Article 

La performance de Danilo à Metz, une solution fiable pour ce genre de match ?

Publié le jeudi 23 septembre 2021 à 18:01 par Nathan Menez
Pour le compte de la septième journée de Ligue 1, le Paris Saint-Germain est allé s’imposer à Metz dans les dernières secondes sur le score de 1-2. L’entraîneur parisien Mauricio Pochettino a opté pour une formation en 4-3-3 avec un milieu quelque peu inattendu composé de Wijnaldum, Danilo et Rafinha. Laissant ainsi Herrera, Paredes, Gueye ou Draxler sur le banc. Si le Néerlandais a raté son match et le Brésilien a été bridé par sa couverture d’Hakimi, le Portugais a rendu une copie bonne et surprenante.

Un apport défensif important mais quelques erreurs

Le premier quart d’heure parisien à Metz est sûrement l’un des meilleurs de la saison 2021/2022. Dans les premières secondes, Danilo se place dans la défense centrale aux côtés de Marquinhos et Kimpembe lorsque le PSG a le ballon. Le milieu défensif axial du 4-4-2 en losange parisien fait d’ailleurs signe au Français de se décaler dans l’axe pour que lui se place à la gauche de cette défense sur une séquence de possession.

Cependant, la position de Danilo est hybride. Il hésite entre la zone de défense centrale et son rôle de numéro 6 : cela emmène d’ailleurs la première offensive messine sur la gauche de la défense parisienne, l’écart entre Danilo et Nuno Mendes étant trop large. Après cela, Danilo gère bien le repli et son physique se fait ressentir. Même lorsque Ndiaga Yade arrive à frapper dans la surface, le Portugais le gène et la maîtrise plutôt bien dans une position pas idéale dans la surface.

Danilo récupère beaucoup de ballons et ne ménage pas ses efforts alors que Metz est dans un temps fort en fin de première période. Cependant, ses efforts sont parfois vains tant il n’est pas aidé par son compère Wijnaldum ni par les attaquants, souvent trop loin du ballon. Son engagement dans le pressing et le contre-pressing permet à Paris de se maintenir à flot alors que Metz pousse de plus en plus, côté gauche notamment. Un engagement qui lui fait pourtant défaut dans son duel avec Kouyaté sur le but messin. 

En seconde période, Danilo continue de récupérer des ballons et de maintenir la pression sur les Messins. Il se cale à nouveau entre les deux défenseurs centraux à la relanc avant de terminer le match en défense centrale à côté de Marquinhos, laissant le milieu à Draxler et Herrera entrés en jeu et plus frais que le Portugais qui a beaucoup couru.

Un rôle inopiné dans la construction offensive

Danilo est souvent décrié pour ses difficultés techniques et sa correspondance au stéréotype du milieu grand et costaud. A Metz, il a fait parler son physique mais aussi et surtout sa qualité balle au pied. Positionné en pointe basse d’un milieu en losange, le Portugais a souvent eu l’espace pour relancer proprement et le choix entre cinq, six voire sept joueurs pour mener l’attaque parisienne. S’il se contente parfois de passes simples, il réussit aussi quelques passes clés. Notamment lorsqu’il récupère haut le ballon et s’en débarrasse vite pour lancer un attaquant.

Dans la conservation du ballon, Danilo prend davantage de risques en seconde période. Il use de plusieurs feintes et gagne de nombreux duels balle au pied pour gagner des mètres.

Danilo continue d’être présent à la relance et de remplir son rôle hybride entre défense centrale et milieu jusqu’à la 80e minute où il rejoint Marquinhos dans la charnière. Si la relance est déjà assurée par les deux défenseurs centraux et un latéral, Danilo se place plus haut et leur offre ainsi une solution. Un choix autonome qu’un Paredes a souvent du mal à faire préférant conserver son positionnement bas.

Danilo a livré une bonne prestation à Metz et figure parmi les meilleurs Parisiens de cette rencontre. Son intensité défensive a aidé le PSG bien qu’il ne soit pas exempt de tout reproche puisque coupable notamment sur le but messin. Il a surpris dans son utilisation du ballon et n’est pas étranger aux longues séquences de conservation parisienne ainsi qu’au contre-pressing impressionnant du début de match.

Le Portugais offre une alternative plus physique à Paredes dans ce rôle de pointe basse du milieu sans pour autant creuser un écart trop large en terme de qualité technique, au moins sur ce match. Danilo doit cependant largement s’améliorer dans ces décisions dans la relance : souvent très bien positionné, il pourrait faire des choix davantage bénéfiques à l’attaque rapide. 

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Joueur(s) lié(s) 
Match lié 


News 

Aujourd'hui

dimanche 24 octobre

samedi 23 octobre

vendredi 22 octobre

jeudi 21 octobre

mercredi 20 octobre

mardi 19 octobre

lundi 18 octobre

 

Soutenez-nous 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee
Réseaux sociaux