Article 

Fabinho avoue qu'il a «pensé au clash» pour rejoindre le PSG

Publié le mardi 31 octobre 2017 à 12:35 par Philippe Goguet
Priorité absolue du PSG l'été dernier au milieu du terrain, le monégasque Fabinho n'est finalement pas parti. Dans un entretien à Nice-Matin, il est revenu sur son été agité et a confié avoir été proche de vouloir partir au clash avec ses dirigeants.

Dans l'été fou du PSG sur le marché des transferts, il a été l'un des rares joueurs que Paris n'a pas réussi à faire venir, Monaco se montrant inflexible sur son cas au point de refuser début juillet une offre de 45M€ environ. Aujourd'hui, Fabinho est toujours monégasque et il s'est confié sur son été agité dans les colonnes du journal régional Nice-Matin. Celui qui est parfois surnommé «tête de mangue» avoue qu'il a eu du mal à accepter la situation, au point d'avoir même pensé au clash.

Comme il l'explique, «pendant le mercato, ça a été difficile car je n’étais pas sûr de rester. J’étais même plus proche de partir que de rester… Jouer dans ce contexte, ce n’était pas bon. [...] Je pensais à ce que Monaco m’avait promis… alors oui, j’avais la tête ailleurs. Des fois, inconsciemment, je n’arrivais pas à donner mon maximum. Ce n’était pas pour donner une mauvaise image, je n’y pouvais rien. J’étais frustré à la fin du mercato, mais j’ai tourné la page.»

«Même s’il ne me restait que ça comme solution, j’ai préféré ne pas aller au clash avec le club.»

Lui qui est un professionnel exemplaire a même pensé à aller au clash : «Oui. J’y ai pensé. Je n’arrivais pas à m’enlever de la tête ce que le club m’avait promis. J’étais persuadé d’avoir raison et, oui, j’ai pensé à aller au clash. Mais j’en ai discuté avec mes amis, ma famille, mon agent, ce n’était pas une décision facile. L’image que j’aurais donnée ne me correspondait pas. Même s’il ne me restait que ça comme solution, j’ai préféré ne pas aller au clash avec le club. Durant le mercato, j’ai souvent parlé avec le vice-président (Vadim Vasilyev) et je lui avais dit que j’avais envie de partir. Mais bon, je ne suis pas le premier joueur qui veut partir et qui finit par rester, ça arrive souvent dans le foot."»

En toute fin de mercato, Monaco et le PSG ont pourtant réussi à trouver un accord concernant Kylian Mbappé alors que l'ASM a refusé toutes les approches parisiennes concernant Fabinho. Il raconte cette fin douloureuse le concernant : «Quand Kylian Mbappé est parti… (il hésite)… J’étais content pour lui parce qu’il partait dans un club avec un nouveau projet etc. Au début, le club me disait: "non Fabi, on ne veut pas vendre au PSG". Et je me disais que si Mbappé partait à Paris, peut-être que les dirigeants changeraient d’avis sur moi. Mais mon cas posait plus de difficultés je pense. Et voilà… Mbappé est parti le dernier jour du mercato. De mon côté, j’ai senti que Monaco avait quand même laissé un peu la porte ouverte pour négocier avec le PSG ou un autre club. Mais après, je ne sais pas si c’était trop tard ou quoi, en tout cas, ça ne s’est pas fait.»

Du côté du PSG, le joueur n'est pas oublié mais son prix pourrait bien être un frein.

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.


News 

Aujourd'hui

samedi 23 janvier

vendredi 22 janvier

jeudi 21 janvier

mercredi 20 janvier

mardi 19 janvier

lundi 18 janvier

dimanche 17 janvier

samedi 16 janvier

 

Soutenez-nous 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee
Réseaux sociaux