Article 

PSG/Lens (3-1), les performances individuelles

Publié le dimanche 27 août 2023 à 3:01 par Philippe Goguet
Le PSG a logiquement dominé Lens dans un match de haut niveau et ayant opposé deux belles équipes. Retour sur les performances individuelles des Parisiens au cas par cas.

Donnarumma : Le gardien parisien a finalement craqué à la dernière seconde du match, suite à une relance en touche ratée qui représente bien ses difficultés du soir au pied. L'Italien avait en revanche été impeccable dans son but jusqu'à cette dernière action où il est surtout trompé par la déviation de Skriniar. Au final, quelques frayeurs, pas vraiment d'erreurs directes et quelques arrêts importants, notamment deux face à Wahi.

Hakimi : Dans un dispositif tactique lui offrant moins de liberté offensive que lors des deux premiers matches, le Marocain devait être précis dans ses montées et il ne l'a que partiellement été. Il s'est retrouvé en position de marquer à deux reprises, pour deux frappes ratées, mais a aussi signé quelques centres intéressants. Défensivement, il a encore concédé plusieurs fautes bêtes et est totalement débordé sur le but lensois. Mais il a aussi réussi quelques retours axiaux intéressants. Plus globalement, il a été un ton en-dessous de ses partenaires malgré une belle forme.

Marquinhos : Le capitaine parisien n'a pas vraiment été mis en difficulté défensivement dans l'ensemble, si ce n'est sur la fin de match quand il est passé à gauche, mais il n'a pas non plus spécialement brillé. Sa première période a été intéressante dans les couvertures, la seconde dans le jeu aérien, mais il n'a pas vraiment pesé sur la partie pour autant. Avec le ballon, il a été décevant en première période, ne trouvant que peu de solutions face au pressing lensois. Lorsque ce dernier a baissé, il a pu mieux sortir le ballon.

Skriniar : Le Slovaque ne brillera jamais par son élégance mais il continue de produire des matches solides. Il paraît souvent à la limite mais ne fait au final que peu d'erreurs et repousse bon nombre de ballons, notamment dans les airs. Wahi s'est bien échappé dans son dos pour aller défier Donnarumma mais il a vu la porte être fermée la seconde fois. Avec le ballon, le défenseur central a été très latéral en première période avant de trouver plus de solutions par la suite.

Hernandez : Encore une fois à gauche, le Français a livré une nouvelle partie de tout premier ordre. Défensivement, il a été pratiquement impassable, si ce n'est quelques déplacements dans son dos compensés par ses partenaires, tandis que son apport avec le ballon est appréciable. Non seulement il utilise la largeur totale du terrain pour relancer depuis l'arrière mais il est aussi ambitieux dans ses passes longues. Certaines le sont même un peu trop mais elles placent toujours la défense adverse dans l'inconfort. Ses percées et montées ont aussi fait mal à l'image de son superbe travail sur le second but parisien.

Danilo l'a remplacé pour la fin de match, comme souvent, et il a plus ou moins tenu l'axe droit puisqu'il est un peu lent sur le but lensois.

Ugarte : Le milieu uruguayen a livré une nouvelle partie colossale, face à ce qui est pourtant une bonne paire de la L1. En première période, son impact à la récupération a été tout bonnement époustouflant et il a montré toute sa palette défensive : ballons interceptés, duels gagnés à l'épaule, couvertures, tout y est passé et il a tout réussi, régnant sur le milieu en plus d'assurer ses passes. Il a été moins ébouriffant après la pause mais toujours aussi précieux, réapparaissant pour briser les espoirs lensois. Avec le ballon, il y a aussi eu du bon, malgré une passe ratée qui aurait pu coûter cher en toute fin de partie. Cela n'aurait même pas gâché son énorme prestation.

Zaïre-Emery : Le jeune milieu a mis un peu de temps à se mettre dans le match, surtout dans la partie avec le ballon, mais il a signé une très grosse heure de jeu avant de sortir sous une ovation méritée. De bout en bout, il a tenu son rang dans le combat défensif, gagnant de nombreux duels en imposant son gabarit, tandis que sa protection de balle a fait des merveilles. De plus en plus à l'aise dans le jeu de passes au fur et à mesure du match, il a su être décisif de la sorte peu avant la pause, servant bien Asensio. Quand il s'est mis à percer balle au pied, il a aussi fait très mal, c'est dire à quel point son match a été complet.

Soler l'a remplacé pour la fin de match, allant reprendre le poste de Vitinha sans se mettre en évidence.

Vitinha : Positionné en milieu relayeur gauche sur le papier, le Portugais s'est retrouvé très proche de la ligne de touche en début de partie et a mis un certain temps à trouver ses repères entre Mbappé et Lucas Hernandez. Dans un premier temps souvent coincé sur le côté sans parvenir à en sortir, il a peu à peu assimilé son rôle et a su sortir une partie de très belle qualité, complétant parfaitement Mbappé. Soit il fixait sur le côté par ses dribbles, soit il s'enfonçait dans l'axe pour faire mal aux Lensois. Cela a parfaitement fonctionné puisqu'il est au départ des deux premiers buts de la sorte et il faut y ajouter un travail défensif précieux.

Dembélé : Pour sa première au Parc des Princes, l'ailier français a mis un peu de temps à entrer dans le match mais il a été le principal détonateur du jeu parisien autour de la demi-heure de jeu. Ses dribbles et accélérations ont alors été impossibles à arrêter pour les Lensois qui ont mutiplié les fautes sur lui. Il a ensuite été un peu moins en vue et n'a finalement pas été décisif au sens statistique mais sa percussion aura fait mal dans l'ensemble. Il y a également eu du déchet dans le dernier geste, à l'image de sa frappe qui n'attrape pas la lucarne espérée, mais Dembélé apporte du spectacle pour le public et de la tension dans l'équipe adverse.

Ruiz l'a remplacé poste pour poste et il a signé une entrée plutôt intéressante. S'il a manqué de vitesse à quelques reprises, il a su s'échapper à bon escient au départ du troisième but.

Asensio : Dans un rôle d'avant-centre compliqué face au surpuissant Danso, l'Espagnol a plutôt bien su tirer son épingle du jeu. Sur des ballons durs à jouer dos au but, il a su être malin et gagner des duels pour permettre à son équipe d'avancer sur le terrain. Mais c'est surtout sa justesse technique qui a été utile à son équipe, tant pour servir ses partenaires par des passes propres que pour ouvrir le score d'une superbe frappe après un joli enchaînement. Un vrai pas en avant dans l'aventure parisienne du joueur.

Mbappé : Acclamé avant le match, il l'aurait probablement été encore plus après la partie s'il avait été remplacé et il n'est pourtant pas encore à son meilleur niveau. Plutôt excentré côté gauche, il a forcément fait mal par ses accélérations mais a trop longtemps voulu le ballon dans les pieds plutôt que dans la course. Il lui aura également fallu un peu de temps pour régler la mire, Samba l'empêchant d'ouvrir le score à plusieurs reprises, mais son premier but est une petite merveille. On notera aussi quelques gourmandises sur le plan technique, pas très utiles, mais sa volonté de trouver Dembélé sur l'aile opposée l'aura en revanche particulièrement été et est très prometteuse pour l'avenir.


Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Match lié 

News 

Aujourd'hui

mercredi 24 juillet

mardi 23 juillet

lundi 22 juillet

dimanche 21 juillet

samedi 20 juillet

vendredi 19 juillet

jeudi 18 juillet

mercredi 17 juillet

mardi 16 juillet

lundi 15 juillet

dimanche 14 juillet

samedi 13 juillet

vendredi 12 juillet

 

Soutenez CulturePSG 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee