Article 

Après les départs, « c'est plus difficile » admet Tuchel

Publié le vendredi 26 juin 2020 à 15:31 par Philippe Goguet
Face à la presse, Thomas Tuchel a commenté les départs d'Edinson Cavani, Thomas Meunier et Tanguy Kouassi. Il a refusé de trop juger leur choix mais a en revanche regretté l'affaiblissement du groupe parisien.

Le PSG a perdu trois éléments que Thomas Tuchel utilisait régulièrement au cours de la saison durant la pause de trois mois avec les départs en fin de contrat de Meunier, Cavani et Kouassi. Une situation compliquée pour un entraîneur qui a eu du mal à cacher sa déception : « C'est un peu dangereux de répondre à la question par oui et non parce que les choses ne sont pas aussi faciles : est ce que je peux comprendre qu'on finisse un compétition sans des joueurs qui l'ont commencée ? Non. Est-ce que je dois tout comprendre ? Non. Ce sont des choses un peu bizarres, des joueurs manquent beaucoup, pas seulement Edi ou Thomas, il y a aussi Tanguy Kouassi. C'était une équipe très forte, un groupe très serré mais on doit encore finir les deux finales et la Ligue des Champions sans des joueurs clés. C'est triste, bizarre et c'est difficile de comprendre. C'est un mélange de plusieurs choses. »

Tuchel heureux d'avoir Thiago Silva et Draxler

En revanche, Thiago Silva va rester pour les deux prochains mois et le coach en est ravi : « Je commence par la dernière partie de la question (la gestion sur les 2 mois), c'est le plus facile vu que, depuis le premier jour avec Thiago Silva, ça a été un plaisir d'être son entraîneur et cela ne va pas changer. Je suis absolument sûr et convaincu que ce n'est pas un problème de le gérer. Il est super professionnel et il restera notre capitaine jusqu'à la fin. »

Tuchel sur Thiago Silva : «On peut gagner 3 titres en 5 matches avec lui, et seulement avec lui. Je suis très content qu'il reste »

Concernant le départ annoncé du joueur, il a marché sur des oeufs : « Voilà, ce sont des grandes décisions et il y a plusieurs opinions et on doit prendre une décision à la fin. Ce n'est pas possible de dire oui ou non, ce sont des grandes décisions dans un club comme le PSG avec un joueur comme Thiago qui a joué pendant beaucoup d'années, qui est captaiine et n'est pas du tout un joueur ordinaire. Maintenant, on doit profiter ensemble pendant ces deux derniers mois. Il reste un joueur clé pour nous, important dans le vestiaire et pour moi. On a une grande relation de confiance entre lui et moi car il est il super fiable chaque jour, il est super professionnel. C'est un vrai capitaine et c'est le plus important qu'on profite de ses deux derniers mois, qu'on ait le plus de succès possible. On peut gagner 3 titres en 5 matches avec lui, et seulement avec lui. Je suis très content qu'il reste et on en parlera après mais ce n'est pas le moment. »

Autre cas sensible, celui d'un Draxler parfois poussé vers la sortie mais que Tuchel est content d'avoir : « Clairement oui, parce que ma tête est concentrée seulement sur la fin jusqu'à la Ligue de Champions, sur les deux finales. Et c'est avec Drax'. Il reste un joueur important, il a manqué quelques matches parce qu'il était blessé mais il est fiable et a de la qualité, il a la mentalité pour aider sur le banc et sur le terrain. C'est un joueur important, j'aime beaucoup travailler avec lui, il est là et prêt. Je compte absolument sur lui dans les 4 prochaines semaines avec les deux finales puis aussi pour la Ligue des Champions. »

Des absents regrettés

« C'est maintenant plus difficile dans cette compétition-là. Clairement, oui. Impossible ? Non. »

Il n'empêche que Cavani, Meunier et Kouassi vont bel et bien manquer comme le coach l'avoue sans honte : « Est ce que ces joueurs vont nous manquer ? Oui car ils sont une part absolument importante pour créer l'état d'esprit et la qualité pour arriver en quarts de finale. On a joué avec Edi et Kouassi, pareil avec Thomas Meunier, on manque de leur qualité c'est clair et c'est maintenant plus difficile dans cette compétition-là. Clairement, oui. Impossible ? Non, car on arrive aux quarts de finale et j'espère vraiment qu'on pourra gagner les deux matches difficiles que sont les finales de coupes, nous serons capables de gagner la compétition comme les sept autres équipes. Car nous sommes là, c'est sur un match, pas en aller-retour, c'est un tournoi et je suis convaincu qu'on va être forts. »

A écouter l'entraîneur parisien, c'est surtout dans les premiers jours que les partants vont être regrettés : « Mais au début, ces joueurs vont nous manquer c'est clair. Maintenant, on doit préparer cette équipe pour les deux finales puis retrouver le même état d'esprit qui était exceptionnel. On a eu une équipe très forte dans la tête, sous pression et sur le terrain. On a fait une Ligue des Champions extraordinaire avec tout le monde. C'est un peu différent maintenant et cela va être plus difficile oui. » 

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.


News 

Aujourd'hui

vendredi 30 octobre

jeudi 29 octobre

mercredi 28 octobre

mardi 27 octobre

lundi 26 octobre

dimanche 25 octobre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux