Article 

Avant Nîmes/PSG, une stratégie de déstabilisation de Neymar écartée

Publié le mercredi 14 octobre 2020 à 17:12 par Marius Cassoly
Présent en conférence de presse avant Nîmes/PSG, Jérôme Arpinon, l'entraîneur du club gardois, a confié ne pas vouloir voir ses joueurs provoquer Neymar sur le terrain.

En septembre 2018, le PSG allait chercher une victoire sur la pelouse de Nîmes à l'issue d'une rencontre électrique marquée par les expulsions de Kylian Mbappé et Téji Savanier en fin de rencontre. Plus de deux ans plus tard, alors que le club gardois s'apprête à retrouver celui de la capitale française ce vendredi 16 octobre (21h) dans le cadre de la 7e journée de Ligue 1, ; le nouvel entraîneur de Nîmes Jérôme Arpinon a rappelé en conférence de presse : « On est la meilleure équipe au fair-play, on est l’équipe qui fait le moins de fautes. Vous croyez qu'on n'a pas appris de nos erreurs déjà ? ».

« Il faut être fair-play »

Questionné sur une possible stratégie de déstabilisation envers Neymar avant ce Nîmes/PSG à venir, Arpinon dit non : « C’est petit bras. On ne va pas parler à Neymar, ce sont de très grands joueurs. On va jouer notre jeu comme on sait le faire. On ne rentre pas là-dedans, il faut être fair-play. Après sur le terrain il se passera ce qu’il se passera. S’il s’énerve tout seul, et bien il s’énervera tout seul. Ce n’est pas mon problème. On ne rentre pas dans ce vice-là ». Avant de reprendre sur le même thème quelques secondes plus tard : « C’est fini de parler à l’adversaire. Parler c’est un signe de faiblesse, donc on ne va pas parler. Si tu as confiance en tes qualités, tu n’as pas besoin de parler, tu joues normalement : tu vas au duel, offensivement, défensivement, tu t’appliques dans tes passes ».

Alors que Neymar s'est logiquement retrouvé au coeur de la conférence de presse d'avant-match de Jérôme Arpinon vu son statut, l'attaquant du PSG n'est même pas certain de jouer sur la pelouse des Costières vendredi soir alors qu'il a disputé une rencontre avec la sélection brésilienne face au Pérou la nuit dernière, avec un triplé à la clé. Mais, quoi qu'il arrive, « Neymar peut être fatigué, te mettre un petit pont et une lucarne », rappelle très justement l'entraîneur de Nîmes, 13e au classement du championnat de France.

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Joueur(s) lié(s) 
Match lié 


News 

Aujourd'hui

mercredi 28 octobre

mardi 27 octobre

lundi 26 octobre

dimanche 25 octobre

samedi 24 octobre

vendredi 23 octobre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux