Article 

Le match, Mbappé, Dembélé, Vitinha, etc, la conf complète de Luis Enrique après OM/PSG (0-2)

Publié le lundi 1 avril 2024 à 0:45 par Arthur Verdelet
C'est un Luis Enrique évidemment heureux de la victoire de son équipe à Marseille (2-0) qui s'est présenté en conférence de presse, surtout vu les circonstances défavorables. L'entraîneur du PSG est revenu sur l'expulsion de Beraldo mais aussi sur les performances individuelles de Mbappé, Dembélé ou encore Vitinha. Voici ses propos en intégralité, traduits par nos soins.

Vous devez être très fier de vos joueurs après cette victoire obtenue à dix contre onze à Marseille (2-0), dans une ambiance chaude.

« Oui, je suis content pour le résultat. C’est important, et ça l’est encore plus dans un Classique. Ce match était très attendu par nos supporters et leur ramène de la joie. C’est très bien pour le club. Je crois que l’ambiance a été spéciale, dans un stade où la pression se ressent clairement. L’OM n’avait pas perdu à domicile cette saison. Nous avons poursuivi en restant fidèle à notre idée depuis le départ : remporter le titre le plus vite possible et ne négliger aucun match. Maintenant, nous devons récupérer au plus vite et nous tourner vers la demi-finale contre Rennes. »

Avez-vous eu des explications de l’arbitre au sujet de l’expulsion de Lucas Beraldo ?

« Je ne veux pas protester auprès de l’arbitre »

« Je n’ai pas pour habitude de juger une décision de l’arbitre, et encore moins depuis qu’il y a le VAR. Je m’imagine qu’ils auraient vu une erreur si c’était le cas. Moi, j’étais au bord du terrain, donc je n’ai pas tout vu. Je ne veux pas protester auprès de l’arbitre ou tenter de le convaincre de quelque chose. J’essaye de me placer à sa place et nous devons accepter ses décisions. »

Vous disputiez votre premier Classique à Marseille ce soir. Kylian Mbappé jouait lui sans doute son dernier match contre l’OM avant son départ probable. Comment l’avez-vous trouvé et comment avez-vous également jugé sa sortie ?

« Je suis très fier de notre seconde période, pour la solidarité et l’attitude qu’ont démontré les joueurs »

« J’aime particulièrement les matchs « chauds ». Les joueurs et entraîneurs attendent d’évoluer dans de telles ambiances, comme c’est aussi le cas au Parc des Princes. Ça me plait. Pour le reste, je n’ai pas été du tout été satisfait de notre première mi-temps. Nous étions très loin d’évoluer à notre niveau et occupions très mal les espaces. C’était ma responsabilité. Mais il y a également eu trop d’erreurs techniques de joueurs qui n’ont pas l’habitude d’en faire. Nous n’avons dû nous procurer que trois ou quatre occasions, pas plus. Je suis très fier de notre seconde période, pour la solidarité et l’attitude qu’ont démontré les joueurs. Je pense particulièrement aux entrants. Pour gagner des titres, vous avez besoin de tous les joueurs. Ça a été une preuve que nous sommes plus forts lorsque nous jouons tous ensemble. Nous avons évolué dans un style différent, mais c’était très bien. Les joueurs ont été bien sur cet aspect. »

Pourriez-vous nous expliquer pourquoi vous avez décidé de placer Ousmane Dembélé dans un rôle de meneur de jeu, comme lors du huitième de finale face à la Real Sociedad ?

« Oui, je pourrais vous l’expliquer, mais je juge que ce n’est pas nécessaire. Il y a toujours cette volonté de surprendre et gêner notre adversaire avec des changements de positions. Cette mobilité nous a bien aidés. Je me rappelle d’une occasion magnifique que s’est procuré Dembélé en première période (30e). C’est clair qu’on doit encore améliorer des choses, mais ça me plaît beaucoup. Si l’occupation des espaces est adéquate, ça paraît magnifique.

Quand vous ne savez pas où vont jouer Ous' (Dembélé), Kylian (Mbappé), Kolo (Randal Solo Muani), Kang-in (Lee), Gonçalo (Ramos), tant mieux. Je vais continuer à le faire jusqu’à la fin de la saison. Vous verrez. Le but est d’être imprévisible pour notre rival et prévisible pour nous. L’occupation des espaces ne m’a pas plu en première période. Et ces erreurs ne doivent plus se reproduire parce qu’elles pourraient nous coûter cher face à un adversaire plus précis. »

Au moment de sa sortie, Kylian Mbappé a tenu des propos insultants. Savez-vous s’ils vous étaient adressés ou non ?

« (Il ne répond pas) Je n’ai rien vu, du tout. »

Vous avez déclaré récemment que vous adorez faire progresser vos joueurs. Ce soir, Vitinha a encore marqué et a été très présent. À quel point est-il important pour vous ?

« Vitinha est parfait pour un entraîneur comme moi »

« Vitinha est parfait pour un entraîneur comme moi. Il est un joueur de grande qualité, qui aime posséder le ballon et le conserver. C’est la qualité principale que nous recherchons chez nos milieux de terrain : être capable de jouer entre les lignes, de trouver les autres, de tirer, de marquer, d’être bon défensivement également. Vitinha sait faire tout ça et encore plus. Il faut féliciter ce monsieur et lui souhaiter qu’il poursuive à ce niveau voire s’améliore encore, parce que je suis convaincu qu’il a une marge de progression. »


Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Joueur(s) lié(s) 
Match lié 

News 

Aujourd'hui

vendredi 19 avril

jeudi 18 avril

mercredi 17 avril

mardi 16 avril

lundi 15 avril

dimanche 14 avril

samedi 13 avril

vendredi 12 avril

 

Soutenez CulturePSG 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee