Article 

Un expert de la préparation physique voit le PSG désavantagé

Publié le samedi 11 juillet 2020 à 16:57 par Marius Cassoly
Alors que le PSG a hérité de l'Atalanta Bergame en quart de finale de la Ligue des Champions, un préparateur physique interrogé par L'Équipe voit forcément le club parisien désavantagé et expose ses arguments.

Au moment où le PSG affrontera l'Atalanta Bergame le mercredi 12 août 2020 à Lisbonne (Portugal) en quart de finale de la Ligue des Champions, les joueurs de Thomas Tuchel n'auront disputé que deux rencontres officielles, face à Saint-Étienne en finale de la Coupe de France (24 juillet) et contre l'Olympique Lyonnais (31 juillet) en finale de la Coupe de la Ligue. En face, son adversaire italien aura de son côté 13 matches officiels dans les jambes en 42 jours.

« Les Italiens seront mieux armés »

Deux situations totalement différentes analysées par le préparateur physique Raphaël Fèvre, passé par le PSG, Bastia, Valenciennes ou Brest, interrogé par le journal L'Équipe« Le postulat de départ est évidemment de dire que les Italiens seront mieux armés. Ils auront beaucoup plus de rythme. Et, aussi poussée soit la préparation, rien ne remplace la compétition, surtout à un tel niveau. Les clubs français vont devoir insister sur la puissance et l'intensité beaucoup plus tôt qu'habituellement ».

Actuel entraîneur adjoint à Guingamp, Frédéric Bompard a officié auprès de Rudi Garcia à l'AS Roma, en Italie, et explique que les Italiens ont aussi dû revoir leur préparation habituelle : « Les Italiens ont l'habitude d'avoir une longue préparation physique, avec des stages. Ils ont naturellement dû s'adapter, mais il est évident qu'ils auront de l'avance ». Alors que l'Atalanta enchaine les matches à une grande fréquence, peut-on imaginer des conséquences physiques à terme ? « Malheureusement, je n'y crois pas trop. Mais peut-être seront-ils davantage touchés par les blessures ? », s'interroge Bompard. 

Enfin, Fèvre explique que « les Français vont peut-être pouvoir jouer sur une certaine fraîcheur. S'ils passent (un tour de qualification, ndlr), ils arriveront un peu plus frais sur l'enchaînement des matches de haut niveau ». Il y a quelques semaines, un préparateur physique avait répondu à nos questions sur le confinement, la reprise et les risques de blessure. 

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.


News 

Aujourd'hui

vendredi 27 novembre

jeudi 26 novembre

mercredi 25 novembre

mardi 24 novembre

lundi 23 novembre

dimanche 22 novembre

samedi 21 novembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux