Article 

Blanc revient sur le cas de Sirigu et tacle L'Equipe

Publié le samedi 12 décembre 2015 à 14:54 par Philippe Goguet
Laurent Blanc est revenu en conférence de presse sur le cas de Salvatore Sirigu et a précisé ce qui s’était passé lors du match contre le Shakhtar Donetsk, le journal L'Equipe ayant avancé que le gardien avait refusé de jouer. Le coach a largement démenti cette information.

Présent en conférence de presse à la veille d’affronter Lyon, Laurent Blanc est revenu sur la situation de Salvatore Sirigu face à Donetsk, le journal L’Equipe ayant annoncé jeudi que le gardien italien avait refusé de jouer contre le club ukrainien. Le coach parisien a lourdement taclé les journalistes auteur de l’article et donné sa version de l’histoire.

Le tacle à L'Equipe :

Interrogé sur le sujet par une journaliste, le coach parisien s’est montré très offensif sur le sujet : « Je vous remercie de poser la question car les deux personnes qui ont titré cela ne sont pas là et c’est avec grand regret que je ne les vois pas. Et si vous ne me l’aviez pas posé, je vous aurais dit ce que j’avais à dire. » Et comme cela ne suffisait pas, le coach a également mis la pression sur la source de cette information : « Je vais vous dire la vérité. D’abord, je me demande comment l’info est sortie mais ils ont vraiment un bon informateur au PSG et on commence à le deviner donc c’est encore une meilleure chose. Bref. »

Blanc donne sa version 

Une fois ceci dit, Blanc est passé à sa version de l’histoire : « J’avais l’intention de faire jouer Salvatore Sirigu pour deux raisons. Il y avait le match de Coupe de la Ligue une semaine après et c’est le gardien n°2 qui fait les coupes donc cela lui permettait de faire un match avant celui-là et c’était pour moi une bonne chose. La 2ème chose, c’était que cela faisait quand même un certain temps qu’il n’avait pas joué puisque son dernier match comme titulaire était à Bastia et cela commence à dater. Pour toutes ces raisons, plus le fait que c’était un match sans enjeu en Coupe d’Europe mais quand même un match intéressant à jouer au PSG, mon idée était de le faire jouer. »

Blanc justifie ensuite sa position : « C’est pour ça qu’en conférence de presse, quand j’ai répondu à la question sur le gardien que j’avais en tête demain, j’ai répondu "oui". Mais il me fallait faire quelque chose d’important qu’eux ne savaient pas, c’est de discuter avec Salvatore, ce que j’ai fait la veille du match. » 

Arrive enfin le moment de l’explication : « Je lui ai exposé mon avis, celui de le faire jouer, mais je lui ai aussi exposé les conséquences que cela pouvait avoir parce que je voulais qu’il prenne une décision en ayant connaissance de tout. Je lui ai dit que je voulais le faire jouer mais que, s’il était titulaire en C1 et qu’il partait au mois de janvier pour un club qui fait un bon parcours en Champions League, tu ne seras pas qualifié à cause de ce match-là. Je lui ai demandé son avis et il m’a dit qu’il avait envie de jouer. Il m’a dit "ma situation sportive peut évoluer au mois de janvier et je vais être pénalisé par ce match-là". Je lui ai donc dit "Sois tranquille, je vais prendre la décision et tu ne vas pas jouer, c’est Kevin Trapp qui jouera." Voilà comment cela s’est passé, vous savez la vérité. »

Le tacle, deuxième partie

Et en conclusion, Blanc en remet une couche sur les deux journalistes de l’Equipe : « Quand je vois l’article qui a été fait et le titre, ce n’est pas tout à fait la même chose et c’est pour ça que j’aurais aimé leur expliquer de vive voix et les yeux dans les yeux. Merci d’avoir posé cette question. »

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Joueur(s) lié(s) 
Match lié 


News 

Aujourd'hui

mardi 24 novembre

lundi 23 novembre

dimanche 22 novembre

samedi 21 novembre

vendredi 20 novembre

jeudi 19 novembre

mercredi 18 novembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux