Article 

Travail au noir, fusil à pompe, Keylor Navas dans la tourmente

Publié le mercredi 5 juin 2024 à 11:53 par Jean Chemarin
En fin de contrat au PSG au 30 juin, Keylor Navas est accusé de travail dissimulé par un ancien employé, qui aurait travaillé près de deux ans pour lui sans être déclaré et dans des conditions frôlant l'esclavagisme moderne selon l'avocat du plaignant.

La saison 2023/2024 du PSG a été assez calme au niveau extra-sportif, au-delà de la bisbille entre Kylian Mbappé et sa direction. Ce mercredi, alors que les joueurs sont en vacances ou en sélection, BFM TV révèle toutefois que Keylor Navas est accusé de travail dissimulé et fera l'objet d'une plainte dans les prochaines heures.

En fin de contrat au PSG au 30 juin, le gardien costaricien de 37 ans ne sera pas prolongé et a confirmé son départ du club le mois dernier. Il se retrouve aujourd'hui dans la tourmente car il accusé de travail dissimulé par un homme se présentant comme son ancien homme à tout faire.

Le plaignant dit avoir travaillé durant 20 mois pour le portier du PSG, à partir de septembre 2019, sans avoir été déclaré. Il aurait été payé 3200 euros par mois en cash pour 60 à 90h travaillées par semaine. « Il n'y avait pas vraiment d’intitulé de poste, c'était comme ça, à l'oral », a confié le plaignant à BFM TV, visage masqué.

« On ne travaille pas avec les lois françaises ici »

Logé dans une chambre humide et sans fenêtre du sous-sol du domicile de Keylor Navas, l'homme à tout faire a demandé à plusieurs reprises au gardien du PSG de régulariser sa situation, en vain. « On ne travaille pas avec les lois françaises ici. Pas de contrat français, je vous paie en cash, on travaille avec mes règles », lui a ainsi répondu le Costaricien, comme le montre une vidéo tournée par le plaignant et diffusée par BFM TV.

Le plaignant explique aussi que son embauche avait été conditionnée au port d'une arme en permanence, Keylor Navas craignant pour sa sécurité. Un fusil à pompe était aussi présent au domicile du joueur, qui s'en serait même servi sans autorisation :  « Il utilisait le fusil à pompes que je possédais. Il lui arrivait de tirer, comme ça, dans sa propriété, juste pour se faire plaisir ou montre à ses amis », confie l'ex-employé.

Alors qu'une plainte doit être déposée ce mercredi au parquet de Versailles, l'avocat du plaignant s'est exprimé au micro de BFM TV et estime qu'on est « à la frontière du droit pénal avec des faits qui s’analysent, pour ma part, comme frôlant l’esclavagisme moderne ». « Même si on est une star du football, on n’a pas le droit de s’affranchir de toutes les règles », a conclu Me Yassine Yakouti.


Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Joueur(s) lié(s) 

News 

Aujourd'hui

samedi 22 juin

vendredi 21 juin

jeudi 20 juin

mercredi 19 juin

mardi 18 juin

lundi 17 juin

dimanche 16 juin

samedi 15 juin

vendredi 14 juin

jeudi 13 juin

mercredi 12 juin

 

Soutenez CulturePSG 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee