Article 

Navas : «Neymar et Mbappé soutiennent tout le monde, le groupe est uni»

Publié le mercredi 11 décembre 2019 à 10:54 par Jean Chemarin
Présent en conférence de presse mardi, à la veille de PSG/Galatasaray, Keylor Navas est revenu sur les récentes critiques essuyées par Kylian Mbappé et Neymar, taxés de ne jouer que pour eux et de ne pas avoir une bonne influence sur le groupe. Une vision que ne partage pas du tout le gardien parisien.

Son rôle de leader, comparé à celui de Thiago Silva

«J'arrive dans un club, et ce n'est un secret pour personne, où il y a de grands joueurs, qui ont aussi ce leadership sur le terrain et en dehors. Je crois que c'est très positif. Le groupe n'en est que plus fort. Il ne s'agit pas de savoir qui est plus ou moins leader qu'un autre. Il s'agit surtout d'être uni et que chacun apporte ce qu'il sait faire, sur le terrain et en dehors, pour être une équipe assez solide. Petit à petit, on y parvient.»

Où il situe le niveau du PSG dans cette Ligue des champions

«Il faut avancer pas à pas. C'est une compétition compliquée. Je suis heureux parce que mes coéquipiers ont cette faim de gagner, cette envie de tout donner sur le terrain pour nos familles, le public, tous ceux qui croient en nous. On va se battre jusqu'au bout. On sait que c'est compliqué, mais on a des joueurs de grande qualité et on va tout donner sur chaque match pour aller le plus loin possible.»

Pensait-il être autant sollicité au PSG ?

«J'essaie toujours de travailler à fond, d'être au plus haut niveau possible parce qu'en match, il faut faire son travail correctement. C'est ce qu'on souhaite tous. Dans mon cas, j'essaie toujours d'être le plus concentré possible pour aider une ou dix fois mon équipe, à chaque fois que ce sera nécessaire. En arrivant ici, je ne savais pas si j'allais avoir beaucoup de travail ou pas dans ma cage. J'étais juste prêt dans ma tête. Il y avait un ancien gardien qui me disait : "il ne faut pas laisser passer la moindre mouche". C'est ça l'idée. Ne rien laisser passer et être concentré sur le terrain, intervenir si c'est nécessaire.»

Relancé sur le sujet par un journaliste, Navas a ajouté :

«Le travail d'un gardien, c'est d'arrêter les tirs, ce n’est pas d’être là en spectateur passif. Si on parle du match du Real, on était à l'extérieur, contre une grande équipe, ce n'était pas un match facile. A la fin, ça n'a pas été notre meilleur match, mais on a réussi à faire match nul. On souhaite toujours très bien jouer. Mais quand on n'y arrive pas, c'est important d'avoir des résultats quand même. Je sais que l'équipe va progresser rapidement. Comme toutes les équipes, on a des phases où on joue très bien et d'autres, où c'est plus compliqué. Ça ne veut pas dire qu'on ne veut pas bien jouer, mais qu'il y a une usure physique, des blessures... Une saison, c'est long. Il faut gérer tous ces aléas et être responsable parce que je crois que les résultats arriveront.»

L'attitude de Mbappé et Neymar

«En tant que coéquipier, je vois leur travail au quotidien, leur attitude à l'entraînement. Et ce sont des joueurs professionnels, heureux, qui profitent et qui partagent avec leurs coéquipiers. Les jours de match, je ne les ai jamais entendu faire un commentaire négatif, au contraire, ils soutiennent tout le monde, tous les autres joueurs. Ils nous convainquent qu'on est sur le terrain pour gagner, qu'on va gagner. Savoir cela, ça nous apporte beaucoup de tranquillité. Pendant les matches, on sait que les gens ressentent souvent des choses très différentes de ce qu'on peut percevoir nous sur le terrain. On sait ce qu'il y a à l'intérieur de ce groupe : c'est un groupe sain, uni et qui comporte des joueurs de très haut niveau. C'est ça qui nous apporte ce calme.»

Son intégration au PSG

«Je suis très heureux d'être ici, ma famille est très heureuse. Mes coéquipiers m'ont très bien accueilli, le club aussi. Au club, il y a Bob (Bouabdella Bessedik, ndlr) qui fait tout et qui nous aide beaucoup. Quand on a besoin de quelque chose, il est toujours là pour nous aider. Le club fait tout pour nous mettre dans de bonnes conditions. Après c'est à nous de bien nous entraîner, d'apprendre la langue, de découvrir la ville... Toutes ces choses se font petit à petit, on progresse sur ces points-là petit à petit et je crois que bientôt, on va se sentir encore plus Parisiens.»

Sur l'intermittence du PSG ces derniers temps

«On n'a pas eu que des matches complets, mais à domicile contre Madrid (3-0), ça a été le cas. Ça démontre que l'équipe peut bien travailler pendant 90 minutes, gagner, garder sa cage inviolée et faire un match intense du début à la fin. C'est ce qu'il faut viser. On sait qu'on peut le faire. Certes, parfois, on ne l'a pas fait. Il ne faut pas se voiler la face. Mais on est les premiers à le savoir et à vouloir progresser (...) Je connais bien l'encadrement technique et mes coéquipiers et je sais que l’on va réussir à faire beaucoup de matches à 100%.»

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Joueur(s) lié(s) 


News 

Aujourd'hui

lundi 28 septembre

dimanche 27 septembre

samedi 26 septembre

vendredi 25 septembre

jeudi 24 septembre

mercredi 23 septembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux