Article 

Rafinha : « Il n’y a qu’une seule manière de sortir du match contre Leipzig, c’est en gagnant »

Publié le dimanche 22 novembre 2020 à 15:04 par Luca Demange
Amis d’enfance, Rafinha et Mauro Icardi se sont retrouvés, pour le compte d’une interview pour Téléfoot, autour d’une table pour évoquer leurs débuts respectifs au PSG, leur passé commun et leurs ambitions futures, à commencer par la rencontre à venir contre le RB Leipzig.

Débarqué au PSG dans les toutes dernières heures du mercato estival, Rafinha a retrouvé un grand ami en la personne de Mauro Icardi au sein du vestiaire parisien. En effet, les deux hommes s'étaient longuement côtoyés au FC Barcelone alors qu'ils y ont passé une grande partie de leur formation, mais ont aussi partagé un moment ensemble en Italie, à l'Inter Milan. Les deux hommes sont donc revenus sur leurs retrouvailles dans le cadre d'une interview pour l'émission hebdomadaire Téléfoot. 

Le Brésilien revient d'abord sur l'accueil que Mauro Icardi lui a réservé : « Il m’a beaucoup aidé. C’est vrai que j’ai eu beaucoup de chance, c’est une aide énorme et je dois avouer que cela m’a motivé à venir. » Ce à quoi l'Argentin répond : « À Paris, je l’ai reçu de la même façon que je l’ai fait à l’Inter. Ça fait un an que je suis ici et il sait très bien que s’il a besoin de quoi que ce soit, il peut me le demander. »

Puis les deux hommes se mettent à parler du vestiaire parisien : « Ce vestiaire m’a beaucoup surpris. L’ambiance est extraordinaire. C’est un groupe très très uni avec de jeunes joueurs mais aussi des gars expérimentés, venus des quatre coins du monde » décrit Rafinha. Même son de cloche pour Mauro Icardi qui décrit un vestiaire unique : « Ça fait de nombreuses années que je suis dans le foot maintenant, mais ce vestiaire qu’on a ici, ce groupe qui s’est formé la saison passée, à la fois uni et fort, je n’avais vu ça nulle part ailleurs. »

En arrivant à Paris, Rafinha a aussi retrouvé un grand ami qu'il avait à Barcelone avec Neymar. Et selon lui, la star auriverde a beaucoup changé et a gagné en maturité depuis son passage en Catalogne : « J’ai retrouvé un joueur beaucoup plus mature qu’à l’époque du Barca. C’est la classe mondiale. C’est l’un des meilleurs du monde. C’est un privilège de jouer avec lui et en tant que personne, c’est quelqu’un d’extraordinaire. »

Auteur d'une deuxième partie de saison beaucoup plus terne après des débuts somptueux, Mauro Icardi est aussi revenu sur son association avec Neymar et Kylian Mbappé, deux joueurs qu'il considère de classe mondiale : « Pour moi, jouer avec des attaquants de ce niveau, c’est un honneur. Kylian et Neymar sont assurément parmi les 3 ou 4 meilleurs joueurs du monde. Ils le montrent à chaque match, dès qu’ils en ont l’occasion. Et pouvoir partager le vestiaire, le terrain de jeu de joueurs de cette classe, c’est incroyable. Tout cela permet aussi, quand tu viens d’une autre équipe où tu as beaucoup appris, bien de continuer à apprendre à Paris. »

Prêté l'an dernier au Celta Vigo, Rafinha avouait regarder les matches du PSG pour profiter de ces trois joueurs réunis : « Les trois, ce sont des tops. Ces trois-là, c’est la classe mondiale. L’année dernière, j’ai vu leurs matches, pas pour les analyser footballistiquement mais juste pour profiter d’eux. Aujourd’hui, je suis peut-être moins objectif mais ce sont trois grands, trois très grands joueurs qui ensemble, font très très mal. »

Alors qu'il a pu profité des nombreuses blessures pour effectuer ses débuts sous la tunique parisienne, Rafinha est aussi revenu sur la concurrence au PSG : « C’est comme ça dans les meilleures équipes du monde, nous côtoyons de très grands joueurs et il y’a une forte concurrence. »

Une concurrence que Mauro Icardi connaît bien également alors qu'il partageait l'attaque avec Edinson Cavani l'année dernière, l'Uruguayen depuis parti du côté de Manchester United. Cette année, c'est Moise Kean qui est venu renforcer l'attaque parisienne et qui profite des blessures de l'Argentin pour se frayer un chemin : « La concurrence ? C’est pour ça que l’entraîneur a des problèmes pour choisir qui doit jouer, parce que tout le monde veut débuter et donne le meilleur pour arriver en fin de semaine dans les meilleures conditions. En réalité, c’est ce que tout le monde recherche au club, créer une équipe compétitive pour gagner notre première Ligue des champions. Nous étions proche de la remporter l’an dernier alors j’espère que ce sera pour cette année ou la suivante. C’est ce à quoi nous pensons tous, c’est ce que nous attendons tous. Les joueurs, le staff, les intendants, tous les gens qui travaillent pour le club, du président au dernier salarié arrivé, c’est l’objectif. »

Il poursuit en regardant Rafinha : « En fait l’an dernier, tu étais le joueur qu’il nous manquait pour la gagner (rires). Il est avec nous maintenant et j’espère qu’avec lui, cette année sera la bonne. » 

Les deux joueurs ont ensuite évoqué la rencontre à venir face à Leipzig dans un match qui s'apparente déjà à une "finale" comme Thomas Tuchel n'hésite pas à le dire. Et pour Rafinha, il n'y a qu'une seule issue possible après le coup de sifflet final, la victoire : « On a un match importantissime, une rencontre clé contre Leipzig, un match que l’on va jouer à fond. Il n’y a qu’une seule manière de sortir de cette rencontre, c’est en gagnant. »

Icardi rebondit alors sur les propos de son coéquipier : « C’est sûr, il faut qu’on l’emporte pour inverser la tendance, les résultats négatifs que l’on a eu en Ligue des champions. Si nous sommes concentrés et que nous montrons notre meilleur visage, nous serons au tour suivant assurément. »

Enfin, l'interview se conclut sur un ton plaisantin alors que les deux joueurs se posent chacun une question. Mauro Icardi demande alors à Rafinha combien de passes décisives il va lui délivrer cette saison, ce à quoi le Brésilien répond : « Une. Je vais t’en faire une, c’est déjà pas mal (rires). Non, je te promets que je vais essayer mais s’il te plaît, marque. » L'ancien milieu du FC Barcelone réplique alors en lui demandant quand est-ce qu'il l'invite au restaurant alors que l'Argentin lui promet un dîner depuis 12 ans : « Le prochain match contre Leipzig, si on gagne. Je t’invite à dîner. » Les deux tourtereaux savent maintenant ce qu'il leur reste à faire.

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Joueur(s) lié(s) 
Match lié 


News 

Aujourd'hui

jeudi 03 décembre

mercredi 02 décembre

mardi 01 décembre

lundi 30 novembre

dimanche 29 novembre

samedi 28 novembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux