Article 

Van der Wiel : «Avec Blanc, on n'avait pas une très bonne relation»

Publié le dimanche 9 octobre 2016 à 21:06 par Philippe Goguet
L'ancien arrière droit du PSG Gregory Van der Wiel est revenu dans le Canal Football Club sur les circonstances de son départ et sa mauvaise relation avec Laurent Blanc.

Sa prolongation de contrat qui ne s'est jamais concrétisée :

«Oui, j'aurais pu rester à Paris. J'ai parlé très longtemps avec..., comment il s'appelle déjà, Olivier Létang, pour signer un nouveau contrat il y a déjà 6 ou 7 mois. Il m'a dit que le PSG voulait signer avec moi. Cela a pris beaucoup de temps et on n'a pas trouvé d'accord. Et après un petit moment, je n'ai plus entendu parler d'eux. Donc j'ai supposé qu'ils ne voulaient plus de moi. Ensuite, au milieu de l'été, Olivier est revenu vers moi parce que le PSG avait un nouvel entraîneur. Il voulait donc parler avec moi mais, pour moi, ce n'était pas assez convaincant. Je ne ressentais aucune véritable envie de leur part pour me faire rester. A force, je n'avais plus le temps donc j'ai décidé de rester ici (à Istanbul). C'était un peu étrange pour moi.  Je ne me sentais plus le bienvenu au PSG. Voilà comment ça s'est passé.»

Fin juin, nous vous avions annoncé que le PSG avait proposé deux ans de contrat à Van der Wiel au Hollandais, alors tout proche de rejoindre Fenerbahce.

Respecté à Paris ? 

«Pas toujours. Je ne sais pas si cela venait du club ou si c'était le choix du coach. Parfois, j'avais l'impression qu'il ne faisait pas le bon choix ou qu'il était injuste avec moi. Quand je n'ai plus eu de nouvelles de Laurent Blanc, je me suis dit : "Peut-être que je ne suis pas vraiment respecté." »

Sa relation avec Laurent Blanc : 

«Pour être honnête, on n'avait pas une très bonne relation. On ne se parlait pas beaucoup. Je ne savais pas ce qu'il pensait vraiment de moi. Est-ce qu'il me trouvait bon ou pas ? Parfois, je jouais des gros matches ou trois matches d'affilée puis je pouvais ne pas jouer pendant un mois. Donc ce n'était pas très clair pour moi. Bien sûr, mon concurrent (Serge Aurier) est un très bon joueur mais après ce qu'il s'est passé l'année dernière et ce qu'il a fait (affaire Periscope), revenir 4 ou 5 jours après cet incident et jouer un quart de finale de Ligue des Champions directement... Ce genre de choses, vous savez... Peut-être que tu peux en parler avec tes joueurs. Quand Serge était absent, mettre Marquinhos à ma place...  C'est le genre de choses qui vous fait dire : "Ok, tu n'es pas assez bon, tu es le 3e choix." J'ai compris que Laurent Blanc ne me trouvait pas assez bon pour le PSG. Il est donc temps de quitter le club. Marquinhos n'est même pas arrière droit. Donc le mettre à mon poste, c'était un peu bizarre pour moi. Même Marquinhos ne voulait pas jouer à ce poste. Donc, pour moi, c'était une période difficile. Qu'est ce que j'ai fait de mal ? Ne suis-je pas assez bon ? Dites-le moi, je ferai avec ! J'avais toujours cette question en tête. Pourquoi ? Qu'est-ce que j'ai fait de mal ? Ne suis-je pas assez bon ? C'est certainement cela le manque de respect entre Laurent Blanc et moi. »

Ses souvenirs de Paris : 

«Seulement des choses géniales. J'oublie la période difficile. Ca m'a beaucoup changé en tant que personne. Pendant ces 4 années, je suis passé de petit garçon à adulte. C'est également ici que j'ai vécu pour la première fois avec ma copine. Elle était à Paris la semaine dernière, elle m'a dit que c'était agréable d'y revenir. Cette ville me manque. »

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Joueur(s) lié(s) 


News 

Aujourd'hui

dimanche 29 novembre

samedi 28 novembre

vendredi 27 novembre

jeudi 26 novembre

mercredi 25 novembre

mardi 24 novembre

lundi 23 novembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux