Article 

Mbappé, Di Maria, Neymar, les tireurs d'élite du PSG

Publié le dimanche 3 mai 2020 à 22:52 par Thibaut Brossard
Après l'étude consacrée aux tirs du PSG en 2019-2020 et démontrant que jamais dans l’histoire récente l’équipe de la capitale n’avait autant frappé au but que cette saison, penchons-nous maintenant sur les acteurs responsables de cette statistique. Qui sont les principaux frappeurs du PSG cette saison et avec quelle réussite ? Analyse en 3 volets en commençant par la comparaison avec la saison précédente.

Avec 16.6 tirs par match, le PSG de Thomas Tuchel trône en tête de la Ligue 1 du classement des tirs par équipe. Surtout, jamais dans son histoire récente, le PSG n’avait tiré autant. Qui sont les joueurs responsables de cette orgie de frappes ? Le détail ci-dessous (source : Whoscored) :

Tous les joueurs de champ sauf cinq ont tiré au moins une fois au but en Ligue 1 : Bakker (en 90 minutes de temps de jeu), Aouchiche (65 minutes), Mbe Soh (59 minutes), Zagre (24) et Jésé (1).

Logiquement les joueurs offensifs trustent les premières places. Seul Paredes, 7ème total de l’effectif avec 18 tirs, parvient à se frayer un chemin au milieu des attaquants. Les « 4 Fantastiques » sont les auteurs de 60 % des tirs (268/449).

Les défenseurs coiffent sur le fil les milieux grâce notamment aux 7 tentatives de Marquinhos en tant que défenseur (contre 4 au milieu). Ce sont en particulier les tirs des milieux de terrain qui interrogent : seulement 42 en 27 matches (dont 18 par le seul Paredes), soit 1.5 par rencontre en moyenne, c’est évidemment très peu. Si le cas Verratti semble définitivement perdu pour la science (2 tirs en 20 matches de Ligue 1), on attendait mieux de Gueye. Le Sénégalais affichait jusque-là une moyenne de presque un tir toutes les 90 minutes en carrière. Malheureusement, en arrivant à Paris, il a été pris de « Verrattinite aigue » et a sérieusement réduit son nombre de frappes. Avec 11 tirs en 1655 minutes, il tourne à 0.6 tirs toutes les 90 minutes, ce qui n’est pas suffisant pour « redorer le blason » des milieux de terrain en matière.

La hausse globale du nombre de tirs par rapport à la saison dernière est très nette : 14.8 par match l’an passé contre 16.6 cette saison, soit une progression de 12 %. Quels sont les joueurs responsables de cette augmentation ?

Tous les attaquants présents au club la saison dernière (sauf Di Maria) ont augmenté leur fréquence de tirs. La hausse la plus significative est celle de Cavani qui est passé d’une moyenne de 2.8 tirs toutes les 90 minutes à 4.2, soit une hausse de 50 % ! On retiendra notamment les 6 tirs d’El Matador en 76 minutes contre Bordeaux fin février (1 but), qui faisaient eux-mêmes suite à un match à 5 tirs à Amiens.

Neymar n’est pas en reste puisqu’il est passé de 3.4 à 4.8 tirs, ce qui constitue, ni plus ni moins, son record en carrière ! Avec le Barça, il n’avait jamais dépassé 3.7 tirs. Ses moyennes parisiennes (en rouge dans le graphique ci-dessous) sont bien supérieures.

Son record de la saison ? 9 frappes à St Etienne (dont 6 cadrées), pour un but et une victoire 4 à 0.

La progression de Mbappé par rapport à 2018-19 est moins forte (+ 8 %), mais pour la deuxième saison consécutive, c’est lui qui domine le classement individuel du PSG, avec 87 tirs. Cela représente 5.2 tirs toutes les 90 minutes et c’est la plus haute moyenne de sa jeune carrière. Le graphique ci-dessous nous indique également que, sur cette statistique du moins, il progresse chaque année.

Son record de tirs sur un match est, comme Neymar, de 9 : face à Dijon, fin février, contre qui il a d’ailleurs marqué deux fois ce soir-là. Il a en outre réussi la performance de frapper au but lors de chaque match de Ligue 1 disputé. Il est le seul joueur de l’effectif dans ce cas de figure.

Mbappé trône non seulement en tête du classement des frappeurs du PSG, mais même de toute le Ligue 1. On retrouve d’ailleurs 3 Parisiens dans les 5 premières places de ce classement du nombre de tirs sur 90 minutes.

Parmi les cinq principaux championnats européens, et avec un minimum de minutes jouées, seuls Cristiano Ronaldo (6 tirs par 90 minutes) et Luis Muriel de l’Atalanta (5.4 tirs) font mieux que « le génie français ».

Icardi ne faisait pas partie de l’effectif l’an passé mais il a fortement contribué, surtout en début de saison, à la hausse du nombre de tirs parisiens. Même peu servi, il a souvent été décisif. Au final, il n’est cependant que 6ème au ratio du nombre de tirs ramené à 90 minutes, à égalité avec Sarabia. Les stats des premiers matches sont sans commune mesure avec la suite de sa saison : 22 tirs lors des 7 premiers de championnat (jusqu’à Lille), pour seulement 14 lors des 13 suivants.

Parmi les joueurs déjà présents l’an dernier, les seuls qui connaissent une baisse notable de leur moyenne de tirs sont Di Maria (de 3.7 à 3.3 par 90 minutes) et Meunier (de 1.1 à 0.3). Pour le Belge, il s’agit de sa plus basse moyenne en carrière. En championnat de France cette saison, il n’a tenté sa chance que lors de trois rencontres (dont deux tirs à Bordeaux) pour un maigre total de 4 tirs contre 19 la saison dernière.

Conséquence directe, Meunier qui avait marqué au moins un but chaque saison en Ligue 1 depuis son arrivée (pour un total de 8 en 3 saisons), n’a pas encore scoré cette année (mais il a marqué en Champions League).

Ce tour d’horizon général des tirs des joueurs cette saison aura permis de mettre en évidence les statistiques générales au tir des principales individualités du PSG. Dans la seconde partie, nous rentrerons davantage dans le détail des statistiques relatives aux tirs (distance, précision…). 

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Joueur(s) lié(s) 


News 

Aujourd'hui

lundi 10 août

dimanche 09 août

samedi 08 août

vendredi 07 août

jeudi 06 août

mercredi 05 août

mardi 04 août

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux