Article 

PSG/Le Havre (0-1, U19) : les performances individuelles

Publié le lundi 27 février 2017 à 10:41 par Dubdadda
Invaincus depuis le 23 octobre dernier en championnat, les U19 Nationaux du PSG ont concédé une défaite face au Havre au terme d'une rencontre intense et plutôt équilibrée. Retour sur les performances individuelles des joueurs parisiens.

Cibois : le portier parisien a connu un match frustrant avec finalement assez peu de travail à effectuer mais une défaite à l'arrivée. Si sa responsabilité n'est pas engagée sur le but, le jeune gardien s'est complètement troué cependant sur une sortie aérienne suite à un corner à la 40ème et son jeu au pied n'a pas été bon. Comme l'ensemble de ses coéquipiers, il faudra oublier au plus vite cette semaine.

Luzayadio : après le cauchemard qu'il a vécu en Youth League, le jeune latéral droit avait sans doute à coeur de montrer un tout autre visage. Son début de match a été plutôt bon avec notamment trois montées incisives dont l'une d'elles a permis à Essende de trouver la barre sur un bon centre. Malheureusement, la suite fût beaucoup plus compliquée avec des difficultés de placement et le Parisien a terriblement souffert en première période face notamment à Okou (déjà appelé en équipe première). Moins fébrile après le repos, il s'est montré comme à son habitude très volontaire et n'a cessé de proposer dans son couloir avec plus ou moins de réussite. Si les blessures de Dagba et Giacomini obligent actuellement le natif de Montreuil à enchaîner, ses dernières prestations laissent à penser qu'il aurait avant tout besoin de souffler.

Mbe Soh : face à une très bonne équipe du groupe, le très jeune défenseur central a semblé moins serein qu'à son habitude et on a pu logiquement pointer du doigt certains axes de progression. En difficulté sur certaines actions, c'est l'une de ses erreurs de relance qui amène une bonne situation pour Le Havre à la 20ème. Il s'est plutôt bien accomodé des tâches défensives et livré un beau duel avec Sissoko qui possède une certaine expérience en CFA. A 16 ans, Mbe Soh a donc passé un bon test hier après-midi et, malgré certaines erreurs de placement et une qualité de relance fluctuante, il n'a vraiment pas démérité.

Soumaré (cap) : en raison des absences de Pascal, Zagadou ou encore Dembélé, Hervé Guégan avait décidé d'aligner le capitaine parisien au poste de défenseur central et le moins que l'on puisse dire c'est que l'international U18 a répondu présent. Auteur d'interventions défensives tranchantes et appliqué dans la relance, il a été le patron de la défense et plus globalement de l'équipe. On aurait aimé le voir un cran plus haut.

Diaby : dès les premières minutes, on a senti un Diaby un peu en dedans, visiblement frustré de jouer latéral gauche. En première période, il s'est plutôt bien accomodé des tâches défensives, l'essentiel des incursions havraises passant du côté de Luzayadio. Offensivement, on est forcément resté sur notre faim et il a eu du mal à combiner avec Weah. Après le repos, le feu-follet parisien s'est davantage montré mais sur ses montées, il avait face à lui un sérieux client en la personne de l'international turc Ozdemir. Après le but havrais, on a alors senti que le natif de Paris avait terriblement envie d'enfiler le costume de sauveur et il est monté d'un cran. Dans les arrêts de jeu, il semblait être le seul à pouvoir forcer la décision et sa dernière frappe aurait mérité meilleur sort. Si les solutions étaient peu nombreuses pour Hervé Guégan, on aurait aimé le voir plus haut sur le terrain dès l'heure de jeu car le jeu offensif parisien avait besoin de sa "folie".

Konaté : seul joueur professionnel dans le onze de départ côté parisien, le milieu de terrain parisien a livré une copie assez neutre. Si ses qualités techniques (notamment dans la conservation du ballon) ne sont pas à remettre en cause, le petit gaucher a manqué de caractère et de prise de risque dans ses orientations. Se contentant bien souvent de passes latérales ou en retrait, il a multiplié les touches de balle et éprouvé par moment des difficultés dans les transitions défensives. Remplacé par Gomes, auteur d'une excellente rentrée avec du jeu vers l'avant et plusieurs ballons grattés. L'histoire aurait été belle si le jeune milieu de terrain n'avait pas complètement manqué son plat du pied au moment d'égaliser (88ème). Après avoir surnagé durant le tournoi Al Kass cet hiver, l'international U17 confirme semaine après semaine son potentiel.

Toufiqui : face à un adversaire très coriace, le jeune Parisien a eu des difficultés à vraiment peser dans l'entre-jeu en raison notamment d'un trop grand déchet dans les transmissions. Il n'a jamais baissé les bras et durant les vingt dernières minutes, il a pris plus d'initiatives et s'est davantage projeté vers l'avant. Dans les dernières minutes, il aurait dû terminer passeur décisif au terme d'une excellent travail dans la surface pour Gomes.

Adli : on a observé hier après-midi toutes les facettes du jeune milieu de terrain. Par moment excellent dans les trente derniers mètres (26ème, 27ème) et capable de grosses différences balle au pied, on l'a vu aussi retombé dans ses travers avec un manque de repli défensif, des pertes de balle évitables et un côté nonchalant lorsqu'il joue trop "facile". Comme un symbole, sur le but havrais, il tarde à intervenir. Son apprentissage continue et face à un milieu de terrain solide et plus exprimenté, on a vu sur quels points l'international U17 devait absolument progresser.

Guclu : souvent positionné en tant qu'ailier droit, le jeune international turc a été le joueur offensif le plus tranchant dans ses prises de balle à l'image d'une très belle action individuelle le long de la ligne de touche à la demi-heure de jeu. Malheureusement, hormis une frappe du gauche à côté (65ème), le Parisien est resté au final assez inoffensif. Remplacé par Attah qui n'a pas eu le temps de se mettre particulièrement en évidence.

Essende : comme souvent ces dernières semaines, le robuste attaquant a souvent été trop esseulé sur le front de l'attaque. Comme à son habitude, le jeune Parisien n'a pas ménagé ses efforts et s'est révélé être un bon point d'appui mais il a manqué par moment de justesse technique à l'image de ce centre dans la surface complètement manqué à la 50ème. Durant la première demi-heure de jeu, il a eu deux occasions d'ouvrir le score : la première avec une belle tête sur la barre et la seconde avec une frappe qui s'est envolée au-dessus de la transversale.

Weah : à l'image des prestations de Adli et Mbe Soh, on a pu observer sur cette rencontre le chemin qu'il reste encore à parcourir pour le tout jeune attaquant parisien. Parfaitement bloqué par l'excellent Ozdemir (cible du PSG l'été dernier avant le recrutement de Dagba), il a eu du mal à exister et il a manqué de tranchant sur ses deux seules situations de frappe : la première aux 22 mètres avec une frappe trop peu appuyée mais surtout juste après le repos avec un plat du pied hors cadre malgré une bonne position qui aurait pu changer le cours de la rencontre. Au moment de quitter ses partenaires, on a senti un joueur déçu mais nul doute que l'international américain saura retrouver le chemin des filets très rapidement. Remplacé pour la dernière demi-heure par Cabral qui a gêné les Havrais par sa vitesse et a tenté de se montrer dangereux au moment où son équipe poussait.

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.


News 

dimanche 07 mars

samedi 06 mars

vendredi 05 mars

jeudi 04 mars

mercredi 03 mars

mardi 02 mars

lundi 01 mars

dimanche 28 février

 

Soutenez-nous 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee
Réseaux sociaux