Article 

Le PSG fait exploser Lens en CFA (4-1)

Publié le samedi 12 décembre 2015 à 17:02 par Philippe Goguet
Le PSG a largement battu le RC Lens en CFA (4-1) ce samedi après-midi. Après une première mi-temps équilibrée mais dominée au score (but d'Ongenda), les jeunes Parisiens ont fait exploser les Lensois en 10 minutes grâce à des buts de Pereira de Sa, Augustin et Kimpembe).

La composition :

Remplaçants : Louchet (g), Traoré, Demoncy, Meïté et Petrilli

Le match :

Si la première occasion du match est pour le PSG sur une percée de Roli Pereira de Sa conclue par une frappe en rupture que le goal dévie en corner, Paris perd vite le fil et Lens prend alors la rencontre en main. Les occasions sont rares, tout juste une frappe au-dessus sur un centre en retrait (11e), mais le PSG subit le jeu et se retrouve à défendre la plupart du temps. Les rares opportunités de contre sont en plus mal jouées et le match se joue principalement au milieu. Après 20 minutes, un contact entre Augustin et Moore est douteux dans la surface mais la même situation se reproduit en face et l'arbitre dit à chaque fois de jouer. Lens se crée toutefois une vraie occasion à la 22ème minute sur un bon centre mais Kimpembe dégage en catastrophe aux 6m. 

Côté Paris, on réagit avec une montée de Ballo-Touré conclue par un centre dévié en corner et celui-ci, joué en deux temps, permet au milieu relayeur d'envoyer une grosse frappe que le goal capte en deux temps. Le match bascule finalement peu après quand Augustin intercepte une passe en retrait d'un défenseur et s'enfonce dans la surface. Face au gardien, il la joue collectif et décale Ongenda seul au centre qui marque (1-0, 29e). Après cette ouverture du score, Lens repart de l'avant mais peine toujours autant à se créer des occasions et c'est Paris qui passe proche du 2-0 juste avant la pause : Augustin est lancé face au gardien mais pousse trop son ballon et le Lensois repousse. Cela revient sur Roli Pereira qui est lui aussi contré par le gardien, à la limite des 16m, voire peut-être même en dehors... A la pause, le PSG ne fait pas un gros match mais mène malgré tout.

La 2ème mi-temps reprend sans Ongenda et Kimpembe, restés trop longtemps au vestiaire, mais le PSG s'en sort bien malgré une minute à 9 contre 11 et c'est finalement à la 50ème que le PSG a chaud mais la frappe en bonne position d'un Lensois est heureusement déviée au-dessus de la barre. La rencontre monte en température avec de nombreux contacts mais l'arbitre laisse beaucoup jouer et ne siffle pratiquement rien. Pendant cette période un peu folle, Descamps sort dans les pieds d'un Lensois et Augustin exploite mal une superbe passe de Nkunku. Après l'heure de jeu, cela se calme et le même Nkunku provoque un penalty en dribblant à l'entrée de la surface. Roli Pereira de Sa voit sa frappe être repoussée mais il est présent pour reprendre de près (2-0, 65e).

Lens coule et le buteur sur penalty leur met la tête sous l'eau juste après. Il fixe aux 20m dans l'axe, revient sur son pied gauche et envoie d'une superbe passe en profondeur Augustin au but. Le buteur finit parfaitement face au gardien (3-0, 69e), enfonçant les Lensois. Le festival continue quand Meïté, tout juste entré, envoie un superbe centre pour Augustin au 1er poteau. La reprise de l'attaquant s'écrase sur la barre mais Kimpembe, à la base de l'action, avait continué sa montée et finit le travail de la tête (4-0, 73e). 

Le même Kimpembe est en revanche bien moins brillant quelques instants quand il fait une grosse faute sur un contre et frôle le rouge en raison de son attitude limite avec l'arbitre. Quelques instants plus tôt, il avait déjà été très douteux dans un duel avec l'attaquant sur un ballon aérien hors de danger pour le PSG. La fin de match est très ouverte et les jeunes Lensois n'abandonnent pas dans le jeu. Ils sont finalement récompensés à la dernière seconde par une tête piquée imparable sur un coup-franc excentré (4-1, 93e).

Le PSG s'impose finalement 4-1 face au RC Lens grâce notamment à une deuxième période de très bonne qualité et 10 minutes infernales au cours desquelles ils auront fait exploser les jeunes Lensois. 

Les joueurs :

Dans les buts, Descamps a été régulièrement sollicité et il a tout bien fait, notamment sur des sorties dans les pieds ardverses. Au pied, il a tenté de s'appliquer a plutôt réussi.

En défense centrale, la charnière Batubinsika/Kimpembe a été souvent sollicitée et a fait un match entre satisfactions et petites erreurs. Batubinsika a été moins sollicité et s'est fait discret mais n'a pas commis de gros impairs. Côté de Kimpembe, on a réussi des actions plus marquantes mais fait des fautes pas normales pour un joueur professionnel parisien. Le bilan est donc légèrement mitigé, même s'il faut souligner que Lens ne s'est pas créé beaucoup d'occasions franches grâce à eux.

Côté droit, Georgen a encore beaucoup donné et il a véritablement été impeccable défensivement. Offensivement, il a eu plus de mal à combiner avec Taufflieb mais ses sorties de balle ont été très bonnes. Côté gauche, le constat est un peu le même pour Ballo-Touré et, comme mercredi face au Shakhtar, les deux joueurs ont donc été les auteurs d'un match solide.

Au milieu, Eboa-Eboa a eu du mal à se positionner en première période pour son retour au milieu du terrain et il a souvent couru dans le vide. Une fois qu'il a (re)pris la mesure de son poste, il a vraiment été intéressant et fait parler à la fois son impact dans les duels et sa relance. Un bon match sur la durée, donc. Remplacé par Demoncy, qu'on a à peine eu le temps de voir.

Nkunku a probablement été le meilleur Parisien de la première période avec de nombreuses tentatives, souvent intelligentes, mais il n'était pas aidé par ses partenaires, attentistes. En seconde période, il a été moins en vue mais décisif en provoquant un penalty. Le constat est opposé pour Roli Pereira de Sa, discret en première période et à la recherche de sa place, mais redoutable en seconde mi-temps quand le PSG a accéléré. Il se retrouve à la base de beaucoup d'actions et ses orientations ont souvent été pertinentes. 

Taufflieb a été discret côté droit mais il a toujours travaillé pour son équipe, comme souvent. Remplacé par Meïté en fin de match qui s'est vite mis en évidence. Côté gauche, en théorie, Ongenda s'est beaucoup recentré pour tenter de participer au jeu mais il a trop rarement su se mettre dans le bons sens malgré quelques gestes techniques de qualité. Il fait un match convenable mais l'envie n'était pas forcément très présente. 

En pointe, Augustin était isolé mais il a su se montrer patient. Si la charnière centrale lensoise a su l'isoler et le contenir en première période, il les a fait exploser par la suite entre ses appels, ses dribbles et son jeu en pivot. Déjà décisif avant la pause quand il avait parfaitement anticipé une passe en retrait, il a fait encore mieux par la suite avec un but qu'il conclut de façon très propre.

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.


News 

Aujourd'hui

lundi 26 octobre

dimanche 25 octobre

samedi 24 octobre

vendredi 23 octobre

jeudi 22 octobre

mercredi 21 octobre

mardi 20 octobre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux