lié(s) 
Match lié 


News 

Aujourd'hui

vendredi 30 octobre

jeudi 29 octobre

mercredi 28 octobre

mardi 27 octobre

lundi 26 octobre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux