Article 

«  C’est simple : quand on n'est pas livré, on ne paie pas » explique Canal+

Publié le lundi 6 avril 2020 à 11:26 par Marius Cassoly
Dans une interview à Europe 1, Maxime Saada, patron de Canal+, a justifié son non-paiement des droits télévisuels de la Ligue 1 : «  c’est simple : quand on est pas livré, on ne paie pas ».

À l'instar de BeIN Sports, Canal+ a décidé de ne pas verser les 110 millions d'euros de droits télévisuels de la Ligue 1 attendus par la LFP début avril, suite à l'arrêt provisoire du championnat de France à cause de la pandémie du coronavirus. 

Interrogé sur l'antenne d'Europe 1 ce matin, Maxime Saada, patron de Canal+, a justifié ce choix : « Il y a un principe simple : quand on est pas livré, on ne paie pas. On est pas une banque. Ma responsabilité, c’est d’assurer la pérennité du groupe Canal, qui lui aussi subit la crise. On est également affectés par les offres sports et la perte d’attractivité ». 

Saada précise ensuite sa pensée en élargissant son argumentaire à l'international : «On a pas à assurer la trésorerie des clubs de football français. On applique un contrat, la Loi. (…) Et accessoirement, on a pas que la Ligue 1 : on a 50 droits dans nos 40 pays. On ne va pas discriminer pour la Ligue, et pour le football français. C’est d’ailleurs une situation qui est identique partout dans le monde. Tous les opérateurs ont suspendu les paiements avec l’arrêt des championnats ». 

Pour rappel, face à cette situation de crise, Nasser Al-Khelaïfi, président du PSG et de BeIN Media Group, a été chargé de mener les négociations avec Maxime Saada à ce sujet. De son côté, Bernard Caïazzo, dirigeant de Saint-Étienne et du syndicat des club professionnels Première Ligue, a expliqué ce matin que Canal+ était favorable à une reprise de la Ligue 1 à huis clos. 

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.


News 

Aujourd'hui

dimanche 18 octobre

samedi 17 octobre

vendredi 16 octobre

jeudi 15 octobre

mercredi 14 octobre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux