Article 

Son départ du PSG, son bilan, Messi, Mbappé, Al-Khelaïfi, etc, Pochettino se confie

Publié le lundi 1 août 2022 à 15:38 par Luca Demange
Quasiment un mois après son départ officiel du PSG, Mauricio Pochettino est sorti du silence et a accordé une interview au média Infobae. L’occasion pour le technicien argentin de revenir sur son départ du club de la capitale mais aussi d’évoquer les cas de Kylian Mbappé, Neymar, Lionel Messi ou encore Nasser Al-Khelaïfi avec un peu plus de recul.

Comme Leonardo un peu avant lui, Mauricio Pochettino a quitté silencieusement le PSG pour laisser sa place sur le banc à Christophe Galtier. Après un an et demi au sein du club de la capitale, l'argentin n'a pas poursuivi l'aventure, mettant un terme à sa collaboration avec le PSG d'un commun accord. Quasiment un mois jour pour jour après son départ officiellement annoncé, le technicien de 50 ans refait son apparition dans les médias et a accordé une interview au média local Infobae. L'occasion pour lui d'aborder son mandat parisien mais aussi de parler des joueurs qu'il a côtoyés à Paris avec Mbappé, Messi, Neymar ou même de son président Nasser Al-Khelaïfi. 

Quelle est votre situation actuelle ? Vous avez quitté le PSG, avez-vous reçu des offres ?

« Je suis calme, j'accepte les choses que nous avons dû vivre. Tout s'est terminé assez tard. Nous avons signé la résiliation du contrat un jour avant le début de la pré-saison, entre le 3 et le 4 juillet, et il est clair que c'est difficile en ce moment parce que tous les projets sont fermés. Maintenant, je m'adapte aux nouvelles circonstances et j'ai toujours en tête de progresser et surtout d'analyser tout ce qui s'est passé au cours des 18 derniers mois au PSG et, comme nous le disons toujours, l'expérience doit être utilisée pour progresser, pour évoluer et je suis sûr que cette expérience va être très enrichissante pour nous (lui et son staff) et très utile pour l'avenir. »

Quel bilan tirez-vous de votre passage au PSG ?

« Je pense que c'était très positif. Il faut toujours tirer parti des expériences et en tirer des leçons. Nous sommes des êtres rationnels qui doivent penser comme ça. Sur le plan sportif, nous avons gagné la Coupe de France, le Trophée des Champions et le championnat en un an et demi. Mais il est clair que le projet du PSG est de gagner la Ligue des Champions et tout ce qui est inférieur à cette victoire peut toujours être considéré comme un échec.

En tout cas, c'est un échec de cinquante ans, pas seulement de la dernière saison. Parce que le PSG, surtout dans les dix, onze dernières années, avec l'arrivée des nouveaux propriétaires, a l'objectif de gagner la Ligue des Champions et je pense qu'il sera atteint parce que les ressources sont là, mais parfois dans le football ce n'est pas comme on pense que ça peut être. Il y a des facteurs qui ne peuvent pas être contrôlés, mais en insistant année après année, le PSG pourra sûrement atteindre le rêve de gagner une Ligue des Champions. »

Pensez-vous que la deuxième mi-temps face au Real Madrid vous a coûté votre départ du PSG ? Si vous pouvez le dire, que vous expliquent les dirigeants lorsqu'ils vous annoncent que vous partez et qu'ils cherchent un autre coach ?

« Tout est concentré sur la Ligue des Champions »

« Nous devons également comprendre que le projet du PSG, au fur et à mesure qu'il avance, accorde une patience de moins en moins grande avec des exigences toujours plus grandes, mais les circonstances sont ce qu'elles sont. Dominer le championnat de France ou les compétitions nationales signifie que les supporters eux-mêmes ne lui accordent pas l'importance qu'il mérite. Nous avons remporté notre dixième titre cette année, égalant Saint-EÉienne. Nous sommes parmi les deux équipes qui ont remporté le plus de titres dans le championnat français. Cela fait dix titres. On ne parle pas de cinquante. Nous ne parlons que de dix titres. Je pense donc qu'il est sous-estimé, qu'il n'est pas valorisé, mais bien sûr, lorsque vous gagnez, c'est une obligation et si vous ne gagnez pas, cela ressemble à un désastre total.

Il n'y a pas non plus d'excitation à gagner. Tout est concentré sur la Ligue des Champions et parfois cela distrait un peu et cette exigence ne semble exister que dans la phase éliminatoire de la Ligue des Champions et dans les autres compétitions il semble que la supériorité du PSG, qu'il a montré et qu'il a montré ces dix dernières années, est comme s'il n'avait pas besoin d'exiger beaucoup. Il n'est pas facile d'obtenir cette motivation de l'extérieur, et parfois même de l'intérieur. »

On a entendu dire que Mbappé avait tout changé pour cette saison à venir. Ce qui est difficile à penser, c'est que quelqu'un d'aussi jeune ait autant de pouvoir.

« Ce que je pense, c'est que le PSG a tout fait pour retenir Kylian et je suis aussi d'accord avec ça. C'est l'un des meilleurs joueurs du football mondial aujourd'hui et je pense que le PSG, ayant toutes les ressources pour le faire, l'a convaincu de rester. Mais je ne pense pas non plus que Kylian soit celui qui a conçu le nouveau projet. Ceux qui gouvernent, en l'occurrence le Président, sont ceux qui ont pensé qu'il était plus commode de lancer un nouveau projet pour le club. »

Vous avez dirigé des joueurs de très haut niveau comme Messi, Mbappé, Neymar ou Sergio Ramos en défense ? Qu'est-ce que cela procure de les avoir avec vous au quotidien ? 

« Pour moi, cela a été un plaisir. Nous en parlons toujours avec l'ensemble du personnel d'encadrement. C'est une chance incroyable d'avoir tant de noms, tant de stars dans un même vestiaire, pour partager des moments. Cela a été l'une des choses les plus positives, d'avoir pu les rencontrer et de concourir dans ces circonstances. Je pense que ce sont des joueurs qui sont toujours surprenants. Ils ont une qualité énorme, incroyable. Je pense qu'ils sont ce qu'ils sont parce que non seulement ils l'ont déjà montré en arrivant à Paris, mais ils ont cette aura, cette énergie, qui les rend différents.

Pour moi, Leo Messi est le meilleur joueur au monde. Il n'y a pas de doutes. Après, il est clair que Mbappé est candidat pour pouvoir recevoir cette couronne. Il y a Neymar, qui pour moi est aussi l'un des meilleurs joueurs du monde. »

Un autre personnage est le président du PSG, Al-Khelaifi, qui est très puissant et impliqué dans beaucoup de choses : Paris, l'UEFA, l'Association des clubs européens, le tennis... Comment est-ce de vivre avec autant de pouvoir dans un club très particulier, avec beaucoup de dépendance vis-à-vis du Qatar ?

« La seule chose que je peux dire, c'est des mots de remerciement à mon président, à Nasser »

« Depuis que j'ai commencé ma carrière d'entraîneur, j'ai toujours essayé de parler le moins possible de ce que sont les dirigeants et de respecter les hiérarchies, comme mon directeur sportif, mon président ou le propriétaire du club. Je me consacre essentiellement à l'entraînement et à la phase sportive, la seule chose que je peux dire, ce sont des mots de remerciement à mon président, à Nasser.

C'est un président qui a toujours été là, avec une relation très cordiale et il est clair que c'est un club avec du pouvoir, avec la capacité de manœuvre et avec l'importante capacité économique pour pouvoir créer des attentes et générer des projets qui enthousiasment le peuple et qui peuvent atteindre les objectifs qui sont proposés. La seule chose que je peux dire, c'est qu'ils m'ont toujours bien traité, ils nous ont tous bien traités et je serai toujours reconnaissant non seulement d'avoir eu la chance d'entraîner le PSG et les joueurs au niveau que nous avons pu avoir, mais aussi de pouvoir revenir dans un club où j'étais capitaine en tant que joueur il y a vingt ans. »

Un retour en Argentine, c'est envisageable à un moment donné ?

« Un jour oui, pourquoi pas ? Ce n'est pas quelque chose auquel je ferme la porte. Au final, ce sont les moments de votre vie, non seulement professionnelle mais familiale qui vont en parallèle et aujourd'hui du fait de ma situation familiale je ne reviendrai pas, mais peut-être que dans quelques années je dirais oui. »

NB : L'entretien est disponible en intégralité via le lien ci-joint.


Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Joueur(s) lié(s) 

News 

Aujourd'hui

mardi 09 août

lundi 08 août

dimanche 07 août

samedi 06 août

vendredi 05 août

jeudi 04 août

mercredi 03 août

mardi 02 août

 

Soutenez-nous 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee
Réseaux sociaux