Article 

Thiago Silva : « Leonardo a fait ça de façon maladroite et précipitée »

Publié le lundi 28 septembre 2020 à 15:33 par Philippe Goguet
A peine arrivé à Chelsea, Thiago Silva a accordé un long entretien à France Football dans lequel il est revenu sur la façon dont son départ s'est passé. Et l'ancien capitaine n'a vraiment pas apprécié le comportement de son ex-directeur sportif Leonardo.

Son départ du PSG : 

« C'est une situation qui m'a énervé. La manière dont cela a été conduit ne m'a vraiment pas plu. Même s'il y avait le confinement, les choses auraient dû se faire différemment. J'étais au Brésil, en quarantaine, quand Leonardo m'a appelé pour me dire qu'à cause de la pandémie et des difficultés... (Il s'interrompt.) Non, d'abord, il m'a demandé si j'étais OK pour continuer deux mois de plus afin de disputer un éventuel Final 8. Je lui ai dit que oui. Mais il m'a répondu que le club n'irait pas au-delà de ces deux mois. Ce serait deux mois et rien d'autre. Ça aurait dû se faire différemment. »

La tentative de Leonardo de le retenir : 

« Toute ma carrière au PSG, j'ai donné le maximum, je n'ai jamais triché. C'est comme si trois matches durant le Final 8 avaient tout changé ? Et tout ce que j'avais réalisé pendant ces huit ans, ça ne comptait plus  ? Ce n'est pas cohérent. Leo a fait ça de façon maladroite et précipitée. Pas seulement avec moi d'ailleurs. Je pense aussi à Cavani qui est le meilleur buteur de l'histoire du PSG. Je le dis pour que le club progresse et ne commette plus ce genre d'erreurs à l'avenir. »

Ses adieux manqués avec le public du Parc : 

« C'est triste de ne pas avoir pu saluer les supporters. Le pire c'est que ce fut pareil au Milan AC. À l'époque, Pirlo, Nesta et Gattuso ont disputé leur dernier match et ont été célébrés par San Siro. J'étais là, mais j'ignorais que je disputais moi aussi mon dernier match. Finalement, j'ai disputé les JO de Londres et rejoint le PSG sans dire au revoir. Là, c'est terrible de ne pas avoir pu ressentir une dernière fois l'affection des fans du PSG. Ça me fait mal. Je vais continuer à supporter ce club qui restera à jamais dans ma vie. Ensuite, pourquoi ne pas revenir dans quelques années pour disputer un dernier match  ? On pourrait organiser un match amical entre le Fluminense et le PSG, non  ? »

L'approche de Lyon et sa signature à Chelsea :

« C'est seulement après la finale (de C1 face au Bayern, le 23 août, 0-1) que mon agent (Paulo Tonietto) m'a parlé des clubs intéressés et qu'il m'a dit que Juninho rêvait de me faire venir. Ça me rend très fier de savoir qu'il a pensé à moi, qu'il me voulait dans un rôle de leader. Ça prouve que mon travail au PSG a été reconnu. Je crois aussi avoir démontré lors du Final 8 que je pouvais encore être très performant. [...] En vérité, quand j'ai su que c'était fini avec le PSG, j'ai toujours espéré quelque chose de grand. Au début, on avait peur que mon âge soit un frein et que les dirigeants aient des préjugés négatifs. C'est très difficile de rebondir quand tu as dépassé les 33-34 ans. Mais j'ai voulu y croire, j'ai prié pour que Dieu me trouve un projet à la hauteur de mes ambitions. Il m'a entendu car Chelsea, c'est ce qui se fait de mieux en Angleterre. »

 

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Joueur(s) lié(s) 


News 

Aujourd'hui

lundi 19 octobre

dimanche 18 octobre

samedi 17 octobre

vendredi 16 octobre

jeudi 15 octobre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux