Article 

Tuchel détaille sa gestion de l'effectif à une semaine de Dortmund/PSG

Publié le mardi 11 février 2020 à 17:52 par Philippe Goguet
Alors que le PSG va disputer son huitième de finale aller de Ligue des Champions à Dortmund dans une semaine pile, l’entraîneur parisien Thomas Tuchel a pour une fois dévoilé un peu plus comment il comptait gérer son effectif d'ici au grand événement. Il a notamment pris en exemple les cas de Marquinhos et Neymar, blessés dont il faut gérer la reprise à la compétition avant le gros choc en Allemagne.

Le PSG est à la veille de son quart de finale de coupe de France mais aussi à une semaine pile de son très attendu huitième de finale aller de Ligue des Champions à Dortmund. Alors qu’il refuse en général d’évoquer le rendez-vous européen, l’entraîneur parisien Thomas Tuchel a, pour une fois, un peu plus parlé de cette rencontre capitale, expliquant aussi bien la façon qu’il va avoir de gérer son effectif d’ici à la rencontre que l'état de santé de ses troupes. Il a notamment confirmé que Dagba ne serait pas là tandis que « cela va être très très juste pour Abdou Diallo mais tous les autres sont possibles. »

Marquinhos au coeur des doutes

À cet instant, le PSG a pourtant bon nombre de joueurs à l’infirmerie, un Verratti étant par exemple forfait pour le Dijon/PSG de mercredi mais « sûr » d’être apte pour Dortmund/PSG. Autre joueur clé cité par l’entraîneur parisien, Marquinhos, dont il est « sûr aujourd'hui qu'il sera prêt pour samedi (à Amiens) et j'espère pour tous les matches après. Mais ce n'est jamais sûr ! » Autant dire que la gestion des joueurs semble dépendre à chaque fois du match à venir, ce que l’entraîneur parisien va même confirmer.

« Peut-être qu'il devra jouer, qu'il soit prêt ou non, mais si on a des options, on peut y réfléchir. »

Une nouvelle fois, c’est l’exemple de Marquinhos qui est utilisé, Tuchel étant interrogé concernant la capacité du joueur à débuter à Dortmund alors qu’il est absent depuis trois semaines : « Honnêtement, je ne pourrai décider qu'après Amiens, je dois l'observer. Vous savez très bien que je ne veux jamais jouer sans Marqui, jamais. C'est un joueur super important, un joueur clé pour nous. Mais on doit attendre. Des choses arrivent, je ne sais pas ce qu'il se passera demain ou à Amiens, on pourrait décider après. Peut-être qu'il devra jouer, qu'il soit prêt ou non, mais si on a des options, on peut y réfléchir. Mais on ne sait pas clairement si on en aura, c'est donc trop tôt pour parler de cela. La meilleure chose, c'est qu'il est encore avec nous à l'entraînement, sans aucun souci, c'est bien pour le groupe. »

« C'est une chose d'être à Dortmund, et une autre de jouer avant et de prendre du rythme »

Reste qu’être apte à jouer un banal match de Ligue 1 comme celui de samedi à Amiens et affronter le Borussia Dortmund chez lui devant son bouillant public et à l’occasion d’un huitième de finale de ligue des champions, ce n’est pas la même affaire : « C'est une chose d'être à Dortmund, et une autre de jouer avant et de prendre du rythme, de la confiance en match. Ce sont deux choses différentes. Le plus important est qu'il peut jouer maintenant. Et après on peut décider s'il peut jouer ou non. »

Neymar et la rotation qui change d'une rencontre à l'autre

Autre exemple qui va être utilisé par Tuchel pour expliquer comment il gère les joueurs légèrement blessés de son effectif, le cas de Neymar et les risques à gérer autour du Brésilien : « On parle avec les médecins, on a des tests physiques et les résultats de ces tests, on a les impressions et les sentiments des joueurs et on décide après. Avec Neymar, c'est très clair, on a des images des blessures et, ensuite, ce n'est pas le médecin qui prend cette décision mais il a un avis très clair sur le fait de pouvoir prendre un risque avec cette blessure-là ou non. »

« Si on a la possibilité, on évitera de faire jouer deux fois 90 minutes »

Plus prolixe que d’habitude sur le sujet, Tuchel va même confier qu’il avait prévu d’aligner les titulaires à Dijon ce mercredi puis une équipe bis à Amiens samedi afin de préparer au mieux la rencontre de Dortmund : « Franchement, c’était un peu le plan avant Lyon. Mais après ce match, des choses arrivent avec par exemple les absences de Marco Verratti ou Presnel Kimpembe demain. On doit donc toujours s’adapter. Si on a la possibilité, on évitera de faire jouer deux fois 90 minutes pour les joueurs que j’ai en tête pour Dortmund. C'est clair. Ce sont trois matches à l'extérieur et de samedi à mardi prochains, ce sera très rapproché. »

Et comme il explique en conclusion, « toutes les choses ont une influence sur les autres : si Ney est avec nous, il pourra jouer mais s'il n'est pas là, peut-être qu'on jouera avec Sarabia ou Di Maria et cela change ensuite l'effectif pour Amiens. J’avais un plan dans ma tête, mais ça n’existe pas (rires). C'est toujours comme ça. On doit être attentifs et s’adapter à la situation mais c’est clair qu’on veut arriver à Dortmund avec un groupe fort et la tête fraîche, c’est le plus important. » 

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Joueur(s) lié(s) 
Match lié 


News 

Aujourd'hui

vendredi 30 octobre

jeudi 29 octobre

mercredi 28 octobre

mardi 27 octobre

lundi 26 octobre

dimanche 25 octobre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux