Article 

Nantes/PSG (0-2) en cinq remarques

Publié le lundi 4 mai 2015 à 11:46 par Philippe Goguet
Retour sur la victoire du PSG hier à Nantes en cinq remarques.

Une attaque moins performante ?

Le PSG n'a marqué que deux buts hier, une première face à un club français depuis un mois et demi et le déplacement à Bordeaux (2-3), soit sept matches consécutifs à trois buts inscrits ou plus, une série remarquable. Pour autant, il ne faut pas s'arrêter au simple nombre de buts marqués pour évaluer la performance de l'attaque parisienne. Avec quatre occasions très franches à son crédit pour un seul but, Cavani a bien symbolisé cette légère baisse de régime dans le réalisme, un manque qu'on retrouve aussi chez Pastore, maladroit sur ces deux grosses occasions. Mais le nombre d'occasions franches que le PSG s'est provoqué est resté très élevé, signe de la bonne forme de l'attaque parisienne.

Enfin un match sans prendre de buts :

Le PSG est reparti de Nantes en ayant gardé sa cage inviolée et c'est une rareté pour le leader de la L1. En effet, le PSG n'avait plus réussi cette performance en L1 depuis plus de deux mois, le 1er mars dernier à Monaco (0-0), soit huit matches tout de même. Le PSG avait certes réussi en Coupe de la Ligue contre Bastia ou en Coupe de France contre les mêmes Monégasques mais ne parvenaient pas à reproduire la performance en L1. On pourra d'ailleurs noter un point commun dans ses trois derniers matches sans prendre de buts : Douchez était dans les cages et pas Sirigu. Maus avant de brûler l'Itlaien, il ne faut pas oublier que le PSG affrontait à Nantes la plus mauvaise attaque de L1...

Un Nantes/PSG qui en rappelle un autre :

Le PSG s'est rarement offert des rencontres tranquilles cette saison en ayant plié le match à la pause mais il y arrive visiblement très bien contre les Nantais. En effet, Paris avait déjà mené 2-0 à la pause et gagné le match sans trembler contre le FC Nantes, à l'occasion du huitième de finale de Coupe de France au Parc des Princes. Il est d'ailleurs amusant de constater que Cavani avait là aussi ouvert le score rapidement (3e contre 19e) avant qu'un milieu de terrain ne tue le match à la demi-heure de jeu (Matuidi à la 31e contre Cabaye à la 34e). Au passage, Paris continue son incroyable série contre les Canaris avec désormais neuf victoires consécutives.

M. Buquet a cartonné Paris :

Le match n'a pas été très violent, particulièrement du côté du PSG, mais M. Ruddy Buquet s'est encore bien défoulé sur les Parisiens puisqu'il a distribué trois cartons jaunes (à Verratti, Motta et Maxwell) pour six fautes à peine sur le match, soit une par quart d'heure, et donc un carton toutes les deux fautes. Dans le camp adverse, les Nantais ont fait pas moins de 18 fautes pour 4 avertissements seulement soit un carton toutes les 4,5 fautes, un ratio deux fois plus élevé ! On pourra d'ailleurs noter que le Nantais Gomis arrive à finir le match sans avertissement malgré quatre fautes quand les trois Parisiens avertis l'ont été sur leur seule intervention illicite...

La série de victoires continue :

Le PSG en est désormais à six victoires consécutives en L1, égalant au passage sa belle série des mois d'octobre et de novembre. Toutefois, la première série se signalait par le fait qu'elle était valable toutes compétitions confondues et pas seulement en L1 puisque Paris avait alors enchaîné neuf succès d'affilée dont trois en Champions League. Les défaites en Champions League du mois d'avril viennent largement nuancer la série actuelle de huit victoires consécutives dans les compétitions nationales et, finalement, le PSG reste « seulement » sur trois succès consécutifs toutes compétitions confondues. Si Paris devait aller au bout de la L1 en gagnant tous ses matches, il concluerait son championnat par neuf victoires consécutives, à deux unités du Bordeaux de Laurent Blanc en 2009 qui avait conclu sa saison par onze victoires de rang. Le coach parisien serait-il un spécialiste de ce genre de sprint ?

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Match lié 


News 

jeudi 22 octobre

mercredi 21 octobre

mardi 20 octobre

lundi 19 octobre

dimanche 18 octobre

samedi 17 octobre

vendredi 16 octobre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux