Article 

Avant la polémique, Aurier a sauvé la vie d'un joueur malien

Publié le mardi 11 octobre 2016 à 22:24 par Philippe Goguet
Si le passage en sélection ivoirienne de Serge Aurier a fait du bruit France suite à une célébration de but mal comprise, il a aussi sauvé la vie d'un joueur malien en l'empêchant d'avaler sa langue.

La Côte d'Ivoire recevait samedi dernier le Mali (3-1) dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du Monde 2018 et le latéral du PSG Serge Aurier s'était retrouvé dans une polémique bien française puisque la presse locale lui avait reproché sa célébration sur le but contre son camp qu'il avait provoqué. Si les adversaires d'Aurier ont rapidement expliqué qu'il n'y avait aucun mal, un autre acte du Parisien a été bien plus utile comme l'a expliqué le sélectionneur malien Alain Giresse.

Invité de RMC ce mardi soir, l'ancien entraîneur du PSG a raconté la scène : «Ce qui s’est passé, c’est que sur une action où le ballon est en l’air, le petit Doumbia, qui est tout fin et tout en vivacité, est courageux et va disputer le duel. Lamine Koné, l’ancien de Lorient et qui joue désormais en Angleterre, qui fait 30 kilos de plus que lui, est complètement battu et le massacre avec le coude.»

C'est alors qu'Aurier intervient comme l'explique Giresse: «Tous les joueurs prennent alors conscience que Doumbia est en train d’avaler sa langue et de s’étouffer. Et là, Serge Aurier, avec un joueur de chez nous, a eu le réflexe de vite le mettre sur le côté et de passer sa main pour lui retirer sa langue, car il était en train de perdre la vie. Aurier a eu un réflexe énorme. Je lui en ai parlé après et je l’ai même remercié d’avoir eu ce sang-froid.»

Depuis cet événement, Serge Aurier est resté discret et ne s'est exprimé ni sur sa célébration qui a tant fait parler en France ni sur ce geste héroïque.

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Joueur(s) lié(s) 


News 

jeudi 22 octobre

mercredi 21 octobre

mardi 20 octobre

lundi 19 octobre

dimanche 18 octobre

samedi 17 octobre

vendredi 16 octobre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux