Article 

PSG/Real, Arbitrage, FPF, Neymar, les messages d'Henrique

Publié le dimanche 4 mars 2018 à 14:19 par Philippe Goguet
A quelques jours d'un PSG/Real Madrid qui peut devenir historique, le directeur sportif du PSG Antero Henrique est sorti de sa réserve pour s'exprimer dans L'Equipe. Il évoque notamment le choc à venir, notamment du côté de l'arbitrage, l'absence de Neymar ou encore le fair-play financier.

Pour la seconde fois seulement depuis son arrivée à Paris en juin dernier, le directeur sportif du PSG Antero Henrique s'est exprimé dans la presse. A quelques jours d'un PSG/Real Madrid décisif pour tout le club, le Portugais a fait passer ses messages, notamment autour du grand choc, dans le quotidien L'Equipe. La place de Neymar a aussi été évoquée, forcément, de même que l'ambiance autour de la rencontre.

Arbitrage et engouement, les mots clés de PSG/Real

Gros point noir à l'aller, l'arbitrage a été au coeur du discours de Henrique, pas encore au courant que Felix Brych avait été nommé par l'UEFA : «Je ne veux pas en rajouter car je ne veux pas qu’on prenne ça comme une excuse. Mais tout le monde l’a senti. Pour moi, c’est un manque de respect pour Paris, pour la France. [....] Ce n’est pas seulement ce match, la saison dernière c’était la même chose. C’est une question importante : pourquoi cela arrive ? Pourquoi autant de fois ? Avant la rencontre, tout le monde disait : c’est le match de la saison. Alors on a besoin d’un des meilleurs arbitres. Là, on a un arbitre de quarante-quatre ans, sans grande expérience (l'Italien Gianluca Rocchi). Il suffit de regarder les CV. On veut avoir un arbitrage d’un niveau exceptionnel puisque les deux équipes sont d’un niveau exceptionnel. C’est simplement ça qu’on demande.»

«Je veux tout le monde autour du PSG.»

Malgré ce pavé dans la mare de l'UEFA, Henrique va aussi parler de PSG/Real d'un point de vue sportif : «C’est un événement très important pour Paris, pour la ville aussi. Ensemble on va le faire. Pas seulement les joueurs, le staff technique ou les supporters. Je veux tout le monde autour du PSG. On a lancé une campagne, tout le monde en ville avec le maillot, les drapeaux. C’est intéressant de voir la capacité de la ville à se mobiliser autour du PSG. [...] Au Parc, on sent l’énergie, l’ambition des supporters. Je suis très optimiste pour mardi, on aura un Parc d’énergie. Ce sera une expérience incroyable pour tout le monde.»

Neymar comme les autres, le fair-play financier en bonne voie

«Si Neymar vient au PSG, ça signifie que le PSG a un niveau digne de Neymar.»

Ce sera toutefois sans Neymar, un joueur et une absence importants que le dirigeant commente : «Avec Neymar, on a un autre niveau. Des joueurs comme Neymar, Mbappé, Verratti, Cavani élèvent le niveau du club mais aussi du Championnat. Je préfère avoir Neymar au PSG, en France. [...] Neymar, c’est une marque incroyable, et le reste suit évidemment. Si Neymar vient au PSG, ça signifie que le PSG a un niveau digne de Neymar. Ça veut dire qu’on a un projet susceptible d’attirer les meilleurs joueurs, et donc convaincant sur notre capacité à atteindre le top niveau. [...] Neymar au-dessus du PSG ? Non, pas du tout. Le PSG est au-dessus de tous les joueurs, des dirigeants. On est tous sur la même ligne. Les responsabilités sont différentes mais il n’y a pas de hiérarchie dans le foot. Neymar est un joueur comme les autres. Il est le leader sur le terrain, évidemment, mais les joueurs qui sont ici depuis cinq ou six ans ont beaucoup d’importance, ce sont des exemples pour les jeunes. Comme les Rabiot, Kimpembe, Areola, ils sont très importants.»

Antero Henrique s'est aussi exprimé sur le futur du club à moyen terme, donc après PSG/Real Madrid. S'il a refusé d'évoquer l'avenir d'Emery, expliquant que les deux hommes avaient «décidé ensemble, lui et moi, de parler de ça à la fin de la saison», il va donner des bonnes nouvelles concernant le fameux fair-play financier : «Le fair-play est une règle mais on est tranquilles avec. C’est plus une question à l’extérieur qu’à l’intérieur du club. On est en mars et on a jusqu'à fin juin. Il n’y a pas de préoccupations.[...] Après, ce n’est pas qu’une question de vente de joueurs. Aujourd’hui, le niveau du club est extraordinaire. Le côté commercial aussi, il y a beaucoup de revenus. Le club est à un autre niveau. Il monte. Tout est organisé. On sera dans les clous au 30 juin.»

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Match lié 


News 

Aujourd'hui

mercredi 25 novembre

mardi 24 novembre

lundi 23 novembre

dimanche 22 novembre

samedi 21 novembre

vendredi 20 novembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux