Article 

Les 5 stats (peu fameuses) autour de Dortmund/PSG

Publié le mercredi 19 février 2020 à 18:43 par Marius Cassoly
Au lendemain de la défaite du PSG à Dortmund (2-1), nous vous proposons de revenir sur cette défaite européenne à travers cinq statistiques pas forcément glorieuses pour le club de la capitale...

Le PSG a loupé son retour à la Ligue des Champions mardi soir en concédant défaite logique sur la pelouse du Borussia Dortmund (2-1) en huitième de finale aller de la compétition. Nous vous proposons de revivre cette rencontre à travers cinq statistiques, pas forcément faciles à encaisser pour le club de la capitale...

La stat qui rappelle de mauvais souvenirs

Opposé à une très belle équipe de Dortmund, le PSG a peiné dans l'animation offensive, manquant trop souvent d'espaces et de solutions face à un bloc adversaire bien compact et solidaire. Conséquence directe, les joueurs de Thomas Tuchel n'ont frappé au but qu'à deux reprises durant la première période, dont un coup-franc de Neymar en début de rencontre. Le pire total du club parisien à la mi-temps d'un match de Champions League depuis un certain 8 mars 2017 à Barcelone. Pas forcément de bons souvenirs...

Un système qui ne réussit pas (et surtout à la Champions League)

Il est environ 20h lorsque la composition officielle du PSG tombe et vient confirmer les précédents échos parus dans la presse : Mauro Icardi et Pablo Sarabia démarreront la rencontre sur le banc des remplaçants, tandis que Paris évoluera avec une défense à trois composée de Marquinhos, Silva et Kimpembe. Un réajustement tactique, alors que le PSG évoluait en 4-4-2 ces dernières semaines. Et une défaite finale qui ne viendra pas améliorer le maigre bilan des rencontres disputées avec un secteur défensif composé de trois joueurs. 

Le bilan en Champions League précisément ne rassure pas non plus...

Un Mbappé moins décisif selon le contexte ? 

Si le but ô combien précieux inscrit par Neymar sur la pelouse de Dortmund est surtout dû au très gros travail de Kylian Mbappé, ce dernier n'a néanmoins pas su tromper la vigilance de Roman Bürki malgré deux tentatives, toutes cadrées. Auteur de 12 réalisations en 17 rencontres de phase de groupes de C1 avec le PSG, le Français n'en a néanmoins inscrit qu'un seul en cinq matches à élimination directe sous la tunique rouge et bleue. Une statistique qui fait un petit peu tâche au compteur de l'attaquant parisien. 

La stat qui sent la régression européenne

C'est un secret de polichinelle et c'est même ressassé très régulièrement : le PSG ne s'est plus qualifié en quart de finale de la Ligue des Champions depuis la saison 2015-2016, bloquant depuis chaque année en huitième de finale. Preuve de cette régression, Paris s'est incliné à cinq reprises lors de ses six dernières rencontres de C1 à ce stade la compétition. Les coéquipiers de Thiago Silva avaient pourtant réussi à rester invaincus lors des neuf premiers (6 victoires, 3 nuls). 

Haaland sur les pas de Mbappé

Du haut de ses 1,94m, Erling Braut Håland a fait chavirer le mur jaune du Signal Iduna Park face au PSG. Auteur d'un doublé - dont une frappe puissante qui n'a laissé aucune chance à Keylor Navas - le Norvégien a atteint le barre des dix buts en Ligue des Champions, à 19 ans et 6 mois. Il devient ainsi le deuxième plus jeune joueur à franchir ce cap symbolique, juste derrière Kylian Mbappé, qui avait plié le record à 18 ans et 11 mois. 

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Match lié 


News 

Aujourd'hui

mardi 26 mai

lundi 25 mai

dimanche 24 mai

samedi 23 mai

vendredi 22 mai

jeudi 21 mai

mercredi 20 mai

mardi 19 mai

lundi 18 mai

dimanche 17 mai

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux