Article 

Rocambolesque interruption administrative de Brésil/Argentine

Publié le lundi 6 septembre 2021 à 8:50 par Arthur Verdelet
Alors que l’on attendait un sommet de jeu entre les différents Sud-Américains du PSG ce dimanche soir, Lionel Messi, Neymar et leurs compères n’ont pu exprimer leur talent sur la pelouse. Brésil/Argentine a été arrêté juste après le coup d’envoi par les autorités sanitaires brésiliennes.

Tout le monde s’attendait à voir du beau jeu à l’occasion de ce Brésil/Argentine, mais personne n’aurait pu imaginer un tel scénario avant que les choses ne s'enveniment en avant-match. Il a même quasiment été impossible de voir du jeu hier soir puisque la rencontre a été stoppée dès la 6e minute. En cause ? La présence au sein du groupe visiteur de quatre joueurs, tous pensionnaires de Premier League, en l’occurrence Emiliano Martinez, Giovanni Lo Celso, Cristian Romero et Emiliano Buendia, ayant omis de déclarer leur séjour en Angleterre ces dernières semaines afin de pouvoir rejoindre leur sélection au plus vite.

Censés respecter une quarantaine de deux semaines comme tout voyageur en provenance du Royaume-Uni et interdits de pénétrer dans le stade de São Paulo (voire menacés d'être expulsés du territoire brésilien) par l’agence brésilienne de santé Anvisa en amont de la rencontre (dès samedi selon ses dires), ces derniers ont tout de même été inscrits sur la feuille de match, trois d’entre eux démarrant même sur la pelouse. C’est alors que quatre officiels de l’Anvisa ont rapidement fait leur apparition au bord du terrain pour demander la suspension de la rencontre pour violation des protocoles anti-Covid.

L’Anvisa justifie dans un communiqué cette intervention sur la pelouse, une fois le match lancé, la seule option qui lui restait après plusieurs tentatives infructueuses durant les heures précédentes : « La décision d'interrompre le jeu n'a jamais, en l'espèce, relevé du champ d'action de l'Agence. Cependant, la sélection de joueurs qui ont fait fi des lois brésiliennes et des règles sanitaires du pays, et qui ont également fourni de fausses informations aux autorités, a nécessité une action rapide et efficace de l'agence d'État. »

Des Argentins solidaires et un match définitivement interrompu

Solidaires de leurs quatre compagnons mis en cause, les Argentins ont donc rejoint le stade au complet malgré une première intervention à leur hôtel, puis ont choisi de tous quitter la pelouse une fois leurs coéquipiers évacués du terrain. Avec par la suite des scènes surprenantes, Lionel Messi ressortant notamment des vestiaires vêtu d’une chasuble de photographe avant de longuement parlementer avec certains adversaires et amis, Neymar et Daniel Alves, et surtout les autorités brésiliennes. Le capitaine de l’Albiceleste a notamment questionné le timing de l’intervention de l’agence sanitaire locale lorsque celle-ci lui a fait comprendre que « la sécurité sanitaire du pays passait avant tout ». « Cela fait trois jours que nous sommes là, pourquoi n’êtes-vous pas venus chercher les joueurs avant ? », a-t-il asséné.

Un discours partagé par son sélectionneur, Lionel Scaloni, précisant qu’« à aucun moment, on nous a notifié qu’on ne pouvait pas jouer le match ».  Après de très longues minutes d’attente sur la pelouse, les Brésiliens ont finalement organisé entre eux une opposition sur demi-terrain. Les Argentins ont eux quitté le stade, toujours au complet, après cet incroyable imbroglio. Reste désormais à savoir quelle sera la décision prise par la FIFA concernant le résultat de cette rencontre comptant pour les éliminatoires de la Coupe du Monde.

 

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Joueur(s) lié(s) 


News 

Aujourd'hui

mercredi 27 octobre

mardi 26 octobre

lundi 25 octobre

dimanche 24 octobre

samedi 23 octobre

vendredi 22 octobre

jeudi 21 octobre

mercredi 20 octobre

 

Soutenez-nous 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee
Réseaux sociaux