Article 

Al-Khelaifi dans la fronde anti-Aulas de la L1 (LP)

Publié le jeudi 14 mai 2020 à 11:40 par Marius Cassoly
Selon Le Parisien, la décision d'acter la fin du championnat avec un classement basé sur le quotient (points/match) a été également prise pour priver Lyon de compétition européenne la saison prochaine. De nombreux présidents de L1 ont été agacés des multiples interventions de Jean-Michel Aulas, proposant des alternatives à l'arrêt définitif de la saison. Nasser Al-Khelaïfi en a aussi eu assez du discours de son homologue lyonnais au sujet du modèle du PSG, lié au Qatar.

Le 30 avril dernier, la LFP actait la fin officielle du championnat, avec un classement basé au quotient. Ce jeudi, Le Parisien explique que cette décision avait déjà été validée quelques jours avant son vote par plusieurs présidents de clubs, dont Nasser Al-Khelaïfi (PSG), Jacques-Henri Eyraud (OM), Jean-Pierre Rivère (Nice), Frédéric Longuepée (Bordeaux), Nicolas Holveck (Rennes), Loïc Féry (Lorient) et Bernard Caïazzo (Saint-Etienne), au sein d'un groupe WhatsApp. Si ces dirigeants ont pris cette décision parce que cela allait dans leur sens au niveau sportif, celle-ci a également été motivée par un autre élément.

À en croire le quotidien régional, le football français a pris ce choix pour empêcher l'OL d'évoluer en compétition européenne la saison prochaine, « parce qu'ils n'en peuvent plus de Jean-Michel Aulas » comme l'écrit le journal, qui parle également de « fronde anti-Aulas ». Depuis plusieurs semaines, le président lyonnais multiplie les interventions médiatiques et tente d'apporter de nouvelles alternatives à l'arrêt définitif du championnat de Ligue 1, entre saison blanche, fin de saison sur l'année civile, playoffs ou encore L1 à 22 clubs... 

Le Parisien précise que tous les dirigeants sont remontés contre Aulas pour une raison précise. Concernant Al-Khelaïfi, le président du PSG en a notamment eu assez du discours de son homologue lyonnais au sujet du modèle du PSG, lié au Qatar. Comme très souvent, « JMA » a répondu à l'article du Parisien en pointant du doigt une possible « affaire d'État ».

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.


News 

Aujourd'hui

lundi 01 juin

dimanche 31 mai

samedi 30 mai

vendredi 29 mai

jeudi 28 mai

mercredi 27 mai

mardi 26 mai

lundi 25 mai

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux