Article 

Mbappé et Kimpembe sur courant alternatif lors d’Espagne-France (1-2)

Publié le lundi 11 octobre 2021 à 8:42 par Pierre Bastide
Avec deux parisiens titulaires, l’équipe de France a remporté la Ligue des Nations, ce dimanche soir à San Siro, en battant l’Espagne (2-1). Déjà buteur contre la Belgique, Kylian Mbappé a encore marqué.

Trois jours après sa victoire renversante contre la Belgique (3-2) en demi-finale de la Ligue des Nations, l’équipe de France a récidivé, ce dimanche soir, contre l’Espagne (2-1) pour s’offrir son premier trophée dans la compétition. Un scénario qu’elle doit encore en partie à Kylian Mbappé. Buteur et passeur décisif contre les Diables Rouges, l’attaquant du PSG était une nouvelle fois aligné sur le front de l’attaque du 3-4-1-2 avec Karim Benzema et a inscrit le but décisif des Bleus à la 80e minute.

Lancé dans le dos de la défense espagnole par Théo Hernandez, Mbappé a conclu du gauche après un passement de jambes devant Unai Simon. Sa 19e réalisation en sélection qui cache une prestation très terne. Grandiose contre la Belgique, le Parisien a cette fois été très discret contre la Roja. C’est ce que lui reproche L’Equipe avec une note de 5/10, soit le quatrième moins bon bilan côté tricolore. Le journal met en avant son « manque de justesse dans les relais » et pointe sa perte de balle à l’origine de l’ouverture du score de Oyarzabal (64e).

Le Parisien est nettement plus clément avec le buteur de 22 ans avec un 7/10. Le quotidien local reconnaît sa première période « frustrante », mais a apprécié son utilisation de la profondeur au retour des vestiaires pour peser sur la défense. Le journal francilien est moins élogieux concernant Presnel Kimpembe, aligné au poste d’axial gauche de la défense à trois française après avoir été laissé au repos jeudi. Il écope d’un 5/10, notamment à cause d’une première mi-temps difficile où il a « raté la majorité de ses interventions ».

Le journal L’Équipe est moins sévère concernant Kimpembe qui reçoit un 6/10. S’il reconnaît les difficultés du défenseur du PSG en première période, notamment dans le placement et face à la « vivacité » du jeune Gavi (17 ans), le quotidien souligne sa bonne deuxième mi-temps où « il a été dominant dans le un-contre-un et a participé à repousser les vagues espagnoles en fin de match ». Des performances à réaction, donc, mais qui permettent à l’équipe de France de retrouver le sourire après son Euro raté.

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Joueur(s) lié(s) 


News 

Aujourd'hui

dimanche 24 octobre

samedi 23 octobre

vendredi 22 octobre

jeudi 21 octobre

mercredi 20 octobre

mardi 19 octobre

lundi 18 octobre

 

Soutenez-nous 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee
Réseaux sociaux