Article 

Avec ce PSG, c’est 3 points ou rien

Publié le dimanche 22 novembre 2020 à 11:57 par Antoine Jacquet
Avec la défaite à Monaco (3-2), le PSG a égalé le nombre de défaites de 2004/2005 à ce stade de la compétition. Ce triste record peut avoir plusieurs raisons : le manque de continuité et un nombre de matches nuls record. Le PSG compense aussi cette faiblesse par le fait qu'il gagne tous ses autres matches.

Le PSG est actuellement en tête de la Ligue 1 avec 4 points d’écart sur Monaco, nouveau dauphin des Parisiens. La meilleure attaque et défense de la compétition reste à ce jour parisienne et l'équipe de la capitale est toujours en course pour atteindre les huitièmes de finale de la Ligue des champions. Pour autant, la défaite à Monaco (3-2) fait mal dans le bilan parisien car elle voit le PSG atteindre un nombre de défaites historiques sous QSI à ce stade des compétitions.

Comme le souligne le compte Twitter Stats du foot, le PSG n’avait plus perdu 5 matches sur ses 14 premières rencontres en compétition officielle depuis la saison 2004/2005. À l’époque, l'équipe parisienne était dirigée par Vahid Halihodzic et les troupes du Bosniaque comptaient 6 défaites à ce stade. Pour l'anecdote, Coach Vahid sera d'ailleurs licencié dès le mois de février par Francis Graille malgré une année précédente très réussie.

En cette année 2020, deux raisons peuvent expliquer ce début de saison difficile et rempli d'embûches des troupes de Thomas Tuchel. Le manque de continuité dans les compositions est flagrant puisque le PSG n’a jamais aligné deux fois de suite le même onze de départ, ni même deux fois le même onze. Cela est notamment dû à deux choses : les blessures et les suspensions. Le PSG a une moyenne de plus de 6 absents par match sur ces 14 rencontres.

A Monaco, Thomas Tuchel avait par exemple aligné Danilo Pereira et Rafinha dans un milieu à deux. Ils avaient joué seulement 13 minutes dans cette configuration, en fin de rencontre contre Manchester United, et cela n'avait pas été très concluant avec une équipe mancunienne qui avait largement dominé la fin de partie. Un cran plus haut, les quatre attaquants alignés à Monaco jouaient pour la première fois ensemble et l'entraîneur parisien a d'ailleurs souligné après la partie que « c'est la première fois qu'on jouait dans cette structure-là ».

L'autre raison expliquant cette avalanche de défaites tient au nombre record de matches nuls concedés par l'équipe de Thomas Tuchel, à savoir très peu. Sur 118 matches, le PSG de l’entraîneur allemand a réalisé 11 nuls seulement, soit 9.3 % du total des rencontres. A titre de comparaison, Unai Emery et Laurent Blanc ont un bilan respectif de 13.2 et 16.9 % de matchs nuls. Depuis le début de saison, le PSG n’en a d'ailleurs pas fait un seul.

Cette absence de matches nuls implique que le PSG a aussi obtenu 9 victoires en 14 matches, soit 64 % de victoires. C’est plus que le Real Madrid, 50 % de matches gagnés, ou encore la Juventus Turin (55 %). L’impression donnée par cette équipe est donc celle de montagnes russes qui enchaînent les hauts et les bas de façon permanente et sans entre-deux. Un constat qui peut aussi s'appliquer au contenu des matches, notamment le dernier au cours duquel Paris est passé d'une mi-temps qu'il aurait pu boucler sur le score de 3-0 à une seconde période perdue sur ce score en question.

Dès mardi face à Leipzig, le PSG devra être à son plus haut pour pouvoir encore rêver de la qualification en huitièmes de finale.

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Match lié 


News 

Aujourd'hui

jeudi 03 décembre

mercredi 02 décembre

mardi 01 décembre

lundi 30 novembre

dimanche 29 novembre

samedi 28 novembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux