Article 

Le Portugal n'a pas compris la sortie de Vitinha

Publié le mardi 2 juillet 2024 à 12:23 par Jean Chemarin
Remplacé à la 65e minute de jeu par Roberto Martinez alors qu'il réalisait un grand match, Vitinha est encensé ce mardi par la presse portugaise, qui n'a pas compris le choix du sélectionneur du Portugal de le remplacer face à la Slovénie.

Le Portugal a eu chaud, mais sera bien au rendez-vous des quarts de finale de l'Euro 2024 ce vendredi face à l'équipe de France de Randal Kolo Muani, Ousmane Dembélé, Bradley Barcola et Warren Zaïre-Emery, qui n'a toujours pas joué la moindre minute dans ce championnat d'Europe.

Lundi soir, le Portugal a dû attendre la séance des tirs au but pour éliminer la Slovénie et peut remercier son gardien Diogo Costa, qui a repoussé les trois tirs au but slovènes. Cristiano Ronaldo a lui raté un penalty lors des prolongations, mais a trompé Jan Oblak lors de la séance des tirs au but quelques minutes plus tard.

« Le remplacement de Vitinha à la 65e est incompréhensible »

Vitinha était lui titulaire, comme Nuno Mendes, et a réalisé un très bon match avant son remplacement à la 65e minute par Diogo Jota. Un remplacement que la presse portugaise n'a pas compris. « Pas grand-chose à signaler, juste le sentiment qu'il a été sorti trop tôt. Il a toujours été le phare de l'équipe, avec sa capacité habituelle à se sortir de situations délicates avec classe et à faire circuler le ballon dans les espaces intérieurs. Il a fait ce que presque personne d'autre ne pouvait faire, mais Martínez voulait autre chose », écrit ce jour le quotidien sportif portugais Record.

Même sentiment du côté de O Jogo, qui lui a attribué la note de 6/10 : « L'un des meilleurs jusqu'à sa sortie à la 65e minute. Avec sa règle et son équerre, il a surpris ses adversaires par un flot ininterrompu de passes et a même délivré un centre ». A Bola lui a aussi mis 6/10 et a également regretté son remplacement : « Le moteur du milieu de terrain portugais, le lien principal entre la défense et l'attaque, et également dangereux dans le dernier tiers, comme ce centre parfait pour Cristiano (qui a raté son saut). Son remplacement à la 65' est incompréhensible. » 

« L'état de la pelouse est à l'origine de ce changement »

Si le Portugal s'est qualifié et a finalement évité à Vitinha de disputer 55 minutes supplémentaires, ce qui pourrait lui servir vendredi face aux Bleus, Roberto Martinez a forcément été interrogé sur son coaching après le match et sur sa décision de sortir le milieu de terrain du PSG. Et sa justification a déjà beaucoup fait réagir sur les réseaux sociaux.

« L'état de la pelouse est à l'origine de ce changement, s'est ainsi justifié le Catalan. Cela n'a pas aidé l'équipe sur le terrain. La pelouse n'est pas rapide, elle n'est pas stable. La Slovénie a souffert de la même manière que nous. Le jeu intérieur ne pouvait pas fonctionner avec les risques à prendre et les lignes de passes. Cela favorisait ce que la Slovénie essayait de faire. L'idée était d'ajouter de la largeur et de la fraîcheur. J'ai dû sortir Vitinha parce que nous ne pouvions pas utiliser le jeu intérieur. »

Passé en zone mixte, le milieu défensif portugais João Palhinha a lui aussi commenté le remplacement de Vitinha : « Vitinha finit toujours par être le chef d'orchestre, si l'on peut dire. Il est le moteur de notre équipe lorsque nous avons le ballon, et son absence se fait sentir. Mais c'était le choix du coach et il faut toujours respecter ses décisions. »

Nuno Mendes « intense en défense et éblouissant en attaque »

Vendredi face aux Bleus, Vitinha sera à n'en pas douter encore titulaire, lui qui a pris une nouvelle dimension en sélection durant cet Euro 2024. Titulaire au poste de latéral gauche face à la Slovénie, Nuno Mendes a lui joué tout le monde et a aussi répondu présent, malgré plusieurs coups reçus.

« Il s'est fait une petite frayeur à la 19e minute lorsqu'il s'est écroulé en se tenant la cheville droite, mais ce n'était qu'une frayeur. Il a réagi peu après en effectuant deux interceptions de grande qualité (22') pour stopper deux tentatives de Sporar. Et il a enlevé le pain de la bouche de Sporar (39') sur l'action la plus dangereuse de la Slovénie. Intense en défense, éblouissant en attaque, il grandit dans cet Euro », écrit ce mardi A Bola, qui lui a mis un joli 7/10.


Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Joueur(s) lié(s) 

News 

Aujourd'hui

vendredi 12 juillet

jeudi 11 juillet

mercredi 10 juillet

mardi 09 juillet

lundi 08 juillet

dimanche 07 juillet

samedi 06 juillet

vendredi 05 juillet

jeudi 04 juillet

mercredi 03 juillet

mardi 02 juillet

 

Soutenez CulturePSG 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee