Article 

Le match, Verratti, les absents et leur retour, PSG/OM, etc, la conf' de Tuchel après Lens/PSG (1-0)

Publié le vendredi 11 septembre 2020 à 2:30 par Philippe Goguet
C'est un Thomas Tuchel peu marqué par la défaite qui s'est présenté en conférence de presse à Lens ce jeudi soir. L'entraîneur allemand a tenté calmement d'expliquer la défaite, l'expliquant notamment par les circonstances mais il s'est montré assez pessimiste quant au fait de voir une toute autre équipe dimanche soir face à l'OM.

Quel bilan tirez-vous de ce match de reprise ?

« On n'en attendait pas trop, j'ai vu une bonne première mi-temps, avec beaucoup de récupérations et de phases de possession dans le camp adverse. On a contrôlé la rencontre, en jouant avec un bon rythme, une bonne mentalité et une bonne structure. Mais c'était aussi clair qu'il nous manquait des occasions et cela n'a pas été possible pour nous de nous en créer. Même chose en seconde période. Malheureusement, nous avons commis une erreur décisive. Il aurait été nécessaire que Lens fasse une erreur similaire pour nous donner une occasion pareille de marquer et gagner. Après ce but, on a manqué de rythme, ce n'était plus assez clair. On a vu que nous étions fatigués après un match intensif au bout de 70 ou 75 minutes. C'était difficile aujourd'hui de donner plus, vu les joueurs sur le banc alors qu'il fallait retourner les choses. On doit l'accepter. Ce n'est que le début de la saison, pas la fin. On est toujours là pour gagner et faire un bon match mais on ne peut pas perdre la tête, car on va jouer quatre matches en dix jours. »

Une seule frappe cadrée, comment l'expliquer ?

« C'est comme ça. On a joué en 4-4-2 et les deux n°10 sont normalement Ander (Herrera) et Kays Ruiz qui sont des n°6 ou des n°8. C'était nécessaire qu'ils créent des choses-là et ce n'est pas leur force ni leurs caractéristiques. Ils en ont d'autres mais on a essayé, avec Arnaud Kalimuendo et Pablo Sarabia. Ce n'était pas possible aujourd'hui, ils ont bien défendu et ce n'était pas assez aujourd'hui pour marquer. »

Les points à améliorer ?

« Ça va aller s'améliorer tout seul avec les joueurs de grande qualité qui vont revenir. J'ai vu un bon match en première mi-temps, j'étais très content de l'équipe qui a joué, c'était très fluide et avec un bon rythme. Ça va s'améliorer tout seul. »

De l'espoir de récupérer certains joueurs pour PSG/OM dimanche ?

« Je ne peux pas vous dire exactement. Si c'est possible, je peux maintenant dire que quelques joueurs joueront. Mais s'ils jouent, ce serait avec un entraînement. Qu'est-ce qu'on peut attendre de ce joueur alors ? On peut donner des minutes car c'est nécessaire pour gagner du volume et de la capacité physique. Mais si par exemple Neymar ou Di Maria jouent, ce sera avec un entraînement et après deux semaines sans entraînement. Je n'attends pas trop. S'ils sont là, OK, mais ils seront dans un état physique où je ne peux pas attendre qu'ils soient des joueurs décisifs. Mais c'est peut-être nécessaire. »

Risqué de faire jouer ces joueurs-là ?

« C'est toujours risqué. On doit parler avec le médecin et les joueurs. S'il y a un risque de contamination avec le coronavirus, on ne prendra aucun risque. Physiquement, oui, aussi, qui fait ça ? Normalement, ça n'arrive pas. Mais c'est sûr que jouer avec des jeunes contre Marseille à la maison ce n'est pas facile non plus… On va parler de ça avec les joueurs, utiliser les deux jours devant nous puis se décider tardivement. »

Inquiet en vue de PSG/OM dimanche ?

« Non, mais je suis réaliste et je l'étais tout autant aujourd'hui. C'est une situation, où, normalement, on est dans une phase de préparation et ce match était comme un amical alors que ce n'était pas le cas. On était face à une équipe prête physiquement, qui a fait une préparation et qui avait bien joué à Nice (défaite 1-2, lors de la première journée). Ce n'était pas un match de préparation et j'étais très réaliste, je savais que c'était compliqué de créer des occasions face à leur 5-2-1-2. Il ne faut pas être trop critique avec les joueurs. Un 0-0 était possible et il y a eu des choses positives, d'autres à améliorer. Après, s'il faut jouer avec la même équipe face à Marseille, on le fera. On donnera encore des responsabilités et on ne peut rien faire à part attendre que des gars reviennent ou qu'on fasse venir de nouveaux joueurs. Mais normalement, c'est nécessaire d'avoir quelques semaines sauf qu'on commence avec 4 matches en 10 jours... »

Le match de Verratti et comment il va :

« Il n'est pas blessé mais c'est la même chose avec lui. Normalement, le maximum pour lui aurait dû être de jouer 60 ou 70 minutes mais on ne veut pas le sortir dans un match comme ça parce qu'il veut toujours aider et jouer. On a pris un risque aujourd'hui et ce n'était pas facile car je sais qu'il veut jouer encore dimanche et on rejoue ensuite mercredi et dimanche. On ne peut pas tout lui faire jouer parce qu'il est là, il était blessé au Portugal, les docteurs et kinés ont fait un miracle pour qu'il soit sur le terrain contre Leipzig et le Bayern. Mais normalement, la meilleure chose pour lui serait de jouer peut-être une mi-temps. J'aime beaucoup sur le terrain car il donne beaucoup de sécurité et confiance aux autres joueurs. »

Florenzi au PSG ?

« J'espère vraiment. Quand ? J'espère demain ! J'espère qu'il est là quand on arrive au Camp des Loges. Je vais faire un entraînement. J'espère qu'on pourra finir ce dossier. S'il est arrivé à Paris ? Non, je n'ai pas dit qu'il était là mais que je l'espère. »

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Joueur(s) lié(s) 
Match lié 


News 

Aujourd'hui

mardi 29 septembre

lundi 28 septembre

dimanche 27 septembre

samedi 26 septembre

vendredi 25 septembre

jeudi 24 septembre

mercredi 23 septembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux