Article 

Volume de jeu, apport offensif, relation avec Mbappé : Bakker a marqué des points lors de Nice/PSG

Publié le lundi 21 septembre 2020 à 11:47 par Thibaut Brossard
Propulsé titulaire lors de Nice/PSG suite à la blessure longue durée de Juan Bernat et la suspension de Layvin Kurzawa, Mitchel Bakker a livré une prestation solide dans plusieurs aspects du jeu. Retour en détails sur sa performance.

Alors que tout ce que les réseaux sociaux comptent de supporters parisiens y allait de sa suggestion pour faire face à l’hécatombe que connaît le côté gauche de la défense parisienne en ce début de saison (grosse blessure de Bernat, longue suspension de Kurzawa), Tuchel a surpris son monde en annonçant en conférence de presse qu’il avait toute confiance en Mitchel Bakker et qu’un recrutement sur ce poste n’était pas nécessaire.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que le Néerlandais a parfaitement compris le message et bien répondu aux attentes de son coach. Au point de livrer une prestation très aboutie, sa meilleure depuis son arrivée dans la capitale à l’été 2019.

Ce qui frappe tout d’abord, c’est son gros volume de jeu. Il est en effet le deuxième joueur parisien qui a le plus touché le ballon (79) derrière l’inépuisable Verratti (121). Avec 10 duels disputés, il est, là aussi, le second Parisien (derrière Mbappé, 12). Il a par ailleurs gagné 5 de ces 10 duels. Il a en outre effectué 10 sprints, le second plus gros total de l’équipe derrière Mbappé justement.

Son entente côté gauche avec Mbappé a également agréablement surpris. L’attaquant français n’a pas hésité à le lancer plusieurs fois en profondeur lors des nombreux appels du Néerlandais, signe qu’il a confiance en lui. Mbappé lui a en tout adressé 6 passes, le second joueur qu’il a le plus cherché après Verratti (12), contre aucune pour Icardi... Bakker, quant à lui, a adressé 12 passes au Français. Une nouvelle fois, le jeu parisien a donc clairement penché à gauche : 38% des attaques.

Bakker a aussi réussi son premier centre en Ligue 1, après 5 échecs (4 cette saison face à Metz, et un la saison dernière). 55 de ses 60 passes ont globalement trouvé preneur et il est même l’auteur d’une passe clé (la première de sa carrière en Ligue 1 là aussi). Offensivement, donc, il a plutôt rempli sa mission.

Défensivement, également, l’international espoirs hollandais a répondu présent. Il a tout d’abord récupéré 8 ballons, ce qui en fait le meilleur du match dans cette catégorie.

Il a également réussi 3 de ses 4 tacles et signe là aussi la meilleure performance parmi l’ensemble des acteurs de la rencontre. Il est en outre l’auteur de 2 dégagements, 1 tir adverse bloqué et 1 interception. Ces chiffres confirment une impression visuelle où il fut rarement mis en défaut même si la vitesse d’Atal en première mi-temps, et le manque de repli de Draxler, l’ont parfois mis en difficulté.

Au final, Bakker aura, du moins l’espace de 90 minutes, rassuré les supporters parisiens sur sa capacité à élever son niveau de jeu à celui de la Ligue 1. Pourvu que ça dure !

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Joueur(s) lié(s) 
Match lié 


News 

Aujourd'hui

vendredi 30 octobre

jeudi 29 octobre

mercredi 28 octobre

mardi 27 octobre

lundi 26 octobre

dimanche 25 octobre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux