Article 

Du tout ou rien pour les Parisiens en sélections

Publié le mercredi 12 octobre 2016 à 19:04 par Philippe Goguet
La trêve internationale est finie et le bilan est simple à faire pour les joueurs du PSG : ils ont soit beaucoup joué soit pas du tout. Mais tous n'ont pas tiré le même profit de la trêve internationale.

Deux matches complets pour la majorité

Répartis aux quatre coins du monde, les internationaux du PSG ont pour la plupart joué deux matches complets durent cette trêve, à l'image de Kurzawa, Matuidi, Krychowiak, Meunier, Rabiot, Cavani, Di Maria et Marquinhos. On pourrait presque y ajouter Augustin qui a joué un match et demi.

Sur les deux matches disputés, les plus convaincants ont été Meunier, Marquinhos, Rabiot, Augustin et Cavani, bons voire très bons dans les deux rencontres disputées. Le Belge s'impose notamment de plus en plus en sélection et a signé deux matches qui repoussent vraiment la concurrence, de même qu'Augustin à la pointe de l'attaque des Espoirs. Pour Marquinhos, Rabiot et Cavani, c'est plus la confirmation d'un statut de joueur titulaire qui s'est faite, même si Rabiot a probablement joué pour la dernière fois avec les Espoirs avant de passer chez les A.

Du côté des deux internationaux français que sont Kurzawa et Matuidi, titulaire depuis peu ou accompli, les deux matches n'ont apporté que peu d'enseignements. Kurzawa a des difficultés en défense mais apporte offensivement tandis que la technique de Matuidi est parfois approximative mais est largement compensée par son activité, notamment quand il faut aller au charbon. Lors de la prochaine trêve, on devrait encore les retrouver dans un rôle de titulaire malgré tout.

Concernant Di Maria et Krychowiak, leur statut n'est plus à établir, ils sont des cadres de leur équipe nationale respective mais ils ont déçu, particulièrement le Polonais qui a signé deux matches insignifiants alors que sa sélection a pourtant gagné à chaque fois. Pour Di Maria, c'est à peine mieux et il a seulement évité le bonnet d'âne parce que d'autres ont fait pire... Pour eux, la trêve a surtout confirmé leur forme en club, à savoir des joueurs en dedans et en manque de confiance actuellement.

Les exceptions Verratti et Aurier

Avec un match complet sur deux possibles, Marco Verratti est la vraie exception de la liste mais son sélectionneur avait annoncé dès son arrivée à Coverciano qu'il allait bénéficier d'un traitement adapté à son cas, donc tout en douceur après son retour de blessure. Remplaçant contre l'Espagne lors du premier match, il n'est pas du tout entré, une petite surprise vu à quel point il est attendu que le milieu du PSG prenne les rênes de la Nazionale. Lors du second match, en Macédoine, il était en revanche titulaire mais n'a pas forcément convaincu les observateurs, perdu comme ses partenaires sur le terrain. Un bilan moyen, tant en terme de temps de jeu que de performance pure.

Du côté de Serge Aurier, un seul match était au programme et le joueur du PSG l'a bien évidemment joué en intégralité, forçant même un Malien à marquer contre son camp sur un de ses centres. Pour le reste, on a surtout entendu parler de sa célébration suite à ce but, celle-ci donnant lieu à une grosse polémique en France. Le joueur était heureusement bien loin de tout ça puisqu'en Afrique et on évoque seulement maintenant le fait qu'il a également secouru un de ses adversaires durant le match. 

Thiago Silva, Kimpembe, Areola, les coiffeurs 

De retour, néophyte ou à peine installé en sélections, ces trois Parisiens n'ont pas du tout joué lors de la trêve internationale et ont passé les deux matches de leur équipe sur le banc. Si c'était attendu pour Kimpembe et encore plus Areola, cela reste une demi surprise pour Thiago Silva dont le retour en sélection était annoncé depuis le changement de sélectionneur du Brésil en juillet dernier, le nouveau venu Tite étant un de ses plus fervents défenseurs. La capitaine du PSG est revenu mais il a découvert que la hiérarchie avais changé durant son absence et qu'il allait devoir cravacher pour récupérer sa place et son ancien statut. Tite aurait pu profiter des deux matches gagnés largement avant la fin pour le relancer, il n'en a rien été, et ce alors que le nouveau sélectionneur du Brésil n'a même pas utilisé ses trois changements lors du dernier match.

De ces trois joueurs qui n'ont pas joué, l'expérience la plus positive reste pour Kimpembe, nouveau venu dans le groupe France et dont la côte va profiter de cette convocation, même sans jouer. Le grand vainqueur de cette trêve international, c'est même probablement lui, surtout en pleine négociation de son futur contrat. C'est en tout cas le seul dont le statut a changé de façon significative au cours de ces 10 derniers jours, et ce même sans jouer.

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Joueur(s) lié(s) 


News 

Aujourd'hui

mardi 27 octobre

lundi 26 octobre

dimanche 25 octobre

samedi 24 octobre

vendredi 23 octobre

jeudi 22 octobre

mercredi 21 octobre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux