Article 

Mbappé, Neymar, Icardi, Verratti, le match, etc, la conf' de Tuchel avant PSG/Atalanta

Publié le mardi 11 août 2020 à 20:36 par Philippe Goguet
A la veille de PSG/Atalanta, Thomas Tuchel s'est présenté devant la presse afin d'aborder les grands thèmes du moment : la disponibilité de Mbappé, la forme de Neymar et Icardi, la bataille tactique à venir, etc.

Des craintes concernant le Covid-19 ?

« Non, on n'a pas peur et nous sommes tous négatifs, on a eu un autre test. Nous sommes très vigiliants. L'organisation de notre voyage et de l'hôtel est excellente. Nous sommes très prudents et très vigilants, j'espère qu'on restera tous négatifs, pas seulement pour le match mais aussi pour notre santé. Mais on n'a pas peur. »

Mbappé sur la feuille de match face à l'Atalanta ?

« S'il fait un bon entraînement aujourd'hui et que rien d'extraordinaire n'arrive, il est dans l'équipe demain. »

Le point sur la santé de Verratti :

« On doit attendre et avoir de la patience avec Marco. La semaine dernière, ce n'était pas possible pour lui d'aller et de courir. Hier, il a recommencé à courir. Cela va être très court pour les demi-finales mais on va tout essayer comme avec Kylian. C'était un accident pendant l'entraînement et beaucoup de malchance. Nous sommes dans une phase où Marco peut accélerer son travail, c'est bien. »

La bataille tactique face à l'Atalanta : 

« C'est sûr qu'ils jouent dans un style unique, avec des un-contre-un presque sur tout le terrain. Ils vont chercher le ballon avec 7 joueurs dans le camp adverse. C'est un style unique, c'est compliqué et difficile de jouer contre eux et ils ont marqué beaucoup de buts. C'est un grand défi mais il y a toujours des possibilités de trouver des espaces et on doit faire un bon match. On a préparé le match contre l'Atalanta les 3 derniers jours, on fait le dernier entraînement aujourd'hui et demain, c'est un match tactique mais c'est aussi nécessaire qu'on joue comme lors des derniers jours à l'entraînement. C'était extraordinaire, un bon mix entre concentration, bonne ambiance et esprit de compétition entre les joueurs. C'est aussi nécessaire de jouer demain avec le sourire : un sourire pendant le travail, un sourire quand on souffre ensemble. Cela va être très dur contre eux car c'est une équipe très physique et très spéciale mais nous sommes aussi une équipe très spéciale et on va combattre contre eux. On a des possibilités de gagner mais ça va être très difficile c'est clair. »

Un groupe qui a mûri après la qualification contre Dortmund ?

« Après la défaite contre Dortmund à l'aller (1-2) et pendant les 10 jours qui sont suivi après, j'ai vraiment eu le sentiement qu'on a grandi comme équipe, qu'on a créé un état d'esprit de compétiteurs extraordinaire entre staff et joueurs, pour montrer que nous sommes capables de retourner ce match en notre faveur. C'était super compliqué car on a eu un huis clos et des joueurs-clés blessés, on a appris ça un jour avant mais on a fait ça sans prendre de buts et cela nous a donné beaucoup de confiance. C'était un grand pas en avant mais ce n'était pas possible de continuer les compétitions alors que c'était le moment de continuer pour nous mais ce n'était pas possible. Désormais, c'est une chose particulière. On a tous l'impression que l'on s'est préparé et qu'on a créé un état d'esprit. C'était vraiment important pour nous de gagner les deux finales et ce n'était pas facile de reprendre après quatre mois de pause et de jouer deux finales comme grand favori. C'était un grand défi mentalement pour les joueurs mais on a gagné et c'était la meilleure façon de préparer la C1. Donc nous sommes confiants et nous avons raison de l'être mais nous ne le sommes pas trop. On sait bien que c'est encore un match difficile et nous sommes un groupe compétitif. Nous sommes heureux d'être ici et de jouer ce match-là. »

Quelle importance donnée à Icardi ?

« Mauro est super important car, avec la blessure de Kylian et l'absence de Cavani, cela va être très important qu'il fasse un bon match, qu'il montre sa personnalité et qu'il montre qu'il est vraiment un gars qui peut combattre dans des matches importants. Pour moi, c'est un gars qui n'a jamais peur et peut toujours marquer. Il est très fiable tactiquement d'un point de vue défensif et il est vraiment bien intégré dans ce groupe. Ce n'était pas trop difficile pour lui vu qu'on a beaucoup de Sud-Américains et c'est le moment pour lui de montrer qu'il est capable de nous mettre en demi-finale. »

Quelle pression pèse sur Neymar ?

« J'ai l'impression qu'il y a toujours beaucoup de pression sur Neymar. Nous deux (lui et le journaliste), on ne peut pas imaginer la pression qu'il y a sur lui mais il aime ça et est habitué à jouer avec. Nous sommes très heureux que Kylian soit là, qu'on ait la possibilité de finir le match avec lui, car cela donne à Ney un joueur à côté qui aime beaucoup jouer avec lui. Mais on ne peut imaginer à quel point il y a de la pression sur lui. Mais j'ai l'impression que c'est toujours comme ça qu'il aime ça et qu'il aime les grands matches, les matches décisifs. Il est super fiable dans ces matches-là, au plus haut niveau, et je suis absolument convaincu qu'il va faire un grand match et qu'il va être le joueur clé pour nous demain car il a la qualité et la mentalité pour des situations comme celle-là. »

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Joueur(s) lié(s) 
Match lié 


News 

Aujourd'hui

mardi 29 septembre

lundi 28 septembre

dimanche 27 septembre

samedi 26 septembre

vendredi 25 septembre

jeudi 24 septembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux