Article 

Le match, le rebond de son équipe, MBappé, les supporters, etc, la conf' complète de Galtier après Brest/PSG (1-2)

Publié le dimanche 12 mars 2023 à 0:41 par Arthur Verdelet
Après la victoire 2-1 à Brest arrachée à la dernière seconde par Kylian Mbappé, c'est un Christophe Galtier forcément heureux et soulagé qui s'est présenté en conférence de presse. Il a été question du déroulement du match, qu'il a en partie expliqué, de la capacité de son équipe à se remobiliser, du soutien continu des fans ou encore de l'altercation Belkebla/Mbappé qui aurait pu valoir une expulsion au capitaine parisien du soir. Voici ses propos en intégralité.

Cette victoire a été longue à se dessiner, mais elle doit faire beaucoup de bien au groupe, non après l’élimination face au Bayern Munich en 8es de finale de Ligue des Champions (0-1, 2-0) ?
« Oui, effectivement. Je disais tout à l’heure à vos collègues que le scénario peut paraître dur pour Brest. Mais nous avons eu sept ou huit situations, contre une seule pour eux. Nous avons marqué deux buts. Mais je retiens surtout notre grosse première demie heure durant laquelle nous aurions dû marquer plus. En deuxième mi-temps, le match était plus ouvert. Nous avons eu des situations favorables, donc au nombre d’occasions, notre victoire est méritée. Elle arrive trois jours après une grosse déception, notre élimination à Munich.

« On se doit de ne rien lâcher pour nos supporters »

Il a fallu remobiliser tout le monde, l’ensemble des secteurs, pour rappeler qu’il restait l’objectif très important d’aller chercher un onzième titre en Ligue 1. Un record en France, rappelons-le. Il faut aussi créditer nos supporters, qui ont été très nombreux à Munich et ont encore été omniprésents ce soir malgré la déception. On se doit de ne rien lâcher pour eux. Dans ce match, il y a quelques fois eu des situations durant lesquelles nous avons semblé être moins bien, mais il y a de la fatigue. L’équipe a su bien réagir. Il n’y pas de petite victoire, mais il y a victoire. »

Avez-vous pu ressentir un peu de « spleen », des moments où l’élimination traînait dans les têtes durant la rencontre ?
« Le lendemain de Munich, ça a évidemment été difficile. Nous avons voyagé jeudi et ça a été dur. Vendredi, les joueurs ont beaucoup parlé entre eux et j’ai également énormément échangé avec mon groupe. J’ai ressenti pendant le voyage qu’il y avait de la concentration et une envie de venir chercher une victoire après cette immense déception. Au fur et à mesure de la rencontre, il y avait bien sûr de la fatigue. J’ai dû faire des changements et il y avait également beaucoup de joueurs absents. Mais je n’ai pas senti de spleen ou que l’équipe lâchait. Nous savions qu’il allait y avoir des moments difficiles pendant le match.

« De ce que j’ai pu voir vendredi et ce samedi, j’étais confiant »

De ce que j’ai pu voir vendredi et ce samedi, j’étais confiant concernant la capacité de mon groupe à revenir et à l’emporter. Nous en sommes à quatre victoires de suite en Ligue 1. Je dis très souvent à mes joueurs que nous avons des points d’avance (11 sur Marseille qui reçoit Strasbourg dimanche soir, à 20h45) et que nous devons les conserver. Si nous pouvons creuser l’écart, ce serait encore mieux. »

Quelques minutes avant d’inscrire le but de la victoire pour Paris, Kylian Mbappé a eu un geste d’humeur qui aurait pu causer son exclusion. Est-ce lié à la frustration emmagasinée au cours de la semaine ?
« Non, je ne pense pas. Je n’ai pas revu les images. L’arbitre a donné un carton jaune à chaque joueur. Je pense que c’était bien comme ça. De la frustration, je ne sais pas. Kylian a eu deux ou trois situations où il aurait pu marquer, comme l’équipe en général. Kylian, Leo (Messi), l’équipe avait envie de gagner. Je ne pense pas que ce soit lié à la défaite de mercredi (à Munich), mais à une grosse envie de gagner ce soir. C’est tout. »

Quel est le sentiment qui prédomine après cette rencontre, du soulagement avec cette victoire qui permet de tout de suite rebasculer dans le bon chemin ?
« C’était bien sûr un match compliqué. Il n’y a pas de match facile. Tout le monde s’arrête sur le but tardif, mais nous avons tiré dix-sept fois au but, cadré huit fois et tiré sur la transversale. Le gardien brestois (Marco Bizot) a fait des arrêts également. Je suis convaincu que notre victoire est méritée. Il y a des moments difficiles dans un match, effectivement. Est-ce facile de gagner ? Non. Est-ce un soulagement ? Non. Nous sommes dans la continuité avec cette quatrième victoire de suite. Je suis satisfait. »

Appréhendiez-vous la réaction des supporters qui vous ont finalement soutenu tout au long de ce match à l’extérieur ?

« On peut nous reprocher certaines choses, mais les joueurs sont sérieux et se battent jusqu’au bout »

« Non, aucun doute. Je le répète, mais nos supporters sont très présents. Lors du match contre Lille (4-3), ils nous ont beaucoup poussés au Parc des Princes. Ça avait été pareil à l’aller contre le Bayern et mercredi encore à Munich. Ils étaient là. On peut nous reprocher certaines choses, mais les joueurs sont sérieux et se battent jusqu’au bout. Tout n’est pas parfait mais il y a toujours cette envie de gagner des matches. Les fans sont omniprésents et je les remercie. C’est très bien ! »


Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Match lié 

News 

vendredi 31 mars

jeudi 30 mars

mercredi 29 mars

mardi 28 mars

lundi 27 mars

dimanche 26 mars

samedi 25 mars

vendredi 24 mars

jeudi 23 mars

 

Soutenez CulturePSG 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee