Article 

La course au titre, Neymar, la finale contre Monaco, etc, la conf' complète de Pochettino après PSG/Reims (4-0)

Publié le lundi 17 mai 2021 à 0:50 par Arthur Verdelet
Signe que l'intérêt du match n'était pas vraiment immense, Mauricio Pochettino a plus parlé de la course au titre à distance avec le LOSC que de PSG/Reims (4-0) lors de sa conférence de presse d'après-match. Il a aussi évoqué la finale de Coupe de France de mercredi soir contre Monaco, le cas de Neymar ou encore donné des nouvelles de quelques joueurs.

Pourquoi Idrissa Gueye et Abdou Diallo ont-ils finalement été retirés de la feuille de match à la dernière minute ?
« Ils souffrent d’une gastro-entérite et se sentaient mal. Ils sont donc rentrés chez eux. »

Est-ce que le match nul de Lille vous conforte dans l’idée d’y croire jusqu’au bout pour le titre ?
« Oui, d’autant plus que dans le football, croire est le plus important. Il peut tout se passer. Nous devons à tout prix faire notre travail à Brest et espérer que Lille ne gagne pas à Angers. Il faut y croire et nous allons le faire. Nous sommes dès maintenant concentrés sur la finale de Coupe de France contre Monaco. Mais logiquement nous pensons qu’en l’emportant lors de la dernière journée, Angers puisse faire un bon match contre Lille et leur faire perdre des points. »

Vous n’étiez pas d’accord avec l’idée d’avantage psychologique que le PSG peut avoir sur ses adversaires pour le titre. Mais est-ce que votre équipe n’aurait justement pas pris un avantage psychologique sur Lille au vu du déroulé de la soirée ?
« L’avantage de points est la réalité. L’avantage psychologique n’existe pas, puisque l’avantage de points reflète une forme. Nous allons voir quelle performance Lille va faire contre Angers, et celle que nous ferons contre Brest. Nous sommes là, confiants dans le fait que nous pouvons faire un bon match et leur mettre la pression. Nous espérons un résultat positif pour nous et devons attendre. Cela ne me paraît pas être lié au psychologique, mais plutôt une question de rendement et de jeu de l’équipe dans ce cas. »

Même si c’est une question de performances sportives, Paris a l’habitude de jouer avec la pression, mais Lille beaucoup moins. Pourrait-ce être un avantage pour votre équipe de connaître l’atmosphère de ces matches couperets ?
« Il est difficile de le savoir. On entre dans un domaine difficile à mesurer. C’est clair que quand tu joues sous pression, les équipes avec plus de joueurs d’expérience sont utiles, mais je pense que Lille a des joueurs d’expérience qui évoluent sous pression, tout comme le PSG bien évidemment. Je vais me répéter, mais je pense que cela passera par les états de forme, et très souvent les performances. Et pas spécialement par un avantage psychologique pouvant s’exercer lors de la dernière journée. »

Serge Aurier est annoncé avec instance de retour au PSG ces derniers jours. Vous l’avez entraîné à Tottenham, seriez-vous prêt à retravailler avec lui à Paris ?
« Je ne crois pas que ce soit le moment de parler de joueurs évoluant dans d’autres clubs. Ce n’est pas le moment pour le faire aujourd’hui. Nous devons atteindre nos objectifs et terminer le championnat. Le club prendra la meilleure décision, comme toujours et comme chaque club, pour pouvoir améliorer l’équipe. »

Pourquoi Julian Draxler est-il sorti aussi tôt ? Était-ce dû à une blessure ou à un choix tactique ?
« Julian est sorti à cause d’une gêne. Ce n’était pas un changement tactique, mais bien à cause de la gêne qu’il a subi. Nous verrons demain dans quel état il se trouve. »

Le match de Monaco arrive dès mercredi. Comment faire pour que les joueurs soient au top de leur forme pour cet évènement ?
« Dans ces moments, les états de forme sont ce qu’ils sont. Ils ne peuvent pas changer en quelques jours. Nous y faisons face de la meilleure des manières, l’envie est là, ainsi que l’envie de gagner un nouveau trophée. Nous devons jouer avec la meilleure motivation possible mercredi, afin de donner au club une nouvelle fois la possibilité de remporter un autre trophée. »

Vous avez laissé Neymar sur le terrain jusqu’à la fin du match ce soir. Cela signifie-t-il que vous avez abandonné l’idée de le récupérer mercredi pour la finale dans le cas où le PSG fait appel de sa suspension devant le CNOSF ?
« C’est encore autre chose, nous verrons. C’est clair qu’il n’a quasi pas joué contre Montpellier, donc il faisait partie des joueurs qui pouvaient jouer 90 minutes aujourd’hui. Nous verrons ce qu’il va se passer et quelle décision sera prise. »

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Joueur(s) lié(s) 
Match lié 


News 

Aujourd'hui

mardi 22 juin

lundi 21 juin

dimanche 20 juin

samedi 19 juin

vendredi 18 juin

jeudi 17 juin

mercredi 16 juin

mardi 15 juin

lundi 14 juin

dimanche 13 juin

samedi 12 juin

vendredi 11 juin

 

Soutenez-nous 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee
Réseaux sociaux