Article 

Gestion de Neymar, absence de Paredes, le match, Tuchel revisite Dortmund/PSG à froid

Publié le samedi 22 février 2020 à 17:16 par Philippe Goguet
Quatre jours après la défaite à Dortmund, l'entraîneur du PSG Thomas Tuchel est longuement revenu sur la rencontre lors de la conférence de presse du jour. Il a affirmé ne pas regretter sa gestion de Neymar, s'est expliqué sur l'absence de Paredes et a trouvé que son équipe a globalement manqué de détermination.

Les sujets Neymar et Paredes vite expédiés

Après avoir expliqué à l'issue de la rencontre qu'il n'avait « pas de regrets », Thomas Tuchel est revenu à froid et quatre jours après  sur la défaite 2-1 de son équipe sur la pelouse de Dortmund lors de la conférence de presse du jour. L'après-match avait notamment été marqué par la sortie de Neymar qui avait critiqué la gestion de sa blessure aux côtes par le club. Tuchel s'est quant à lui positionné derrière le PSG : « Il n'y a rien à expliquer, cela a toujours été des discussions entre les médecins, le club et moi, le coach. Avec une blessure, on prend les décisions et c'est comme ça. »

 « Imaginez, si on l'avait laissé jouer, que sa blessure se soit aggravée et qu'il soit finalement indisponible pour trois mois… »

Il va même refuser de faire de la mise au placard du Brésilien avant la rencontre une erreur : « Imaginez, si on l'avait laissé jouer, que sa blessure se soit aggravée et qu'il soit finalement indisponible pour trois mois… On aurait eu la même question aujourd'hui ; est-ce que c'est votre faute si vous l'avez laissé jouer ? On décide à l'instant "t", pas après. Vous pouvez me faire confiance : on a énormément réfléchi dans nos têtes pour cette décision. C’est clair pour tous mes joueurs et aussi avec Ney : je veux jouer chaque match avec lui. Je voulais qu'il joue contre Lyon et Dijon mais on a une responsabilité et on fait avec les médecins, le club et moi. On a pris cette décision. Maintenant, il doit jouer pour regagner confiance et capacité. Un maximum de temps de jeu d'ici au match retour ? Mais oui ! Si c’est possible, oui, bien sûr.»

« C’était un choix sportif. »

 

Tuchel est aussi revenu sur l'un de ses choix forts de l'avant-match, à savoir l'absence de Paredes dans le groupe : « On est arrivé à Dortmund avec Marco Verratti, Idrissa Gueye, Marquinhos et Tanguy Kouassi, on avait donc quatre joueurs pour deux postes au milieu. C’était une décision en faveur de Tanguy parce qu’il peut jouer aussi bien en défense qu'au milieu. Marquinhos a débuté en défense mais il peut aussi jouer au milieu. C'était une décision pour les autres, pas contre Leo, et afin d'avoir toutes les possibilités à tous les postes sur le banc. C'était super difficile de choisir 16 joueurs (de champ) pour un match comme ça. C’était un choix sportif.»

Le contexte et la détermination pointés du doigt

Relancé sur une analyse à froid de la défaite à Dortmund, l'entraîneur va insister, une nouvelle fois, sur le contexte : « Un match à Dortmund, c’est possible mais c'est difficile de trop l'analyser en vidéo après. Car l’énergie dans le stade, l'atmosphère, le contexte, l’ambiance, la mentalité avec laquelle cette équipe de Dortmund joue, on ne peut le sentir que sur le terrain, pas sur la vidéo après. C'est un peu comme à Liverpool : ça peut amener une équipe à être encore plus courageuse, plus agressive que d’habitude grâce à l'atmosphère. »

« Il nous a manqué la même détermination que Dortmund pour gagner ce match »

L'Allemand va toutefois admettre que son équipe a eu des manques dans plusieurs domaines : « Bien sûr qu'on a revu le match plusieurs fois et il aurait pu y avoir des situations plus justes techniquement et tactiquement mais ce n'est pas isolé, c'est dans le contexte donc c'est un peu difficile. Pour moi, il nous a manqué la même détermination que Dortmund pour gagner ce match. On a manqué aussi de potentiel à s'adapter aux situations et on n'a pas fait absolument tout ce qui est nécessaire. Ce n’était pas notre meilleur match mais pas un match horrible non plus. On a joué 14 matches en 2020 quand ils en ont joué 7, ils ont eu aussi un jour de plus de récupération. Il y a des choses qu'on pouvait sentir sur le terrain mais aussi techniques et tactiques, c’est toujours un mix. Il y a des choses à améliorer. On va le faire, on va essayer. »

A écouter le coach du PSG, le club a finalement vécu le même épisode qu'il y a un an : « C’est presque la même situation que l’an dernier à Anfield (défaite 3-2 en poules). On a fait un peu le même match à Dortmund qu’à Liverpool. Un match dont on n'avait pas été satisfait. Il manquait des choses, pas seulement sur le plan technique ou tactique. On est sorti d'Anfield avec le même sentiment qu'à Dortmund. » Pour la même revanche ?

Joueur(s) lié(s) 
Match lié 


News 

Aujourd'hui

mercredi 08 avril

mardi 07 avril

lundi 06 avril

dimanche 05 avril

samedi 04 avril

vendredi 03 avril

jeudi 02 avril

mercredi 01 avril

mardi 31 mars

lundi 30 mars

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux