Article 

PSG/Montpellier (5-0), les performances individuelles

Publié le dimanche 2 février 2020 à 0:56 par Philippe Goguet
Le PSG s'est imposé 5-0 face à Montpellier dans un match à sens unique que les Montpelliérains ont pratiquement offert aux Parisiens vu leurs erreurs. Retour sur les performances individuelles des joueurs du PSG face à Montpellier.

Navas : Son match peut se résumer à sa belle détente horizontale sur une frappe de loin d'un Montpelliérain en fin de rencontre, son premier vrai arrêt de la partie. Au quart d'heure de jeu, il avait bien repoussé la frappe puissante de Delort mais celui-ci avait été rattrapé par un hors-jeu préalable. Pour le reste, Navas n'a strictement rien eu à faire.

Meunier : Son centre après quelques secondes de jeu va rester pendant quelques temps le seul de sa partie mais on va malgré tout régulièrement voir le Belge aux avants-postes au cours de la partie. Malgré un léger mieux en seconde période, ses centres ne vont pas donner grand-chose et sa volonté de viser une zone plutôt qu'un joueur en particulier n'a pas du tout été payante ce samedi. Défensivement, il n'a pratiquement rien eu à faire mais sa tête loupée en fin de match a profité à Delort qui a pu s'avancer et frapper.

Kouassi : Encore titulaire et avec un nouveau partenaire axial, il se montre souverain dès sa première intervention et, comme Meunier, il va finalement très peu être sollicité au cours du match, l'attaquant gauche qu'est Laborde sortant très vite. Cela ne va pas empêcher Kouassi d'assurer en général et de s'appliquer dans la relance. Sur les coups de pieds arrêtés, il a souvent été vu en train de rôder, prêt à surgir pour marquer.

Kimpembe : De nouveau capitaine, le défenseur parisien va majoritairement s'occuper du cas Delort qu'il malmène (volontairement ?) en première période mais il se loupe à une reprise dans son duel et écope d'un carton jaune logique. Il sera plus saignant après la pause, plus concentré aussi, et signe de meilleures interventions en général, même s'il envoie aussi un coup de pied en plein dans le visage de Delort. Un match de bon capitaine donc ?

[MAJ] Le carton reçu est pour une faute sur Savanier et pas Delort.

Kurzawa : Son rêve du mercato hivernal de jouer dans un maillot à dominante noire s'est réalisé ce samedi et le latéral a même fêté l'événement en marquant son premier but depuis près d'un an face à... Montpellier. Ce joli but d'attaquant rappelant son passé plus haut sur le terrain sera la meilleure action de son match, assez inégal par ailleurs. Sage offensivement et attentif défensivement en début de partie, l'arrière gauche va peu à peu se lâcher et monter de plus en plus, sans être spécialement précis pour autant. 

Gueye : C'est surtout dans l'aspect défensif que le milieu de terrain parisien s'est distingué ce samedi. Fort au pressing en début de partie, très présent pour couvrir ses partenaires et couper les contre-attaques par la suite, il a assuré une prestation d'homme de l'ombre de qualité. Dans son jeu de passes, il a été franchement insuffisant et imprécis avant la pause mais a fait mieux par la suite, notamment en jouant de façon simple vers Neymar.

Verratti : Après un début de match où l'Italien va s'effacer un peu trop devant Neymar, il rentre peu à peu dans la partie et fait vivre le ballon, fluidifiant comme toujours le jeu parisien. De par ses longs ballons précis dans le dos de la défense, il va régulièrement être menaçant mais baisse malheureusement en qualité dans ce domaine après la pause. Défensivement, il aura aussi fait le boulot, avec une belle débauche d'énergie pour couvrir les contres.

Paredes l'a remplacé pour les 15 dernières minutes. Dans une rencontre finie vu le score, il va surtout jouer avec Neymar mais va aussi être averti pour avoir un peu trop parlé à l'arbitre, probablement la seule victoire des Montpelliérains ce samedi.

Di Maria : Milieu offensif droit tellement libre qu'on peut se demander s'il jouait vraiment à ce poste en première période, il était dans un bon jour au niveau technique et a donc régulièrement régalé : c'est lui qui envoie Mbappé au but sur l'expulsion de Bertaud, c'est lui qui initie puis conclut le deuxième but parisien et c'est encore lui qui va donner nombre de bons ballons en seconde période, notamment à Cavani à la dernière seconde. Pour le reste, il aura été particulièrement fluide dans ses dribbles mais a parfois manqué de justesse dans ses choix. Le bilan de son match reste malgré tout très positif.

Neymar : Les Montpelliérains l'avaient chauffé par voie de presse et il a montré dès ses premiers ballons qu'il n'était pas là pour rigoler mais, une nouvelle fois, dans un bon jour. Déjà insaisissable par sa technique ou son jeu de corps en général, Neymar était d'humeur à ne pas vraiment respecter l'adversaire et il a pris un malin plaisir à l'humilier de façon régulière, notamment par ses dribbles, au point d'être ciblé par un nombre de fautes hallucinant. Plus collectif après la mi-temps, il va donner beaucoup de passes à ses coéquipiers, notamment une décisive à Mbappé avec lequel il va beaucoup combiner en début de seconde période, et va signer un nouveau récital. Il ne lui aura finalement manqué qu'un but, souvent proche mais qui s'est refusé à lui jusqu'au bout malgré plusieurs très belles occasions.

Sarabia : L'Espagnol a joué une fois de plus dans la ligne d'attaque et il ne lui a même pas fallu 10 minutes pour justifier les louanges de son entraîneur sur sa capacité à marquer. Après un premier but de près refusé, c'est d'une frappe superbe et du droit qu'il débloque la rencontre. Ce ne sera pas le seul bon point dans son match et il fait régulièrement mal à la défense adverse. Son profil très fuyant et ses courses vont ouvrir des espaces dans le bloc adverse regroupé et il est excellent sur le deuxième but, jouant le une-deux avec un temps d'arrêt parfaitement senti pour rendre la balle à Di Maria dans des conditions parfaites. Moins en vue après la pause quand Neymar et Mbappé vont monopoliser le ballon sur l'aile gauche, il a quand même marqué des points et confirmé son statut de joueur fiable.

Cavani l'a remplacé pour les 20 dernières minutes, devant un public qui ne lui en voulait pas vraiment pour ses envies de départ hivernales. Après avoir envoyé une sacoche dans le mur sur un coup-franc bien placé, l'occasion de vérifier que sa hanche tient le coup, il va surtout se signaler par ce joli but de la tête en toute fin de partie, refusé pour un hors-jeu de quelques centimètres.

Mbappé : Après avoir été très en vue côté gauche dernièrement, c'est sur le flanc droit qu'on le retrouve souvent en début de match et il est tout proche d'être passeur décisif d'entrée. Alors qu'il fait mal quand il accélère balle au pied, c'est sur un ballon en profondeur et grâce à sa vitesse qu'il provoque l'expulsion adverse. Il va malheureusement perdre un peu en efficacité par la suite, avec de nouveau des gestes techniques en pagaille qui ne servent à rien. Repositionné plus à gauche après la pause et plus proche de Neymar, il signe un excellent début de seconde période et fait mal à chaque action. Après avoir touche lé poteau d'un superbe ballon piqué, il marque d'un duel bien géré et aurait pu délivrer une ou deux passes décisives à ses partenaires sur ses accélérations. Dommage de gâcher ensuite ce bon match d'ensemble par une nouvelle sortie capricieuse...

Icardi : A peine entré, l'Argentin se signale par une tentative de passe décisive vers Cavani. On le verra aussi sur une bonne tête que le gardien capte et ce fut tout, ce qui n'est pas illogique vu la fin de match assez décousue dans la façon d'attaquer du PSG.

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Match lié 


News 

Aujourd'hui

dimanche 18 octobre

samedi 17 octobre

vendredi 16 octobre

jeudi 15 octobre

mercredi 14 octobre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux