Article 

30e joueur, 35 fautes et record de tacles pour Bernat, Montpellier/PSG (1-3) en 3 stats

Publié le dimanche 8 décembre 2019 à 10:04 par Thibaut Brossard
Le PSG s'est imposé 3-1 à Montpellier à l'issue d'une sacrée bataille, retour sur celle-ci en trois chiffres.

30

Tanguy Kouassi (17 ans), entré en jeu à la 25ème minute en raison de la blessure d’Idrissa Gueye, a fait à Montpellier ses premiers pas en match officiel. Il est ainsi le 30ème joueur différent utilisé par Thomas Tuchel cette saison. Opta nous apprend qu’il s’agit d’un record parmi l’ensemble des équipes des 5 principaux championnats européens cette saison.

Ci-dessous le détail des 30 joueurs concernés, avec le récapitulatif de leur nombre de matches et minutes joués.

 

Matches joués

Minutes

Thiago Silva

14

1166

Di Maria

15

1133

Diallo

13

1015

Navas

11

990

Marquinhos

13

979

Bernat

12

937

Gueye

11

925

Sarabia

13

850

Verratti

10

810

Neymar

8

692

Mbappé

10

638

Meunier

9

626

Kimpembe

9

594

Icardi

9

559

Dagba

8

556

Paredes

9

509

Kurzawa

9

470

Choupo-Moting

9

452

Herrera

6

440

Draxler

6

434

Cavani

8

326

Areola

3

270

Bulka

1

90

Rico

1

90

Kehrer

1

75

Aouchiche

1

65

Kouassi

1

65

Mbe Soh

1

59

Zagre

1

24

Jese

1

1

 

On constatera que les joueurs formés au club représentent 7 de ces 30 joueurs et 10 % des minutes distribuées. L’an dernier, sur l’ensemble de la saison, ils avaient été 12 à fouler les pelouses de Ligue 1, et s’étaient accaparé 25 % du temps de jeu total (2ème club de Ligue 1).

Ce nombre de 30 joueurs utilisés n’est pas extraordinaire pour le PSG puisque déjà atteint l’an passé (sur l’ensemble de la saison). Les trois saisons précédentes, Paris avait eu besoin de 28 joueurs. En revanche, il est effectivement très haut par rapport aux autres ténors européens. Liverpool et le Bayern, par exemple, n’ont pour le moment utilisé que 21 joueurs, City 22, la Juventus 23, Barcelone et le Real 24…

Pour en revenir à Kouassi, il termine la rencontre avec 43 ballons touchés, 35 passes réussies sur 36, 1 dribble réussi sur 2, 1 tacle, 1 dégagement et 3 fautes. Il a également et surtout failli marquer pour ses grands débuts mais il n’a finalement pu qu’effleurer le ballon sur un coup-franc de Neymar à la 30ème minute.

35 fautes en tout

Alors qu’on a parfois eu l’impression que M. Gautier aurait même pu siffler davantage, jamais dans un match du PSG cette saison autant de fautes n’avaient été sanctionnées. 35, au total, avec un partage très équilibré entre les deux équipes. Avec 18 fautes sifflées contre lui, il s’agit du 2ème plus haut total du PSG cette saison. Le record est de 19 à Rennes. Les 17 fautes sifflées contre Montpellier constituent un record pour un adversaire du PSG cette saison. Le plus haut total jusque-là était de 15 et c’était également Rennes.

Ce nombre important de fautes a considérablement haché le eu et le nombre ballons joués par chacun des 2 équipes est d’ailleurs très faible : 395 pour Montpellier, soit le plus faible total pour un adversaire du PSG cette saison ; et 669 pour les coéquipiers de Neymar. Il s’agit là aussi du plus faible total cette saison (moyenne en Ligue 1 : 867)

C’est la 10ème fois en 16 matches de Ligue 1 que Paris fait plus de fautes que son adversaire du jour. Avec ces 17 fautes adverses sifflées, Paris fait significativement remonter sa moyenne. Avant cette rencontre, le PSG était l’équipe de Ligue 1 qui bénéficiait le moins de coups de sifflets de l’arbitre, alors même que c’est l’équipe avec la plus forte possession et celle qui tente le plus de dribbles. Après ce match, le PSG est désormais 16ème de Ligue 1 avec 10.9 fautes sifflées en sa faveur. Le 1er est Rennes avec 14.6. En terme de fautes commises, Paris est 13ème avec 12.5 fautes par match. Montpellier est 1er avec 16.4. Quelle surprise…

Au rayon individualités, 2 attaquants se distinguent avec beaucoup de fautes commises, sans pour autant avoir récolté de carton jaune : Delort (5) et Icardi (4). On aura également noté que Chotard a pu réaliser une prise de catch en début de match mais attendre la 79ème minute pour avoir un avertissement sur sa 2ème faute. Pedro Mendes aura lui été expulsé après avoir reçu deux avertissements sur ses deux seules fautes du match…

Neymar aura beaucoup provoqué, beaucoup réclamé et finalement quand même beaucoup obtenu de fautes (7). C’est plus que sa moyenne cette saison (4.5 par match). Le graphique ci-dessous nous montre d’ailleurs qu’il subit un peu plus de coups en France (4.4) qu’en Liga (3.5).

8 tacles pour Bernat

Bernat a disputé un match très complet à Montpellier. On peut commencer par mettre en avant ses 8 taches réussis (sur 8 tentatives). Aucun joueur parisien n’en a fait plus que lui cette saison sur un match (Gueye a aussi réussi 8 tacles face à Nantes). Sa moyenne cette saison est de 2, et il n’avait jamais fait mieux que 5 sur un match jusque-là.

On peut également retenir de son match ses 76 ballons touchés, qui en font le 3ème joueur le plus influent de la rencontre, après Paredes (100) et Neymar (94). C’est légèrement au-dessus de sa moyenne de la saison (70).

Balle au pied, l’Espagnol a beaucoup provoqué : il est le 3ème meilleur dribbleur parisien de la rencontre (3 dribbles réussis, sur 4). Il a également bénéficié de 5 coups de sifflet de l’arbitre en sa faveur, ce qui en fait le 2ème joueur parisien le plus ciblé par les Montpelliérains après Neymar (7).

Il a réussi 92 % de ses passes, ainsi que son unique tentative de centre et n’a perdu que 8 ballons. Bref, un match bien costaud. Seul bémol, il a perdu les 5 duels aériens qu’il a eus à disputer.

L’homme du match : Kylian Mbappé

Avec une évaluation de 8.94 selon le site spécialisé Whoscored, Mbappé devance Neymar (8.81) et Icardi (7.67).

Le prodige français a donc marqué pour la 3ème fois consécutivement (après Madrid et Nantes). Il s’agit de son 11ème but de la saison, dont 7 en championnat. Il a délivré dans la foulée sa 5ème passe décisive de la saison (pour Icardi), d’un magnifique extérieur du pied droit. C’est la quatrième fois de la saison qu’il est à la fois passeur et buteur lors d’une même rencontre, et, comme l’an dernier (5 matches), il a la particularité d’avoir d’abord marqué avant d’effectuer sa passe décisive dans chacun de ces matches.

Le reste du match de l’ancien Monégasque ne restera pas dans les annales du football. Whoscored a comptabilisé 5 dribbles réussis (sur 8), 51 ballons touchés ou encore 3 passes clés.

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Joueur(s) lié(s) 
Match lié 


News 

Aujourd'hui

mercredi 05 août

mardi 04 août

lundi 03 août

dimanche 02 août

samedi 01 août

vendredi 31 juillet

jeudi 30 juillet

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux