Article 

Le match, les absents, les jeunes, son futur, etc, la conf complète de Galtier après PSG/Rennes

Publié le dimanche 19 mars 2023 à 21:59 par Kevin Monaci
C'est un Christophe Galtier forcément déçu qui s'est présenté en conférence de presse après PSG/Rennes (2-0). Il est notamment revenu sur le scénario du match qu'il a estimé beaucoup lié aux arrêts de Mandanda, il a commenté les très nombreuses absences de son groupe et les conséquences qu'elles ont eues notamment avec des jeunes et a fini en revenant sur les bruits forcément présents autour de son avenir alors que son équipe a beaucoup perdu ces dernières semaines.

Est-ce que vous considérez que c’est vraiment un mauvais match, au-delà de la défaite ? Est-ce que vous êtes contrarié ?

« Les défaites me contrarient tout le temps. Chacun a sa lecture du match, il y a ce que vous voyez des tribunes, ce que nous voyons du banc de touche, ce qu’on vient de revoir. On a concédé des situations, notamment celle qu’ils ont en fin de première mi-temps, à un moment clé du match. On prend un deuxième but en début de seconde mi-temps avec une perte de balle dangereuse à l'intérieur du jeu. Quand on est mené 2-0 à la 48e, évidemment que c’est difficile. En face, il y avait une équipe qui ne lâchait rien et qui avait besoin de réagir.

« Quand on reprend le scénario du match, on a eu beaucoup de situations favorables »

Mais quand on reprend le scénario du match, on a eu beaucoup de situations favorables en première période, également aussi en seconde période. Steve Mandanda a fait beaucoup d'arrêts. Avec parfois des hors-jeu assez limites. Évidemment, je ne vais pas me satisfaire de ce match-là mais dans le contexte dans lequel nous étions, avec le nombre d'absences, et même si je ne veux pas me réfugier derrière ça, on savait qu’on allait avoir des flottements sur le plan défensif. On a été sanctionné à la 45e minute sur un ballon dans la profondeur. Et quand on est mené, les choses sont plus compliquées. J'espérais qu’on marque au moins un but en seconde période pour redynamiser, donner de l’élan à l'équipe. Malheureusement, il n’est pas venu. »

On a vu des supporters très engagés, jusqu'au bout. Comment on explique une défaite comme celle-ci à des supporters qui ne lâchent rien et à des joueurs qui n’ont donné pas l’impression d’avoir un comportement irréprochable sur l’investissement ?

« Mettez vous à la place des joueurs qui ont préparé le match avec huit absents et qui rentrent dans le vestiaire avec des jeunes du centre de formation qu’ils ont dû voir une ou deux fois à l'entraînement »

« Je le répète encore une fois et vous avez raison de le signaler : nos supporters ont été présents dès le coup d’envoi et jusqu’à la fin. Mais je ne vous rejoins pas sur le fait que les joueurs n'ont pas tout donné. Si, mes joueurs ont tout donné, à la fois dans les jambes et sur un plan athlétique par rapport au match. Vous avez la sensation, peut-être à raison, que mes joueurs n’ont pas tout donné. Mais mettez vous à la place des joueurs qui ont préparé le match avec huit absents et qui rentrent dans le vestiaire avec des jeunes du centre de formation qu’ils ont dû voir une ou deux fois à l'entraînement. On savait qu’on allait avoir un match difficile. Les organismes sont très fatigués et beaucoup de joueurs vont partir en sélection.

Mais sur l’entame de match, il y a eu quelques erreurs techniques avec une défense inexpérimentée et pas beaucoup d’automatismes. Malgré ça, nous nous sommes créés de belles situations en première période. Est-ce suffisant ou pas ? C’est à vous de juger. Mais Mandanda a fait des arrêts. Et même en étant mené 2-0, il a encore fait beaucoup d'arrêts contre Kylian (Mbappé), Leo (Messi) et Marco Verratti. On ne peut pas incriminer mes joueurs sur l’investissement. On peut comprendre que, menés 2-0 face à Rennes avec peu d'options et beaucoup d'absents, il y ait un peu de résignation.  »

On sait que concernant votre cas, il va être étudié en fin de saison. Est-ce que ce match vous fait peur, en se disant que ça peut faire une mauvaise pub ?

« Je suis venu ici dans ce projet, un projet de deux ans »

« Vous parlez de mon futur. Je suis venu ici dans ce projet, un projet de deux ans. Tout le monde spécule sur ce qu’il va se passer en fin de saison. Mon seul objectif est d’être champion. Est-ce que cette défaite va générer une réflexion de la part de ma direction ? Peut-être. Mais il faut tout replacer dans son contexte. Avec un effectif où il nous manquait huit joueurs. Et un changement obligatoire parce que Timothée Pembele est sorti à la mi-temps sur blessure.

Mais le fait d’avoir fait ce match-là, est-ce que ça doit tout remettre en cause ? C'est la septième défaite depuis le retour de la Coupe du Monde. Il y a pas d’excuse à avoir, mais il y a des raisons. Il faut analyser les choses plus précisément. Il reste 10 matches, nous sommes encore devant au championnat et on va se battre pour être champion. J’ose espérer que mes joueurs en sélection vont revenir en forme, même s'ils seront fatigués. Et j'espère aussi récupérer ceux qui sont à l’infirmerie et pas trop loin de la compétition pour avoir un effectif plus compétitif face à Lyon dans 15 jours. »

Quand on est entraîneur du PSG, avec cette défaite et la pression accumulée, comment imaginer l’avenir ?

« Je ne me suis pas projeté sur le futur ou mon avenir. Je suis projeté sur les 10 matches qu’il reste. Simplement finir le championnat en étant champion et en faisant de bons matches. Après, je vis ça avec beaucoup de lucidité, en essayant d’avoir la plus juste analyse, en essayant de fédérer les joueurs à ne rien lâcher. La saison est loin d'être finie. Il y a des concurrents derrière. Je le répète, il faudra ne rien lâcher. Je suis dans l'action, je ne suis pas passif, ni inquiet me concernant, simplement déterminé à ce qu'on fasse une bonne fin de saison et qu'on soit champions de France. Mais pour ça, il faudra que mon effectif soit plus complet et qu'on puisse retrouver nos forces vives notamment en défense et sur les côtés pour avoir un jeu beaucoup plus vif et alerte comme lors de la première partie de la saison. »


Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Match lié 

News 

Aujourd'hui

samedi 22 juin

vendredi 21 juin

jeudi 20 juin

mercredi 19 juin

mardi 18 juin

lundi 17 juin

dimanche 16 juin

samedi 15 juin

vendredi 14 juin

jeudi 13 juin

mercredi 12 juin

 

Soutenez CulturePSG 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee