Article 

PSG/Montpellier (2-0), les performances individuelles

Publié le dimanche 26 septembre 2021 à 1:38 par Philippe Goguet
Le PSG a battu Montpellier 2-0 grâce à des buts de Gueye et Draxler à l'issue d'une prestation inégale sur la durée. Retour sur les performances individuelles des Parisiens au cas par cas.

Navas : Finalement préféré à Donnarumma, le Costaricien a réussi à garder sa cage inviolée pour la seconde fois de la saison seulement, et la première au Parc des Princes. Montpellier ne l'a pas vraiment sollicité et Navas a surtout eu deux frappes plongeantes et enveloppées à repousser, ce qu'il a réussi sans souci. A noter aussi une bonne sortie loin de son but en début de seconde période et une relance ratée en début de match. Une rencontre tranquille au final, même s'il a toujours été attentif et concentré.

Hakimi : Le Marocain avait démarré la rencontre pied au plancher avec un énorme débordement d'entrée mais il a ensuite dû attrendre un bon moment avant de pouvoir de nouveau apporter sur son côté. C'est particulièrement après l'heure de jeu, avec l'aide de Mbappé devant lui, que Hakimi a de nouveau pu faire parler tout son allant offensif et créer une nouvelle fois des occasions. Défensivement, il a plutôt assuré face à Mavididi, aussi bien dans les airs qu'au sol où sa vitesse lui a régulièrement été utile.

Marquinhos : Le capitaine parisien a joué dans un fauteuil toute la soirée et cela s'est vu. Jamais dépassé dans les duels, toujours prompt à couvrir la profondeur ou derrière Hakimi, il a repoussé toutes les offensives qui arrivaient de son côté, et parfois même de celui opposé sur quelques centres. Mavididi a bien tenté de le défier en vitesse, il en est ressorti perdant. Dans la relance, il n'a pas eu à forcer.

Kimpembe : Le gaucher enchaînait une nouvelle fois et il s'est, forcément, montré très dur dans les duels face à Germain qui a tenté de jouer sur sa mobilité et ses appels. L'attaquant montpelliérain n'a pratiquement pas vu le jour, ne devançant Kimpembe qu'à une reprise sur une tête qui aurait malgré tout pu faire mouche. Pour le reste, le défenseur central parisien a assuré en général face à une équipe qui ne l'a pas vraiment sollicité sur ses points faibles non plus.

Diallo : Pris de vitesse sur la première offensive adverse, il s'est vite rattrapé par un centre en retrait parfait pour Gueye qui aurait pu conclure. Le gaucher fera un autre très bon centre pour Mbappé en seconde période mais il va dans l'ensemble manquer de tranchant au moment d'attaquer, les combinaisons avec ses coéquipiers ne parvenant jamais vraiment à déséquilibrer l'adversaire car trop lisibles ou trop lentes. Défensivement, il a dans l'ensemble largement fait le boulot, signant plusieurs bons retours même s'il a souffert en fin de match face au très vif Makouana.

Paredes : Invisible lors du très bon début de match parisien, il est peu à peu apparu ensuite et a commencé à lancer le jeu comme il sait le faire, permetttant notamment certaines transitions. Défensivement, il a aussi eu une certaine utilité en protégeant plutôt bien sa défense, isolant Germain des passes. Mais ses promesses de la première période ont explosé en vol durant la seconde. L'Argentin a ressorti ses plus beaux habits de fantôme, marchant comme à ses plus belles heures tout en ayant un impact sur le jeu absolument nul. Sa seule bonne action fut une passe pour Neymar mais le Brésilien était hors-jeu. Un second acte tellement invisible que même son coach en a oublié de le sortir.

Herrera : L'homme en forme du début de saison a montré dès ses premiers ballons qu'il était encore une fois dans un grand jour, avec plusieurs passes parfaites pour Mbappé d'entrée de jeu. Dans une équipe qui a souvent joué vite vers l'avant, il a pourtant parfois un peu disparu de la circulation du ballon en première période, moins après la pause où le côté droit a été plus utilisé et où il a été encore plus en vue, avec une louche fabuleuse pour Neymar en prime. Défensivement, Herrera a encore été précieux. Ses contre-pressings très haut sur le terrain en première période ont fait mal, aboutissant notamment à sa jolie frappe sur la barre, mais il a également eu de l'impact plus bas sur le terrain. Encore un match très complet de sa part, et quelques actions individuelles qui auraient mérité une meilleure fin. 

Rafinha l'a remplacé pour les dernières secondes.

Gueye : L'autre relayeur parisien a lui aussi réussi un gros match, et pas seulement parce qu'il a marqué un but superbe à l'issue d'un enchaînement de tout premier ordre. Il aurait même pu mettre un doublé après la pause, d'une autre frappe sèche. Dans le jeu, on a aussi vu Gueye apporter à son équipe, avec un bel apport dans les transitions vers l'avant ainsi que des courses très verticales pour apporter de la présence offensive. Son but en témoigne. Défensivement, son inlassable activité a été précieuse et il a toujours gêné ou freiné le porteur de balle adverse, concédant au passage quelques fautes évitables qui ne ternissent pas pour autant sa belle prestation d'ensemble. 

Wijnaldum l'a remplacé pour les dix dernières minutes  et il est au départ du deuxième but d'une belle avancée balle au pied. 

Di Maria : L'ailier droit a été le plus collectif des trois attaquants parisiens, il n'a pas pourtant pas beaucoup plus brillé que les deux autres. Il est certes inspiré au moment de servir Gueye sur le premier but et a réussi quelques échanges avec Hakimi mais sa justesse habituelle n'a pas vraiment été au rendez-vous, malgré une passe superbe d'entrée pour Neymar. Globalement, la plupart de ses bonnes actions ont eu lieu durant la première demi-heure et la suite a été bien moins réussie, même si sa volonté de jouer avec et pour tout le monde a fait du bien au jeu parisien. 

Draxler l'a remplacé et a marqué sur son premier ballon, avec un peu de réussite mais un bon appel et une prise de risques appréciable.

Neymar : Apparu bien en jambes sur les premières minutes, il a raté une grosse occasion d'entrée même si son choix d'un ballon piqué semblait être le bon. D'humeur joueuse, le Brésilien a surtout donné l'impression de vouloir s'amuser lui-même et il est longtemps, voire tout le match, apparu un peu déconnecté du reste de ses partenaires, comme souhaitant avant tout se mettre en évidence. Bien évidemment, le résultat n'a pas vraiment été au rendez-vous, avec beaucoup de ballons perdus pour quelques moments de magie. C'est seulement par bribes, notamment lorsqu'il sert parfaitement Draxler en fin de match, qu'il a joué avec les autres et cela s'est tout de suite vu. Dommage d'avoir passé pratiquement tout le match à jouer tout seul. Devant le but, il a aussi confirmé son manque de réussite du moment, avec le cadre qui se dérobe beaucoup.

Mbappé : L'autre star de l'attaque n'a pas vraiment plus brillé et le Français a une nouvelle fois gâché beaucoup d'occasions, que ce soit suite à des actions individuelles ou bien servi par ses coéquipiers. C'est surtout lorsqu'il a pu être lancé en profondeur qu'il a été dangereux mais il ne n'a que partiellement prise, travaillant aussi beaucoup sur la largeur. Cela a plutôt bien fonctionné à droite avec Hakimi, pas du tout à gauche avec Neymar où les deux hommes ont semblé se marcher sur les pieds à plusieurs reprises en voulant exploiter la même zone. Exactement comme Neymar, Mbappé a beaucoup voulu son but et a régulièrement pesté sur les autres alors qu'il n'a pas forcément fait grand-chose pour eux. 

Icardi l'a remplacé pour les dernières minutes, sans réellement se mettre en évidence.

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Match lié 


News 

Aujourd'hui

dimanche 24 octobre

samedi 23 octobre

vendredi 22 octobre

jeudi 21 octobre

mercredi 20 octobre

mardi 19 octobre

lundi 18 octobre

 

Soutenez-nous 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee
Réseaux sociaux