Article 

Les prémices du PSG version Pochettino à confirmer

Publié le samedi 9 janvier 2021 à 18:53 par Philippe Goguet
Le premier match du PSG de Mauricio Pochettino à Saint-Etienne a montré une équipe légèrement différente, que le match contre Brest ce samedi soir devrait, ou pas confirmer. Voici quelques points qui seront notamment à surveiller, outre le dispositif tactique.

Un rythme de jeu plus rapide et plus intense

Si la seconde mi-temps à Saint-Etienne a été plus décousue et a montré une équipe parisienne en souffrance durant une bonne partie, la première mi-temps avait été plus caractéristique du style Pochettino et montrait une approche différente dans le jeu. Positionnée un peu plus haut qu'avec Thomas Tuchel, l'équipe parisienne avait tenté d'imprimer un rythme un peu plus rapide et intense dans la circulation du ballon. 

Si les redoublements de passes ont parfois été au menu, notamment quand Verratti vient au coeur du jeu, la volonté de jouer plus vite et sans perdre de temps s'est rapidement manifestée, dans la droite lignée des premiers entraînements de l'Argentin. Face à une équipe de Brest qui risque d'adopter la même attitude prudente que Saint-Etienne, il faudra donc surveiller le tempo et la vitesse de transmission des Parisiens, parfois très alternative sous l'ère Tuchel.

Des latéraux utilisés différemment

Avec des latéraux remplaçants qui se retrouvent dans le onze de départ en raison des blessures de Florenzi, Bernat ou encore Kurzawa, Mauricio Pochettino n'est pas aidé par les circonstances et ce sont deux joueurs pas vraiment destinés à tenir un gros rôle au PSG qui se sont retrouvé à devoir animer les flancs à Saint-Etienne, à savoir Colin Dagba à droite et Mitchel Bakker à gauche. Malgré leur limites, leur utilisation a déjà évolué par rapport au précédent entraîneur.

Là où Tuchel leur demandait de participer à la construction mais pas forcément d'être très présents dans le dernier tiers pour centrer, les latéraux de Pochettino doivent évoluer très haut et exploiter la largeur. Un nouveau rôle auquel Bakker a eu du mal à se faire, le Néerlandais étant perdu en première période. Le nombre élevé de centres, 22 au total soit la marque la plus haute depuis près de quatre mois, témoigne d'ailleurs de l'évoution de leur rôle. Reste à espérer qu'ils se montreront un peu plus précis que mercredi soir où les Parisiens n'ont réussi que 2 centres en 22 tentatives...

Des circuits de relance plus stricts

Dans la suite du point précédent, la relance parisienne à Saint-Etienne a aussi montré une réelle évolution avec notamment une volonté permanente de jouer au sol depuis l'arrière, encore plus que précédemment. Cela a coûté cher au PSG, en témoigne le but encaissé suite à une perte de balle sur une relance risquée, et Keylor Navas a encore moins dégagé qu'habituellement.

On a également pu constater que les premiers mécanismes de relance commençaient à apparaître, notamment dans le placement. Dès que Dagba prenait le couloir, c'est Ander Herrera qui se positionnait comme défenseur central droit et sécurisait l'espace derrière lui. Avec quelques entraînements de plus au compteur et sachant que c'est un point très travaillé par Pochettino, les circuits de relance devraient peu à peu apparaître de façon encore plus flagrante.

Une équipe qui court plus

Le PSG est connu à l'échelle européenne pour ses stars mais aussi pour être une des équipes qui court le moins. Dès le premier match avec son nouveau coach, elle a explosé son nombre de kilomètres parcourus alors qu'il s'agissait pourtant d'un match de reprise ! La physionomie du match avec une équipe recroquevillée qui joue en contre a certes favorisé ce chiffre avec de longues courses vers leur but mais les Parisiens ont cavalé pas moins de 116.8 kilomètres selon les chiffres relevés par Opta.

Ils affichaient auparavant une moyenne de 108.5 kilomètres parcourus en L1 et et la marque maximale était de 113.2 kilomètres, soit plus de 3 kilomètres de moins ! A titre d'exemple, Kylian Mbappé et Angel Di Maria ont battu leur record personnel de kilomètres parcourus. Présenté comme l'un des entraîneurs les plus exigeants d'Europe sur ce point, Pochettino a donc déjà obtenu des résultats d'un effectif qui n'aime en général guère courir.

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Match lié 


News 

Aujourd'hui

dimanche 24 janvier

samedi 23 janvier

vendredi 22 janvier

jeudi 21 janvier

mercredi 20 janvier

mardi 19 janvier

lundi 18 janvier

dimanche 17 janvier

samedi 16 janvier

 

Soutenez-nous 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee
Réseaux sociaux