Article 

Marquinhos : « Ils ont été en supériorité sur les côtés »

Publié le mercredi 24 novembre 2021 à 23:18 par Arthur Verdelet
Après la défaite 2-1 à Manchester City, Marquinhos a regretté les manques défensifs de son équipe, pointant du doigt les buts mal défendus, mais aussi le manque de présence sur les côtés de son équipe...

Comment sortez-vous de ce match après avoir été dominés par Manchester City, mais avoir paradoxalement mené au score. Avez-vous des regrets ou trouvez-vous au contraire le résultat assez logique ?
« Je pense qu’il y avait des stratégies différentes en place ce soir. City est une équipe qui contrôle le match, joue d’un côté à l’autre, et nous fait basculer. Il faut savoir nos forces. Ils connaissent les leurs. On a essayé de bien défendre, et d’avoir le ballon le plus possible, mais c’était vraiment difficile. C’est une équipe qui presse bien et haut, qui joue vraiment compact. S’ils jouent haut, tout le monde le fait, pareil s’ils jouent bas. On a des occasions, mais on n’a pas su concrétiser. On prend des buts sur lesquels on pouvait mieux défendre. Ce sont des détails qui font la différence pour ce résultat. »

Justement, à quoi sont dûs ces deux buts se ressemblant beaucoup, avec des ballons joués au-dessus de la défense ?
« Ils font tout le temps ça (il se répète). On l’avait dit, on avait travaillé pour bien défendre, mais je pense qu’ils ont été en supériorité sur les côtés. À chaque fois que l’on serrait, il y avait toujours un joueur seul sur le côté. Pour basculer dans la surface, quelques petites secondes de retard leur permettent d’être devant et de marquer. »

Votre sort est scellé : le PSG est qualifié, mais sera dans tous les cas deuxième du groupe. Redoutez-vous le fait de jouer une grosse équipe dès les huitièmes de finale ?
« On va dire que l’on s’en fout un peu, parce que le plus important était vraiment de se qualifier. Parfois, on se qualifie en tant que premier, et on affronte des équipes qui sont costaudes. D’autres fois, en tant que deuxième vous affrontez des équipes qui le sont moins. Dans le foot d’aujourd’hui, ça ne veut rien dire, ça n’existe plus. Le football est un sport collectif, un sport de moment. Il faut savoir jouer avec les armes que tu as, et on va travailler pour ça. »

Il va falloir progresser jusqu’à cette échéance. En tant que capitaine, où jugez-vous que votre équipe doit le plus progresser d’ici au début de l’année 2022 ?
« Il faut travailler sur les détails. Je pense qu’on peut s’améliorer sur cela, surtout défensivement. On sait qu’on a une grosse force offensive. Si on arrive à bien gérer l’aspect défensif, et qu’on arrive à savoir que c’est un aspect collectif. Il faut que tout le monde fasse mieux pour que l’on prenne moins de buts. Après, on va marquer parce qu’on a vraiment une bonne force devant. »

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Joueur(s) lié(s) 
Match lié 


News 

Aujourd'hui

samedi 04 décembre

vendredi 03 décembre

jeudi 02 décembre

mercredi 01 décembre

mardi 30 novembre

lundi 29 novembre

 

Soutenez-nous 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee
Réseaux sociaux