Article 

Le Qatar très attentif au rachat de l'OM (LP)

Publié le dimanche 5 juillet 2020 à 13:11 par Philippe Goguet
À la tête du PSG via son fonds d'investissement dans le sport QSI, le Qatar surveille attentivement le rachat éventuel de l'Olympique de Marseille. Le petit émirat du golfe soupçonne l'Arabie Saoudite d'être derrière ces manœuvres, le conflit géopolitique entre les deux pays s'exportant donc possiblement jusqu'en Ligue 1.

D'abord apparue dans les colonnes du journal marseillais La Provence via l'entourage du candidat au rachat du club Mourad Boudjellal, la rumeur faisant du Qatar un acteur très attentif à la vente de l'Olympique de Marseille se confirme sérieusement ce dimanche dans les colonnes du journal Le Parisien. Le petit émirat qui possède le PSG via son fonds d'investissement dans le sport QSI (Qatar Sports Investment) ne voit pas d'un très bon oeil certains des personnages qui veulent racheter l'OM.

Plusieurs offres ont été dévoilées par la presse ces dernières semaines mais un proche du Qatar voit les mêmes influences derrières celles-ci : « Nous avons des informations sur le fait que l'Arabie Saoudite cherche par tous les moyens à entrer dans le football. Les investisseurs privés agissent en service commandé, les dirigeants tentent d'arriver derrière des sociétés écran. » Qatar et Arabie Saoudite étant frontalement opposés d'un point de vue politique, ce rachat éventuel de l'OM est donc fortement surveillé à Doha.

Car si le Qatar a investi depuis longtemps dans le sport pour renforcer son influence, c'est nouveau pour son voisin qui s'est jusque-là signalé par le fameux beoutQ, le réseau de piratage soutenu par le régime saoudien qui diffuse gratuitement au Moyen-Orient toutes les chaînes de beIN Sports, le groupe appartenant au Qatar... Ces derniers mois, des investisseurs saoudiens ont tenté de racheter Newcastle mais beIN Sports, qui diffuse la Premier League dans le Golfe, s'est élevé contre ce rachat au point de réussir à le ralentir. Trois mois après, Newcastle n'est toujours pas vendu et la Premier League temporise...

En France, la LFP ne voit pas non plus d'un très bon oeil l'arrivée de l'Arabie Saoudite dans le paysage du football français comme le rapporte Le Parisien, notamment par rapport à... beoutQ. La Ligue expliquait ainsi à la mi-juin que « les preuves fournies par la LFP ont contribué à établir la responsabilité de l'Arabie saoudite dans les opérations de piratage de beoutQ ». Dur d'imaginer ensuite accueillir le même état dans un des clubs de l'élite, tout rachat devant être validé par la DNCG.

De son côté, le Qatar fera tout pour éviter que cela n'arrive selon Nicholas McGeehan, directeur d'une ONG dédiée aux droits humains et expert de la région du Golfe : « Le PSG est un joyau de la couronne pour le Qatar et le pays utilise ce club de manière très efficace au niveau politique. La dernière chose qu'il veut, c'est voir leur plus grand club rival racheté par leur plus grand et plus vieux pays rival. Je peux comprendre pourquoi les Saoudiens veulent s'impliquer et pourquoi les Qatariens sont contre. » 

Alors que le prochain PSG/OM aura lieu à la mi-septembre, celui dans les coulisses a visiblement déjà commencé...

 

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.


News 

Aujourd'hui

mercredi 12 août

mardi 11 août

lundi 10 août

dimanche 09 août

samedi 08 août

vendredi 07 août

jeudi 06 août

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux