Article 

Cavani, le gardien, le milieu, le scénario, etc, la conf' de Tuchel avant PSG/MU

Publié le mardi 5 mars 2019 à 20:19 par Philippe Goguet
C'est un Thomas Tuchel confiant mais aussi bien conscient du danger qui guette ses troupes qui s'est présenté face à la presse à la veille du huitième de finale retour contre Manchester United. Il a évoqué les changements possibles en face et dans son équipe, laissant planer le doute quant à l'identité du gardien, la présence de Cavani ou encore la forme de son milieu de terrain.

Le gardien qui jouera PSG/Manchester United :

« Je sais qui va jouer demain mais je ne peux le dire aujourd'hui. On a encore un entraînement, les gardiens le savent et je le sais aussi. Mais vous devez attendre demain soir. »

Comment décrire le style de Mbappé ? 

«Pour moi c'est un attaquant, l'un des meilleurs en ce moment. Il est très jeune mais il est déjà l'un des meilleurs au monde et il peut être le meilleur, c'est clair. Il est très fort et très dangereux dans la dernière ligne car il a une vitesse contre laquelle il est très difficile de défendre. Sa personnalité est extraordinaire car il montre sa faim de marquer à chaque match et à chaque entraînement. Il aime marquer et être décisif et c'est une personnalité dont tu as besoin pour être l'un des meilleurs joueurs. Il est capable d'utiliser les espaces serrés entre les lignes et j'aime beaucoup quand il joue dans la dernière ligne, pour finir nos attaques. »

L'état de santé de Cavani :

« Edi a fait les deux derniers entraînements avec l'équipe en entier, pas seulement en partie, mais on a décidé ensemble il y a une heure qu'on prendrait la décision seulement demain après l'entraînement. On attend sa réaction, il s'agissait de ses deux premiers entraînements avec nous. Nous avons joué et il a tout fait avec nous mais on doit attendre. La décision finale sera prise demain matin, après 11h (date du dernier entraînement). »

Quel est le scénario idéal pour le PSG face à Manchester ?

«Être confiants mais pas trop, être attentifs mais ne pas jouer en ayant peur»

« Marquer le premier but également, c'est clair (NDLR : c'est ce qu'avait répondu Solksjaer comme l'avait stipulé le journaliste dans la question). Le scénario idéal est qu'on montre notre qualité, qu'on joue en étant à la fois calme, tranquille et confiant mais aussi très agressif, serré et comme une équipe. Mon équipe a montré ça pendant plusieurs semaines chaque trois jours et c'est la clé pour moi demain. Être confiants mais pas trop, être attentifs mais ne pas jouer en ayant peur, que nous soyons nous et ayons confiance en nos qualités. Tout peut arriver, c'est toujours possible qu'une équipe comme Manchester ouvre le score mais on doit être prêts pour ça, pour montrer une réaction si les choses sont comme ça. C'est toujours possible. Peut-être que nous allons marquer, que ce sera un match très serré. Je ne sais pas mais on ne peut pas perdre notre énergie à réfléchir à toutes les possibilités. Nous sommes ici pour organiser et préparer notre performance, pour être prêts et pour donner confiance. Les joueurs ont mérité ça et c'est nécessaire que nous soyons préparés pour montrer une réaction à tous les scénarios possibles. C'est la clé pour demain, que nous soyons confiants et à notre meilleur. C'est ça le défi.»

Un milieu réorganisé pour contrer Manchester United ?

«La structure est la clé»

« Peut-être parce que normalement, MU aime jouer à l'extérieur avec un 4-4-2 en diamant au milieu (NDLR : un losange) et deux attaquants très au large. Contre ça, on doit trouver une solution et c'est toujours notre objectif de contrôler le match et de donner le rythme dans le camp adverse mais ce n'est pas toujours facile. On veut clairement contrôler le match et les contre-attaques très haut et très tôt car les deux attaquants Rashford et Lukaku sont très rapides et très forts. Pour ça, nous devons jouer en étant très attentifs, avec une bonne structure. Je ne peux pas dire qui va jouer demain car tu peux penser ensuite dans quelle structure on va jouer mais la structure est la clé. Je suis très heureux avec Marco, Marquinhos et Leandro Paredes, trois joueurs au milieu pour combattre à ce niveau.

Quel est le danger au retour ?

« À mon avis, c'est nécessaire d'oublier le premier résultat car on a aussi besoin de chance et d'un moment spécial dans un match pour obtenir un résultat. Mais la performance était très bonne et c'est le point à répéter. Qu'est-ce qu'on a très bien fait à Old Trafford ? Quels espaces a-t-on trouvés ? Avec quelle structure on a joué ? Quels principes de jeu étaient bons ? C'est le défi d'oublier le résultat et de nous concentrer encore sur notre performance. Pour moi, on joue le même match que si on avait fait match nul, perdu ou gagné comme c'est le cas mais on ne peut pas laisser le résultat influencer notre énergie, notre mentalité et notre agressivité. Pour moi, en huitièmes de finale de C1, tu joues deux fois à 100% et tu joues deux fois ton meilleur match. Après, le résultat est le résultat. »

Le PSG capable d'aller au bout et favori selon des observateurs :

«C'est comme du tennis; si tu n'as jamais gagné Roland-Garros, tu ne peux pas être le favori»

«Ce n'est pas nécessaire de parler de ce genre de choses car on n'a pas une histoire dans la Ligue des Champions, de l'avoir gagnée encore et encore, d'être en finale, en demi-finale, ce n'est pas comme ça ici. C'est comme du tennis; si tu n'as jamais gagné Roland-Garros, tu ne peux pas être le favori. Tu dois montrer que tu es capable, pas à pas. C'est la meilleure chose que nous sommes capables de montrer en ce moment. Notre performance à Old Trafford était très bien et la victoire était méritée. Quand on regarde les résultats de Manchester avant et après, ils ont gagné, gagné et cela veut dire que nous avons fait un bon match, avec une grosse performance, et c'est le moment pour la répéter, pour montrer encore. D'autres choses vont arriver mais on ne peut parler d'une finale ou d'être favori entre deux matches des huitièmes de finale. Ce n'est pas possible. »

Dans quels registres l'équipe du PSG doit-elle progresser ?

«Parfois s'améliorer, c'est rester à ce niveau»

« Peut-être que quelques fois, s'améliorer, c'est encore montrer la même chose. Et parfois s'améliorer, c'est rester à ce niveau. Ce n'est pas toujours faire encore plus, c'est montrer encore la même mentalité, le même état d'esprit, la même qualité dans notre jeu. C'est peut-être ça s'améliorer. Il y a toujours des choses à améliorer mais c'est un nouveau match et on doit encore trouver des espaces nouveaux car je pense que la structure de Manchester va changer un peu. C'est ça le défi ! Quelques fois, c'est nécessaire de rester à notre haut niveau, c'est très important et c'est un bon moment aussi pour montrer que nous sommes calmes et confiants, que nous ne jouons ni avec peur ni avec trop de confiance. Cela peut être une grande amélioration pour nous si on peut encore montrer ça demain dans un match décisif et d'aller en quarts de finale. Cela veut dire qu'on aura aidé à améliorer l'équipe et le club. »

Solskjaer, un coach à craindre ?

«Depuis bien longtemps, il a montré plusieurs fois, et pas seulement face au Bayern, beaucoup de qualités. C'est un des joueurs clés de son ère. En tant qu'attaquant, il était très dévoué à son équipe, que ce soit sur une heure ou cinq minutes. Il avait l'esprit qui représente Manchester United. On doit accepter le fait qu'ils sont vraiment prêts à tout. Ils ont eu de très bons résultats avant et après nous et c'est donc tout à fait normal d'accepter les qualités de cette personne. On est prêts à affronter le meilleur Manchester. On a réussi à gagner le premier match et le challenge sera de gagner le second aussi.»

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Match lié 


News 

Aujourd'hui

lundi 18 janvier

dimanche 17 janvier

samedi 16 janvier

vendredi 15 janvier

jeudi 14 janvier

mercredi 13 janvier

mardi 12 janvier

 

Soutenez-nous 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee
Réseaux sociaux