Article 

Les U19 de Thiago Motta soignent leurs débuts

Publié le dimanche 26 août 2018 à 18:58 par Dubdadda
Sous les yeux de Thiago Silva et d'une grosse partie de l'état-major parisien (Henrique, Maxwell, Camara, Reuzeau), Thiago Motta a débuté sa carrière d'entraîneur par une nette victoire face à Saran (4-0). Présent au Camp des Loges cet après-midi, CulturePSG vous propose un compte rendu détaillé de la rencontre.

La composition

Pour ses débuts officiels sur le banc des U19 Nationaux du PSG, Thiago Motta a opté pour un système en 4-3-3  avec un onze relativement jeune puisque pas moins de quatre joueurs nés en 2002 sont titulaires au coup d’envoi (Pembélé, Nianzou, Aouchiche, Kalimuendo).

Innocent – Makutungu, Pembélé (Fiawoo, 46ème), Nianzou (cap), Nya – Aouchiche (Ruiz, 58ème), Kapo, Fadiga – Fressange (Williams, 73ème), Kalimuendo, Coulibaly

Le match

Après un premier round d’observation, les Parisiens se procurent une première occasion franche suite à un corner bien obtenu par Nya côté gauche. Aouchiche trouve au second poteau Pembélé dont la tête est magnifiquement repoussée sur sa ligne par le portier saranais (10ème). Deux minutes plus tard, suite à un nouveau corner, Fadiga est trouvé plein axe aux vingt mètres et centre en première intention au point de penalty. Nianzou parvient à dévier de la tête et Kalimuendo surgit au second poteau pour marquer du plat du pied droit (1-0, 12ème).

Les protégés de Thiago Motta monopolisent le ballon et sont de plus en plus incisifs. Au quart d’heure de jeu, Nya part en dribbles sur son côté gauche puis trouve dans la profondeur Coulibaly dont la frappe croisée est stoppée par le gardien adverse (16ème). Les coéquipiers de Innocent parviennent à doubler la mise suite à une faute obtenue plein axe aux vingt-deux mètres par Coulibaly. Le portier loirétain est à la parade sur le coup franc très bien tiré par Aouchiche mais Fressange a bien suivi et marque dans un angle difficile d’une frappe croisée du gauche (2-0, 28ème).

Omniprésent depuis le coup d’envoi, Coulibaly réalise un petit festival aux abords de la surface avant de servir idéalement Fadiga au point de penalty. Le milieu de terrain arrive lancé et trouve le petit filet du plat du pied droit (3-0, 37ème). Malgré une dernière occasion, non convertie par Kalimuendo (43ème), le score en reste là et l’arbitre siffle la mi-temps sur ce score logique de 3-0 en faveur des locaux.

Au retour des vestiaires, Fiawoo remplace poste pour poste Pembélé, sans doute touché (46ème). Très vite, les Parisiens sont tout proches d’aggraver le score suite à une belle inspiration de Coulibaly mais le crochet de Fressange devant le gardien est trop long et un défenseur peut dégager (50ème). La seconde mi-temps se joue cependant sur un rythme plus lent et les protégés de Thiago Motta donnent l’impression de ronronner. A l’heure de jeu, le nouvel entraîneur effectue un second changement et Ruiz remplace Aouchiche, auteur d’une belle première période (58ème). Les occasions se font plus rares et les coéquipiers de Kapo sont plus approximatifs à l’image de Coulibaly qui manque de simplicité dans le dernier geste (71ème).

Dans le dernier quart d’heure, Williams fait ses débuts officiels avec le PSG et ne tarde pas à se mettre en évidence. Après une première frappe non cadrée (78ème), l’ancien attaquant de Sarcelles obtient un penalty transformé par Ruiz (4-0, 81ème). Si Coulibaly gâche deux belles occasions (82ème, 87ème), c’est finalement Innocent qui est le dernier joueur parisien à se mettre en évidence en remportant son face à face avec un attaquant saranais (89ème).

Le jeu et les joueurs

Après avoir laissé son adjoint Régis Beunardeau diriger l’échauffement, Thiago Motta est apparu seulement quelques secondes avant le coup d’envoi sans doute dans le but de préserver son groupe. Durant toute la rencontre, il est resté debout et a énormément parlé à ses joueurs que ce soit pour les encourager ou les conseiller. Dans le jeu, son équipe a logiquement monopolisé le ballon et on a vu énormément de redoublement de passes et très peu de ballons aériens. Face à un adversaire qui découvrait ce niveau, il semble trop tôt pour tirer des conclusions mais en première période, les coéquipiers de Fadiga ont réalisé de belles séquences dans un 4-3-3 avec énormément de permutations au milieu de terrain et des centraux qui n'hésitent pas à tenter des passes qui cassent les lignes.

Dans les cages, Innocent a vécu une rencontre tranquille et, si il a semblé légèrement en retard au moment de sortir dans les pieds d’un attaquant en fin de match, le portier parisien s’est parfaitement rattrapé en étant décisif ensuite sur sa ligne (89ème).

En défense centrale, le trio Pembélé Fiawoo Nianzou a répondu aux attentes avec de bons jaillissements, une qualité de relance précieuse et très peu d’approximations. Sur son côté gauche, Nya a été très intéressant, surtout en première période avec de belles montées et une vraie justesse technique dans ses choix. De l’autre côté du terrain, Makutungu n’a pas ménagé ses efforts comme à son habitude et, malgré du déchet, il a su tout de même apporter du danger dans les trente derniers mètres adverses.

Avec Thiago Motta à la baguette, le milieu de terrain était particulièrement attendu et le trio Kapo Fadiga Aouchiche a montré de belles qualités techniques et une facilité à combiner ensemble, surtout durant le premier acte. Leur marge de progression est importante, que ce soit dans le jeu vers l’avant, la transition défensive ou le manque de simplicité et l’entraîneur ne manque pas de solution dans ce secteur.

En attaque, le trio Fressange Coulibaly Kalimuendo s’est beaucoup déplacé sur le front de l’attaque. Souvent trouvé entre les lignes, dans le cœur du jeu, Coulibaly a été le Parisien le plus dangereux et a fait énormément de mal à cette équipe de Saran malgré du déchet en seconde période.

Un grand merci au compte Twitter de Juju pour ses traditionnelles vidéos !

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.


News 

Aujourd'hui

mercredi 20 janvier

mardi 19 janvier

lundi 18 janvier

dimanche 17 janvier

samedi 16 janvier

vendredi 15 janvier

jeudi 14 janvier

mercredi 13 janvier

 

Soutenez-nous 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee
Réseaux sociaux